"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 11 août 2010

Vrac de brèves pour se préparer à l’Assomption…

Ramdam dans la République laïc. Ce matin, le radio-réveil fait son boulot comme d’hab’. Après l’Evangile du jour et la prière (c’est RCF…) les infos : ça démarre avec le Ramadan ! Petit-dej’ sur la terrasse (là, le poste est sur France Cul…) les infos : ça démarre avec le Ramadan… Je descends ensuite dans la vallée faire mes courses (l’auto-radio est sur France-Infos…) les infos : ça démarre avec le Ramadan… J’entre chez Carrefour et je me cogne sur les têtes de gondole "Halal & produits orientaux"… (curieux : dehors à la pompe, le gazole est pas encore certifié par l’imam, du moins c’est pas écrit…) Je précise que je ne suis pas dans le 9-3 ou du côté de la Joliette. De par chez nous, au-delà de 800 mètres d’altitude le CPF se fait rare et notre petite église baroque est pleine le dimanche… Je remonte donc trouver l’air pur de mes 1 200 mètres. Dans la voiture je change deux fois de poste (RTL et ?) croyant avoir mal appuyé sur le bouton vu que les infos étaient les mêmes et dans le même ordre… Du coup je passe sur… Radio Nostalgie. Tu parles ! Ils relaient les flashs-infos de France-Infos…
Enfin rentré chez moi, j’ouvre l’ordi : Reuters se fend d’une dépêche de 50 lignes pour nous expliquer le Ramadan et l’intérêt qu’il y a pour la grande distribution et l’industrie agro-alimentaire de s’intéresser au créneau Halal, un marché déjà très supérieur à celui de l’alimentation bio et à très fort potentiel de développement.
Bref, ces rituels qui concernent peut-être 8 % de la population sont à l’évidence LE sujet primordial qu’il ne faut pas manquer de traiter dans notre république laïc. C’est le rôle essentiel de l’Etat et de nos médias de rappeler à ces braves gens de respecter leurs coutumes religieuses. Je ne me souviens pourtant pas qu’il en soit de même pour annoncer le Carême et l’Avent… Là dessus, je suis allé lire la prose du jour d’Ali-bekov. C’est ICI

Rendement et Productivité en matière de sécurité. Il y a maintenant un mois que, suite à la "mort au combat" du jeune Boudouda qui a mis Grenoble à feu et à sang, des renforts considérables de forces de l’ordre et d’enquêteurs ont été dépêchés sur place pour trouver les responsables et les mettre hors d’état de nuire. Bilan global à ce jour, qu’il s’agisse des tirs d’armes à feu sur la police, des menaces de mort, des jets de projectiles ou d’incendies de voitures : sur 11 interpellations, 10 remises en liberté immédiates ou au plus tard dans les 24 heures (dont 1 cité à comparaître en prévenu libre pour possession de 0,2 kg de cannabis) Le dernier sera présenté au juge sur soupçon de dégradation volontaire

Les petites joies procurées par la lecture du Journal Officiel. Il y avait déjà les CV anonymes mais ce brassage de vent ne supprimait pas les discriminations arbitraires et injustes que subissent ensuite à l’embauche les heureux élus de la short list. Heureusement qu’il y a les textes. Par arrêté paru hier, les policiers ou gardiens de prison ne seront plus tenus de mesurer plus de 1m60 pour exercer leurs fonctions… Des arrêtés antérieurs, non seulement sur la taille, mais également la corpulence des gardiens de prison ou la capacité d'élocution des douaniers ont été abrogés.
Etant de noce le week-end dernier loin de mes terres, j’avais posé mon sac dans un de ces hôtels de périphérie où une mangeoire débitante vous délivre un code donnant accès à un casier pour dormir et se laver. La fenêtre du dit casier donnait sur l’entrée d’une caserne de CRS. Je me prends à rêver du jour où les fourgons gris de ces messieurs devront être équipés de rampes accessibles aux handicapés

Ah oui ! l’Assomption… Repenser à la Vierge Marie… L’autre jour, tombant par zapping télé sur je ne sais quel reportage sur la Côte d’Usure, je me suis retrouvé avec nostalgie dans la chapelle des Pénitents Noirs (confrérie toujours bien vivante) de mon douar d’origine. Dans la sacristie, il y a toujours ce magnifique triptyque de la Vierge de Miséricorde (de Bréa, je crois) Et parmi tous ces petits qu’elle accueille sous son grand manteau déployé je sais qu’il n’y a ni niqhab ni turban… Et trois ruelles plus loin, il y a toujours, encastré dans un mur, un des boulets de canon balancés par les Turcs sur mes probables ancêtres… Moi, je n’oublie pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire