"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 20 février 2010

Y a pas que Darwin au chapitre Evolution...

Il y a des jours sans, je veux dire des jours où rien dans l’actu ne sollicite vraiment mes neurones (je vais quand même pas parler des condoléances de notre président pour le minaret de Meknès, laissons-çà à l’AFP, faut bien qu’ils s’occupent…)

Ces jours-là, que puis-je offrir aux deux ou trois lecteurs qui, je le sais, me font déjà la gentillesse de jeter un œil distrait sur ce blog encore "tout-neuf-çà-vient-de-sortir" ?

Eh bien, le mieux c’est d’attirer leur attention sur l’un ou l’autre de ces billets sur lesquels j’ai eu la chance de tomber un jour, qui n’ont pas vieilli car restant d’actualité – toujours – et qui apportent un éclairage différent et intéressant sur ce que nous vivons…

Aujourd’hui, je vous suggère d’aller lire ICI ce qu’écrivait Vertumne en septembre dernier sur la "tropicalisation de l’Europe".

Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire