"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 17 février 2010

03/02/10 - Il y en a de plus égaux que d'autres...

Le texte ci-après n’est reproduit ici qu’à titre d’information et ne saurait en aucun cas être considéré comme une quelconque incitation à sa diffusion. Ni comme adhésion de ma part à toutes thèses éventuellement diffusées par ailleurs par ses auteurs. Seuls mes commentaires pourraient engager ma responsabilité…
( On est jamais assez prudent ! )

NI VOILÉE ! NI VIOLÉE !

Des divinités antiques à la Vierge Marie, en passant par la tradition de l’amour courtois et par les femmes ayant marqué l’Histoire (telles Catherine de Médicis, Jeanne d’Arc ou les révolutionnaires irlandaises de 1916), les femmes ont toujours été respectées et protégées en Europe. Et cela bien avant le féminisme ou la parité…

Les femmes européennes, et en particulier les jeunes filles, sont aujourd’hui les premières cibles et les premières victimes de l’islamisation de notre société et d’une nouvelle forme de violence, teintée à la fois de sexisme et de racisme anti-blanc dont les fameuses « tournantes » sont la plus odieuse expression.

Parce que nous ne voulons pas voir demain les femmes d’Europe voilées, parce que nous en avons assez des viols collectifs et des agressions verbales ou physiques contre les jeunes filles : TOUCHE PAS A MA SŒUR !


C’est un tract distribué par des jeunes à l’entrée d’un lycée niçois. A votre avis, combien çà coûte ?

16 000 €… et même, pour faire bon poids plus de 50 000 €…

Le Procureur de la République ayant suivi les plaintes du MRAP et SOS-Racisme, la Cour d’Appel d’Aix a condamné pour « islamophobie » : à 5 000 € d’amende et 4 mois de prison avec sursis le rédacteur du tract, ainsi qu’à 11 000 € d’amende en tout les trois jeunes pris à distribuer le tract…Total : 16 000 €…

Dans la foulée, le Procureur de la République ayant vu dans l’association "Jeunesse Identitaire" qui a signé ce tract une résurgence d’un groupuscule disparu naguère, la Cour d’Appel l’a condamnée pour "reconstitution de ligue dissoute" à 30 000 € d’amendes ainsi qu’au même titre, personnellement, son dirigeant (l’auteur du tract) à 10 000 € d’amendes, encore une fois à 4 mois de prison avec sursis et deux ans de privation de droits civiques. Le MRAP et SOS-Racisme se sont chacun vu attribuer 1 100 € de dommages et intérêt (sic) Total à payer : 42 200 €…

Il y a un pourvoi en cassation contre la condamnation pour "reconstitution de ligue dissoute". Mais on sait les délais… et ce pourvoi n’est pas suspensif, les amendes doivent être payées…

Aucun groupe politique de gauche ou de droite (pas même le FN…) n’a subi de telles condamnations depuis fort longtemps. "Arrêtez de faire le martyr ! Nous ne voulons pas vous empêcher de faire de la politique" leur a dit le Procureur à Aix. Il aurait quand même pu ajouter : "On vous assèche financièrement et on fait en sorte que les vôtres ne puissent plus exprimer ce qu’ils pensent sans risquer la tôle ferme ni se présenter aux élections. Mais çà, çà n’a rien à voir… "

On peut penser ce qu’on veut de ces gens. Il n’en demeure pas moins que nous sommes en démocratie. Et il n’y a pas de démocratie sans possibilité d’exprimer une opinion ; sans cela, il y a seulement une forme ou une autre de dictature totalitaire. REFLECHISSEZ-Y…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire