"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 28 février 2010

A quoi sert le GIEC ?

C’était aussi simple que çà.

La bête humaine s’adapte, s’est bien connu. Pas besoin d’être anthropologue ou sociologue distingué pour tirer des conclusions pertinentes de l’observation du réel. Il fait – en moyenne – plus chaud qu’avant-hier soir, et alors ?

Quand je pense à tout le pognon qu’on dépense pour entretenir le GIEC et ses mandarins, leur matos, leurs bagnoles de fonction et tous les laboratoires de leurs sous-traitants… Et tout çà pour quoi ? Pour pondre de beaux rapports… Pour nous dire que ce sera pire demain, qu’on sera bientôt à poil… Des rapports que des ministres des finances aux abois attendent comme le Messie pour pouvoir se justifier de rallonger encore la sauce…

Qu’on est déjà en slip, on le sait que trop ; et qu’on finira à poil, on le sait déjà. Alors, à quoi sert le GIEC ?

D’ailleurs, vous avez remarqué, même Claude Allègre ne met déjà plus de cravate…

vendredi 26 février 2010

Toute ressemblance avec...

Un grand merci à ILYS pour nous proposer à la date d'aujourd’hui des "bonnes feuilles" de "l'Âge des ténèbres". que vous pourrez retrouver aussi à http://www.youtube.com/watch?v=Yiv6nlzMemE&feature=player_embedded .

Le Quebec est-il "en avance" sur nous ? Jugez-en par vous-même...

dimanche 21 février 2010

Elle avait oublié quelque chose...


Voilà où çà mène la blancheur immaculée qui sied aux jeunes dindes naïves..



C'est tellement mieux, comme les papillons autour de la lampe
(à économie d'énergie...)
de céder à l'attrait d'un monde festif et coloré !

samedi 20 février 2010

Y a pas que Darwin au chapitre Evolution...

Il y a des jours sans, je veux dire des jours où rien dans l’actu ne sollicite vraiment mes neurones (je vais quand même pas parler des condoléances de notre président pour le minaret de Meknès, laissons-çà à l’AFP, faut bien qu’ils s’occupent…)

Ces jours-là, que puis-je offrir aux deux ou trois lecteurs qui, je le sais, me font déjà la gentillesse de jeter un œil distrait sur ce blog encore "tout-neuf-çà-vient-de-sortir" ?

Eh bien, le mieux c’est d’attirer leur attention sur l’un ou l’autre de ces billets sur lesquels j’ai eu la chance de tomber un jour, qui n’ont pas vieilli car restant d’actualité – toujours – et qui apportent un éclairage différent et intéressant sur ce que nous vivons…

Aujourd’hui, je vous suggère d’aller lire ICI ce qu’écrivait Vertumne en septembre dernier sur la "tropicalisation de l’Europe".

Bonne lecture.

jeudi 18 février 2010

La reine d’un jour…

Je ne peux pas terminer cette folle journée sans décerner (c’est pas tous les jours) le couvre-chef d’honneur des Zombies à la dénommée Mariette Darrigand – sémiologue distinguée – qui a doctement expliqué aux journalistes du Monde que "Moitié Athéna, moitié Jeanne d’Arc, Marianne était une figure d'amazone vierge et protectrice de la cité qui n’était pas censée être mère" Soit…

Mais pour ajouter illico que le fait de la représenter enceinte signifie que "seul l'enfant à naître peut assurer régénérescence de la société" en concluant par le constat navré :

"Ce ne sont plus les lois mais les générations à venir qui vont sauver la cité "

C’est vrai que Mr Jourdain ignorait qu’il faisait de la prose…

C’est vrai aussi que la vérité sort parfois de la bouche des …. (je vous laisse le choix des mots…)

Blanche-Neige en attente d'un heureux évènement...

Ouais ! Dans mon canard au petit dej', il y avait aussi la Marianne, engrossée et fagotée de blancheur candide (et trop endettée pour se payer les souliers de Cendrillon...)

Bien sûr, çà n'a pas raté :

Dans un communiqué, le PS y voit un "scandale politique, démocratique et budgétaire", cette communication n'étant, selon lui, qu'une "propagande politique au service des listes de l'UMP aux frais du contribuable".

Sur internet, des blogueurs critiquent la tenue blanche, "symbole de la monarchie", de Marianne à un moment où le débat gouvernemental sur l'identité nationale a fait polémique.

etc.

Moi, je m'insurge contre la neutralité du bonnet phrygien qui devrait rester rouge quoi qu'il arrive (faut assumer son histoire...)Par contre, la blancheur persil du reste ne me choque que par son côté virginal qui me semble bien surfait...

Le plus surprenant, finalement, c'est le teint de la dame que l'on aurait pu penser un peu plus hâlé et "divers" en ces temps de prise de conscience citoyenne de la vraie nature de notre identité nationale... Mais patience, attendons de voir la bobine du marmot...

Les collisions de l’actu…

Repentance et Ressentiment…
Devoir de mémoire ?


1° - Ce matin, encore mal réveillé, le radio-réveil m’annonce une nouvelle vachement importante :
Le juge Fabrice Burgaud, sanctionné par le Conseil Supérieur de la Magistrature après la triste affaire d’Outreau, est inscrit sur une liste pour bénéficier éventuellement d’un avancement (qui lui a été refusé l’an dernier…) La jacasseuse de service ne fait pas de commentaire mais on sent ses points de suspension…

2° - Peu après, au petit dej’, j’ouvre mon quotidien préféré et je lis en page 7 une autre nouvelle tout aussi vachement importante et de nature à conforter la bonne conscience de la République :
Un historien demande à notre hyperprésident de « rendre justice » au général Thomas-Alexandre Davy de la Pailleterie dit Alexandre Dumas (le père de l'autre) en lui attribuant la Légion d’honneur à titre posthume (avec plus de 200 ans de retard…) Il s’agirait, en effet, du « seul général de l’histoire de France a avoir été privé de cette distinction à cause de la couleur de sa peau et parce qu’il était né esclave… »

Lequel des deux aura sa promotion le premier ?

15/02/10 - Pléonasme, Narcisse et Onanisme sont sur un bateau...

Pléonasme, Narcisse et Onanisme sont sur un bateau...

Où va-t-il ??

A priori pas loin...

Vu que le pavillon de ce "petit bateau" est dans la vitrine depuis au moins un an...

On appelle çà "faire tapisserie" ?

Il semble bien qu'avec un tel équipage fusionné dans
"le même", il ne peut que faire du sur place...

12/02/10 - Un truc qui reste dans les neurones...

Il y a comme çà parfois des trucs sur lesquels il est bon de revenir pour se les remettre en mémoire, histoire de ne pas s’endormir, de ne pas trop se laisser aller à devenir un zombie formaté pour le zapping audiovisuel entre la "Star Ac’" et "C’est mon choix"… (ou entre J.F. Copé et Manuel Valls, c’est pareil…) Tout nous y pousse hélas !

Bref, je ne sais pas ce qui m’a pris, mais j’ai voulu revoir hier un truc qui remonte à juin dernier (une éternité !) Et j’ai réussi à remettre la main dessus ! (enfin la main… les yeux et les oreilles, quoi !)

Un petit bijoux de montage vidéo comme nous en fait parfois cadeau le talent de "French Cancan" (une des vipères lubriques de la blogosphère…) Certes, c’est un peu longuet avec le rythme lent qui sied à ce genre d’exercice de dé-lavage de cerveau… Mais la voix off de notre Président maîtrise bien son texte parmi les vedettes américaines… Durée : 11 minutes…

Re-bref, si vous avez un moment au calme, prenez le temps de visionner çà jusqu’à la fin :

http://www.dailymotion.com/video/x9ktqp_novlangue-propagande-sont-sur-un-ba_news

Et ne tardez pas trop. Çà fait déjà huit mois que c’est en ligne ; et çà pourrait ne pas faire de vieux os**

**
- Sachant qu’un rapport "Lutter contre le racisme sur Internet" (64 pages) a été remis en janvier a 1° ministre.
La critique de l’immigration sur Internet y est assimilée à une forme de racisme et à de la “cybercriminalité”.
Or, la Loppsi2 (loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure dont presque personne ne parle encore dans les média) vient en débat à l’A.N. Dans le cadre de ce que prévoit cette future loi, les fournisseurs d’accès pourraient bloquer dès le printemps un bon millier de sites figurant sur une liste noire (dixit le Figaro)

- Sachant d’autre part que le MRAP a pondu un rapport (5/11/2009) "Internet, enjeu de la lutte contre le racisme". Une somme laborieuse financée par les subventions du contribuable. Il est public et dénonce plusieurs centaines de sites et blogs (154 pages) en mélangeant tout (sites ouvertement néonazis, sites identitaires-régionalistes et sites catho traditionalistes ou simplement anti-avortement mis sur le même plan... Sur le tout, un seul site islamique est rapidement évoqué comme susceptible d’un risque éventuel de discrimination anti-blancs…)
Et il précise en exergue : "Dans cette étude, l’absence d’un site ne vaut pas brevet de respectabilité"…

N’oubliez pas qu’il ne faut pas dire "délation", c’est mal (sauf concernant les clandestins sans papiers et les auteurs "d’incivilités", là c’est le mot juste…) Dites "signalement", c’est bien (c’est même "citoyen"…)

11/02/10 - Georges Frêche. C'est pas lui qui a un problème !

Georges Frêche explique dans L'Express que, selon lui, Laurent Fabius aurait "une tronche pas catholique"…

"Allusion transparente aux origines juives de l'ancien Premier ministre" ont immédiatement déclaré divers commentateurs auto-proclamés "autorisés"…
La dessus, tout le monde y est allé de sa condamnation outrée, la timbale revenant à la LICRA en matière de références aux "zeures-les-plus-sombres-de-notre-histoire" et au nazisme…
Comme la LICRA est une personne « morale » avec sa raison sociale, son fonds de commerce et ses permanents, on pourrait naïvement croire que les réactions pavloviennes et hystériques de ses porte-parole ne sont que des postures professionnelles, convaincues certes, mais accentuées à dessein pour assurer leurs fins de mois. Hélas ! Les individus eux-mêmes sont malades graves… Et ils ne sont pas les seuls :
« Déclaration indigne d’un élu de la République constituant une insulte aux valeurs de la gauche » (Martine Aubry dans un communiqué spécial)
« Dérapage, propos nauséabonds, indignes, insupportables » (Manuel Valls sur France Info)

Dans notre parler français ordinaire encore compris par tous jusqu’à une époque récente l’expression « il n’est pas très catholique » n’a aucune connotation religieuse ou ethnique. Elle exprime simplement l’opinion « il a probablement des arrières-pensées pas très avouables » Quand on ne peut plus échanger par le langage, on est déjà socialement mort.

La pathologie socialement létale du politiquement correct en est au stade terminal. Le malade ne supporte même plus d’être simplement effleuré par les mots du langage le plus ordinaire. Il est cruellement agressé par les paroles les plus anodines par lesquelles un locuteur veut exprimer une idée, une notion, un concept, un sens… Et il se tord dans des douleurs atroces.

Bref, si je me fous éperdument de Frêche, en revanche mon esprit de compassion m’incite à souhaiter qu’on abrège les souffrances des malades qui ne supportent plus de tels propos. D’autant qu’ils m’ôtent eux-mêmes mes derniers scrupules, puisqu’ils se disent tous acquis à la légalisation de la chose.

Faut tous les euthanasier.

Maintenant. Subito…

08/02/10 - Le choc de l'actualité...

Ce matin, n’étant pas encore déplissé ni vraiment réveillé, j’ai quand même fini par être définitivement et brutalement arraché des bras de ce cher Morphée (ma seule concession aux charmes si vantés de l’homosexualité…) Arraché, disais-je, non pas par le simple ronronnement du radio-réveil, mais par ce que venait de dire le préposé aux infos qui jacasse dans le poste. Faut dire que çà a mis un moment pour s’insinuer jusqu’à mes neurones endormis et, vu la fugacité des flashs d’actualité, je me suis trouvé ce matin brusquement jeté dans le réel de la vie avec la désagréable impression d’avoir raté le début du film…

Et la nouvelle était de taille :

"Laura Chinchilla remporte l’élection présidentielle au Costa Rica"

Sur le moment, l’esprit encore un peu en vrac, je me suis demandé ce que j’avais bien pu faire de ma carte de membre de l’Amicale des anciens clients de Madame Anaïs, vu que çà pourrait peut-être servir un peu plus que celle de l’UMP si Lola Bimbo ou Lova Moor l’emportaient chez nous en 2012… Avouez quand même que ce serait plus fun que s’il revenait à Djamilah Boubakchose de descendre les Champs Elysée sans que ses électeurs puissent voir ne serait-ce que ses yeux…

Faut dire à ma décharge que si je situe assez bien le Costa Rica sur la carte, je n’avais jamais entendu parler de Laura Chinchilla. C’est çà l’inculture… Mais je me soigne et me suis donc rencardé illico sur la dame (merci Internet)

Déception ! Non seulement cette respectable dame de 50 ans (quelle goujaterie d’évoquer son âge…), vice-présidente sortante d’un pays qui fonctionne, n’a rien à voir avec Mme Claude ou les salariées de la famille Bernardin, mais, en plus, elle est probablement d’une pointure au dessus des Martine et autre Ségolène… On rigolera une autre fois…

Bonne journée,

mercredi 17 février 2010

05/02/10 - La citation du jour...

La citation du jour, en passant…

"Nous sommes les seuls à nous croire voués à introduire dans le monde de nouveaux principes applicables à tous les peuples et destinés à renouveler la face entière des affaires humaines"
Alexis de Tocqueville (1805 – 1859 )

C’est pas nouveau !

Du génocide des vendéens (au nom de la déesse Raison) à tous les charniers des bords de route de la retraite de Russie au XIX° siècle, des millions de morts du Goulag (au nom du sens de l’histoire) à "l’épuration ethnique" infligée aux serbes du Kosovo au XX° siècle…

Et çà continue…

An XXI° siècle, des milliers de morts de la tentative d’imposer un modèle hors-sol aux peuples d’Irak (au nom de quoi, au fait ?) à…

Ce sera la surprise… C’est pas fini les enfants !

03/02/10 - Il y en a de plus égaux que d'autres...

Le texte ci-après n’est reproduit ici qu’à titre d’information et ne saurait en aucun cas être considéré comme une quelconque incitation à sa diffusion. Ni comme adhésion de ma part à toutes thèses éventuellement diffusées par ailleurs par ses auteurs. Seuls mes commentaires pourraient engager ma responsabilité…
( On est jamais assez prudent ! )

NI VOILÉE ! NI VIOLÉE !

Des divinités antiques à la Vierge Marie, en passant par la tradition de l’amour courtois et par les femmes ayant marqué l’Histoire (telles Catherine de Médicis, Jeanne d’Arc ou les révolutionnaires irlandaises de 1916), les femmes ont toujours été respectées et protégées en Europe. Et cela bien avant le féminisme ou la parité…

Les femmes européennes, et en particulier les jeunes filles, sont aujourd’hui les premières cibles et les premières victimes de l’islamisation de notre société et d’une nouvelle forme de violence, teintée à la fois de sexisme et de racisme anti-blanc dont les fameuses « tournantes » sont la plus odieuse expression.

Parce que nous ne voulons pas voir demain les femmes d’Europe voilées, parce que nous en avons assez des viols collectifs et des agressions verbales ou physiques contre les jeunes filles : TOUCHE PAS A MA SŒUR !


C’est un tract distribué par des jeunes à l’entrée d’un lycée niçois. A votre avis, combien çà coûte ?

16 000 €… et même, pour faire bon poids plus de 50 000 €…

Le Procureur de la République ayant suivi les plaintes du MRAP et SOS-Racisme, la Cour d’Appel d’Aix a condamné pour « islamophobie » : à 5 000 € d’amende et 4 mois de prison avec sursis le rédacteur du tract, ainsi qu’à 11 000 € d’amende en tout les trois jeunes pris à distribuer le tract…Total : 16 000 €…

Dans la foulée, le Procureur de la République ayant vu dans l’association "Jeunesse Identitaire" qui a signé ce tract une résurgence d’un groupuscule disparu naguère, la Cour d’Appel l’a condamnée pour "reconstitution de ligue dissoute" à 30 000 € d’amendes ainsi qu’au même titre, personnellement, son dirigeant (l’auteur du tract) à 10 000 € d’amendes, encore une fois à 4 mois de prison avec sursis et deux ans de privation de droits civiques. Le MRAP et SOS-Racisme se sont chacun vu attribuer 1 100 € de dommages et intérêt (sic) Total à payer : 42 200 €…

Il y a un pourvoi en cassation contre la condamnation pour "reconstitution de ligue dissoute". Mais on sait les délais… et ce pourvoi n’est pas suspensif, les amendes doivent être payées…

Aucun groupe politique de gauche ou de droite (pas même le FN…) n’a subi de telles condamnations depuis fort longtemps. "Arrêtez de faire le martyr ! Nous ne voulons pas vous empêcher de faire de la politique" leur a dit le Procureur à Aix. Il aurait quand même pu ajouter : "On vous assèche financièrement et on fait en sorte que les vôtres ne puissent plus exprimer ce qu’ils pensent sans risquer la tôle ferme ni se présenter aux élections. Mais çà, çà n’a rien à voir… "

On peut penser ce qu’on veut de ces gens. Il n’en demeure pas moins que nous sommes en démocratie. Et il n’y a pas de démocratie sans possibilité d’exprimer une opinion ; sans cela, il y a seulement une forme ou une autre de dictature totalitaire. REFLECHISSEZ-Y…

30/12/09 - Natalité, l'IVG en TGV...

PETITE SYNTHÈSE CHRONOLOGIQUE :

1967 (28 décembre - loi Neuwirth) : Légalisation de la pilule contraceptive.

1972 (24 avril) : mise en place par décret des "centres de planification et éducation familiale".

1974 (4 décembre - loi): Remboursement de la pilule par la Sécurité sociale.

1975 (17 janvier – loi Veil): légalisation de l’avortement.

1982 (loi Roudy) : Remboursement de l’IVG par la Sécurité sociale.

1988 (par arrêté): Légalisation de la distribution du RU 486 (pilule abortive).

1993 : (loi Neiertz) : Peines d’amendes et de prison pour le délit "d’entrave à l’IVG".

1999 : le NorLevo, "contraceptif d’urgence" appelé aussi «pilule du lendemain" (donc potentiellement abortive) est en vente libre dans les pharmacies.

2000 (6 février – circulaire ministérielle signée Ségolène Royal) : Délivrance du NorLevo aux mineures, sans prescription médicale ou autorisation parentale, notamment dans les établissements scolaires. Mais le 30 juin le Conseil d’Etat juge cette délivrance "contraire à la législation en vigueur".

2001 (loi Martine Aubry): Allongement de 10 à 12 semaines du délai légal de l'IVG.
- Suppression de l’entretien préalable avant IVG.
- Effacement des propositions alternatives à l’IVG dans le livret remis aux femmes.

2004 : revalorisation des forfaits relatifs à l'IVG et mise en place de l'IVG médicamenteuse à domicile.

2007 (septembre): Campagne de sensibilisation du ministère de la Santé pour une "contraception choisie"

2008 (29 octobre): La vice-présidente de la délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes présente son rapport sur l’accès des femmes à l’IVG. Elle déplore l’accès difficile pour les plus jeunes aux consultations de Planning familial, le coût de la contraception et que l’offre de "soins" relatifs à l'IVG soit très mal réparti sur le territoire. Le rapport formule des recommandations parmi lesquelles :
- Développer la formation du corps médical à la pratique des IVG,
- L'incitation à former des réseaux de santé ville-hôpital pour diffuser la pratique de l‘IVG médicamenteuse en médecine de ville en formant les médecins généralistes,
- L'amélioration du remboursement de certains contraceptifs,
- De donner aux sages-femmes la possibilité de prescrire l’IVG médicamenteuse en établissements de santé et centres de planification,.

2009 (mai - décret): le Planning Familial est autorisé à faire des IVG médicamenteuses. Saluant "cette avancée trop longtemps attendue", le Planning Familial annonce qu’il "continuera de défendre le droit des femmes à disposer de leur corps, parce que c’est leur droit, leur choix et notre liberté à toutes et tous".

2009 (16 juillet): le Conseil constitutionnel rejette l’amendement autorisant les sages-femmes à prescrire le RU 486 (IVG médicamenteuse) ): La vice-présidente de la délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes (Bérengère Poletti, députée UMP des Ardennes, retenez-là celle là) déclare à la presse :
"Tout est à refaire. C’est vraiment dommage qu’une telle disposition soit retoquée sur la dernière ligne droite, après avoir été validée par les deux chambres (…). Mais nous n’allons pas baisser les bras. C’est une mesure nécessaire pour préserver l’accès à l’IVG "
Selon les dernières statistiques connues :
~
En France, le taux de contraception est l'un des plus élevés au monde (seules 5 % des femmes concernées - nubiles non ménopausées - n'utiliseraient aucune méthode contraceptive)
- 60 % des Françaises disent prendre la pilule,
- 20 % disent porter un stérilet,
- 11 % disent avoir recours aux préservatifs.
Et… le nombre annuel d’avortement volontaires (pardon, il faut dire IVG, c’est mieux…) est estimé stable entre 200 000 et 210 000 (dont seulement 16 000 concernant des mineures)

Soit un million d’habitants potentiels passés à la trappe tous les cinq ans

Pourquoi alors que la contraception est si généralisée ?

"- Sans doute que nombre de femmes n'ont pas une contraception adaptée à leur mode de vie. D'où des ratés." dixit le rapport de la dame Poletti…
Quel rapport avec la situation de détresse (ou les motivations thérapeutiques) prévue par la loi Veil ?

En France (un des pays les plus privilégiés au monde en matière de prophylaxie et de vaccination, d’hygiène et de santé publique, de conditions alimentaires, de prévention et d’éducation sanitaire, de suivi médical, d’accès aux soins, d’aide sociale, etc. ) il y a donc 200 000 cas par an où "le fait d’être enceinte place la femme dans une situation de détresse" (dixit le texte de la loi …) ??

C’est à dire dans une cas de grossesse sur cinq !!
Oui, vous avez bien lu, 1 sur 5 ! Le rapport entre 200 000 avortements (au moins) et 1 034 000, soit le total de ces 200 000 et des 834 000 naissances comptabilisées en France en 2008 (une année record paraît-il, incluant évidemment les DOM-TOM et les sans-papiers…) De qui se fout-on ?

Et maintenant, ceux-là même qui sont toujours aux manettes et contribuent benoîtement depuis 35 ans à planifier administrativement la disparition d’un peuple (génocide ?) nous expliquent tout aussi benoîtement qu’ils ont tout prévu (ils "gèrent"…) :

La population "de souche" va être divisée par deux à l’horizon 2050 (peut-être avant…) Que voulez-vous, c’est comme çà, on n’y peut rien (surtout pas nous qui ne sommes ni responsables ni coupables…) D’ailleurs, çà fera des gros pollueurs en moins… Divisée par deux avec 80% de plus de 70 ans. Mais ne vous inquiétez pas pour les retraites, les allocations dépendance et les soins palliatifs. Ils seront assurés (?) par l’immigration et la diversité qui sont "une chance pour la France"… Tiens ! là, assez curieusement, on reparle de la France. Je croyais qu’il n’y avait que la "République"… Oui, mais c’est logique, c’est pour nous parler d’un truc d’avant considéré comme obsolète et qui n’existe déjà plus pour nos "dirigeants"…

Enfin… Peut-être que je me trompe et qu’il y a une autre explication au choix des mots :
Aux yeux de nos "dirigeants", c’est sans doute "une chance pour la France" car en vertu de notre éthique droitdelhommiste ils estiment ne pas pouvoir priver cette malheureuse du droit à bénéficier de l’euthanasie… Et puis, ils se sentiraient un peu gênés de dire "une chance pour la République" car ils se doutent confusément (confusément, est-ce si sûr ?) que la sacro-sainte "diversité", elle, se moque éperdument des états d’âme, des tabous et des totems de l’espèce de "théologie hors sol" qu’incarne la "République" démocratique, laïque et maternante…

1. En français, "Etre en situation de détresse signifie être sous la menace d'un danger grave et imminent." Où çà commence ? Où çà finit ? La Loi se garde bien de le définir (le pourrait-elle, d’ailleurs avec le "principe de précaution" inscrit dans la Constitution ?) Comme çà, on est tranquille… Mais dans d’autres domaines, voire au moindre fait divers, on n’hésite pas à pondre des milliers de pages pour enculer les mouches. Les députés votent n’importe quoi… CQFD…

09/10/09 -- C'est pas Polanski le problème !

J’éprouve un peu de déception à voir la façon dont le cas Frédéric Mitterrand a envahi les média. Car il ne s’agit pas seulement de morale en politique et de morale tout court mais aussi de gouvernance pour le Bien Commun.
Le gouvernement de la France n’est pas une rigolade entre copains cooptés par affinités de milieu.
Gouverner est une affaire sérieuse et, à cet égard, en se focalisant sur la personnalité de Frédéric Mitterrand, on occulte un "incident" qui est exemplaire de la gravité de la situation où nous sommes. Certes, les hommes politiques sont aujourd’hui soumis à une pression insupportable qui les oblige à avoir "en temps réel" un avis sur n’importe quel fait divers. A cet égard, les exemples abondent mais n’excusent rien à un tel niveau de responsabilités (et encore moins quand, en matière d’excuses, certains sont manifestement "plus égaux que d’autres" )
J’ignorais tout de cette "autobiographie-confession" de Frédéric M, n’étant pas attiré par ce genre de prose qui, quel qu’en soit le propos, se résume généralement à la complaisante auto-célébration de l’auteur avec parfois un côté masturbatoire assez déplaisant.
Mais le "buzz" actuel sur ce personnage se révèle bien pratique pour occulter sa réaction en sa qualité de Ministre au cas Polanski : à la télé, sur fond des ors de la République, j’aurais cru la Patrie en danger… Cependant n’est pas Malraux qui veut et le ministère de la culture s’est progressivement dégradé en une sorte de guichet dédié à la préservation des intérêts corporatistes de la "Réunion des Artistes Subventionnés". En outre, son titulaire actuel n’est guère qu’une sorte de bouffon du roi. Bref, ses propos n’ont guère d’importance au-delà, au mieux de la Cour, au pire des frontières de l’Hexagone…
En revanche, et comparativement, je suis scandalisé par le silence assourdissant qui entoure la prestation de M. Bernard Kouchner. J’ai été sidéré par son interview du même jour par France Inter. Voilà que j’entends le Ministre des Affaires Etrangères, l’homme qui représente la France à l’étranger et qui gère au quotidien notre diplomatie (!) dénoncer es qualité des décisions de justice internes aux USA et à la Suisse, décisions jugées par lui inacceptables, scandaleuses et à tout le moins ridicules. Et cela en allant jusqu’à suggérer implicitement des doutes quant au statut de Démocratie et d’Etat de Droit de ces deux pays amis (dont l’un, qui plus est, est notre allié le plus "consistant", sinon le plus facile…)
BK n’a pas agi en ministre de la République. Il s’est servi de sa position pour réagir en un reflex pavlovien comme porte-parole du microcosme " intello-culturello-médiatico-people" outragé à l’idée qu’on puisse oser chercher noise à un des siens, quelles que soient ses fautes. Et çà, c’est un abus de pouvoir et un dévoiement de la fonction. Nombreux sont nos maires se défonçant pour leurs communes qui se voient taxés d’abus de pouvoir ou de "prise illégale d’intérêt", désignés à l’opprobre public et limogés pour bien moins grave que çà… Sans parler de tel ministre (pas des mieux introduit dans le "milieu", il est vrai…) démissionné pour cause de logement jugé trop onéreux pour loger sa famille (très) nombreuse…
J’ai la faiblesse de croire qu’avec un De Gaulle, un Pompidou ou encore un François Mitterrand (avec un Giscard ou a fortiori un Chirac, j’ai des doutes…) le sieur Kouchner aurait été invité dès le lendemain à remettre sa lettre de démission à l’Elysée…
Être gêné, choqué, scandalisé (au choix) par la personnalité de Frédéric Mitterrand me paraît la moindre des choses. La moindre, en effet. Mais elle est bien pratique pour zapper sur le fait déclencheur de ce "buzz" : sa réaction à l’arrestation de Polanski. Là, Kouchner est dans le même cas, en plus grave. Mais on l’oublie. Car dans son cas, il n’y aurait pas d’antécédents sulfureux à sortir pour faire écran de fumée, polluer les commentaires et éviter opportunément d’en tirer les conclusions qui s’imposent…