"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 18 février 2010

08/02/10 - Le choc de l'actualité...

Ce matin, n’étant pas encore déplissé ni vraiment réveillé, j’ai quand même fini par être définitivement et brutalement arraché des bras de ce cher Morphée (ma seule concession aux charmes si vantés de l’homosexualité…) Arraché, disais-je, non pas par le simple ronronnement du radio-réveil, mais par ce que venait de dire le préposé aux infos qui jacasse dans le poste. Faut dire que çà a mis un moment pour s’insinuer jusqu’à mes neurones endormis et, vu la fugacité des flashs d’actualité, je me suis trouvé ce matin brusquement jeté dans le réel de la vie avec la désagréable impression d’avoir raté le début du film…

Et la nouvelle était de taille :

"Laura Chinchilla remporte l’élection présidentielle au Costa Rica"

Sur le moment, l’esprit encore un peu en vrac, je me suis demandé ce que j’avais bien pu faire de ma carte de membre de l’Amicale des anciens clients de Madame Anaïs, vu que çà pourrait peut-être servir un peu plus que celle de l’UMP si Lola Bimbo ou Lova Moor l’emportaient chez nous en 2012… Avouez quand même que ce serait plus fun que s’il revenait à Djamilah Boubakchose de descendre les Champs Elysée sans que ses électeurs puissent voir ne serait-ce que ses yeux…

Faut dire à ma décharge que si je situe assez bien le Costa Rica sur la carte, je n’avais jamais entendu parler de Laura Chinchilla. C’est çà l’inculture… Mais je me soigne et me suis donc rencardé illico sur la dame (merci Internet)

Déception ! Non seulement cette respectable dame de 50 ans (quelle goujaterie d’évoquer son âge…), vice-présidente sortante d’un pays qui fonctionne, n’a rien à voir avec Mme Claude ou les salariées de la famille Bernardin, mais, en plus, elle est probablement d’une pointure au dessus des Martine et autre Ségolène… On rigolera une autre fois…

Bonne journée,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire