"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mardi 15 juin 2010

Retour brutal…

Quel sera la prochaine occasion de pousser plus loin encore le niveau de la connerie hystérico-aplaventriste ?
Ce qu’il y a de génial, c’est la façon dont le bac à sable des morts-vivants arrive toujours à nous surprendre avec toujours la même antienne et en allant toujours plus loin…
Rentrant de dix jours d’absence, certes privé de vin et de saucisson décents mais en des lieux aussi conviviaux que peu divers et guère préoccupés par les gngnphobies, je n’en suis tombé que de plus haut. Découvrir brutalement que ces produits du terroir sont éminemment suspects, apprendre qu’ils sont élevés au rang de symbole du racisme le plus abject, se faire à l’idée qu’il serait préférable pour le vivre ensemble d’en réserver la consommation à la sphère privée, honteusement reclus derrière nos rideaux tirés, ça fait quand même un choc.
Bon d’accord, on n’en est pas encore à l’étoile jaune, mais ce sera inutile : on la porte déjà tous. Et on ne peut ni la cacher ni la découdre puisqu’elle est nous-même : un je ne sais quoi multiforme qui nous tient lieu de béret et baguette sous le coude…

Ceci-dit, si le Plouc-émissaire a un peu manqué de vin ces derniers jours, rassurez-vous. Outre la fréquentation de gens chaleureux et fiers de leurs racines, la production alcoolisée du terroir local lui a laissé quelques souvenirs impérissables.

4 commentaires:

  1. Je trouve la conclusion de cette histoire(malgré une procédure d'appel de la décision) plutôt pas mal. Il faut voir la séquence dans son ensemble, c'est à dire demande d'autorisation pour organiser un apéritif à base de saucisson et de vins suivi d'une interdiction initiée par SOS racisme. On se place alors dans une forme alternative de la méthode écossaise: jouer subtilement le jeu du système pour dévoiler son absurdité.

    Pour ma part je suis plutôt satisfait, certain que l'ensemble des français, malgré toute la propagande et la malhonnêteté médiatique auxquelles on a pu assister, reste très perplexe face à l'interdiction d'un apéro. Ça a aussi permis d'évoquer la question de la Rue Myrha, et tout ça gratuitement.

    Il faut multiplier les annonces d'événements, leur réalisation importe peu ... au point où on en est de toute façon.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, tout ça est fort bien venu. Continuons comme ça pour éclairer le bon peuple. L’Impuissance Publique face au réel montre chaque fois un peu plus qu’elle en est réduite à enlever le bas. Les journalopes de chez Le Post ont bien pointé que SOS Racisme s’était pris les pieds dans le tapis et ça les inquiètent à juste titre : ils se sont mis eux-même dans une seringue qui les obligera chaque fois à refaire ad nauseam la même connerie.

    RépondreSupprimer
  3. Entièrement d'accord avec mbfr.

    RépondreSupprimer