"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 22 mars 2010

Les grands enfants et le Croquemitaine…

Dans les temps (pré)historiques, le soir à la veillée (faute de télé avec "N-Y section criminelle" ou autres "experts de Miami"), les adultes racontaient aux petits enfants crédules d’horrifiques histoires de grand-méchant-loup… Mais eux (les adultes) ils n’y croyaient pas !

Aujourd’hui, l’infantilisation systémique depuis au moins deux générations des classes non laborieuses mais ambitieuses et sans soucis de fin de mois dès avant la prep’ENA a réussi l’exploit inédit depuis la préhistoire : l’adulte qui "sait" (s’imagine qu’il sait) CROIT dur comme fer à ce qu’il raconte à ses auditeurs puérils qui sont sensés ne "pas savoir" !!

Donc, Alerte Info "Le FN redevient un EPOUVANTAIL pour les partis" !! Ouawouw la news !!

Au secours ! Les affidés du vieux breton borgne sont de retour ! Comme si le croquemitaine "nauséabond" et récurrent n’était pas le faire-valoir habituel du système, toujours dispos depuis trente ans pour geler au moment opportun les voix des ploucs susceptibles de faire dérailler le train-train. Un peu comme les Pères-Noël qu’on ressort le moment venu à la porte des grands magasins… Seulement le temps de la "fête", bien sûr. Ensuite, Papa-Noël rentre chez lui après avoir reçu son salaire d’intermittent du spectacle. Papa-LePen, c’est pareil ; si par hasard les enfants en viennent à y croire vraiment, en bon professionnel, il veille alors chaque fois de lui-même à en faire un peu trop pour signifier que la fête est finie et qu’il faut rentrer à la maison…

Avec beaucoup de bon sens, les "enfants" comprennent vite (à tort ou à raison, soyons prudents…) que les histoires qu’on leur raconte sont largement bidons. Ils font cependant semblant d’y croire pour ne pas vexer les "grands" qui s’escriment à les leur raconter.
Seulement voilà, alors qu’ils sont, eux, bien ancrés dans le réel, lorsque les "petits" réalisent que les "grands" croient vraiment à ce qu’ils racontent, bonjour les dégâts !
Comment les croire dorénavant, ces grands naïfs (peut-être) ou faux-jetons (plutôt) ? Ils peuvent continuer à jacasser en agitant leurs petits bras pour brasser du vent, les "petits" haussent les épaules, se lèvent discrètement et sortent pour prendre l’air… La salle se vide…

Je me marre en regardant les résultats du rituel républicain de dimanche dernier dans le XVI° arrondissement de Paris. Le plus indécrottablement "à droite" de la capitale. Celui qui a traditionnellement le taux d’abstention le plus faible de Paris :
Dimanche, l’abstention y a été nettement supérieure à la moyenne des vingt arrondissements et, cerise sur le gâteau, le FN y a obtenu pour la 1° fois son meilleur score parisien.

Alors, illico, faut faire quelque chose. On vire Darcos et on rameute les petits marquis genre Baroin et ce qu’on trouve comme villepinistes. Le plus urgent, en effet, n’est-il pas d’essayer de tirer le tapis sous les pieds de Villepin au moment où ce dernier annonce la création d’un nouveau parti ? Le reste n’est qu’accessoire et attendra…

Bref, les grands enfants gâtés qui se croient adultes et responsables continuent à faire joujou dans le bac à sable. On finirait par adorer la racaille des banlieues…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire