"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 4 novembre 2010

Replanter où ? Gardons les semences…

« Une culture naît au moment où une grande âme se réveille, se détache de l'état psychique primaire d'éternelle enfance humaine, forme issue de l'informe, limite et caducité sorties de l'infini et de la durée. Elle croît sur le sol d'un paysage exactement délimitable, auquel elle reste liée comme la plante. Une culture meurt quand l'âme a réalisé la somme entière de ses possibilités, sous la forme de peuples, de langues, de doctrines religieuses, d'arts, d'États, de sciences, et qu'elle retourne ainsi à l'état psychique primaire. »

Oswald Spengler, Déclin de l'Occident
____

Et dans quel sol, dans quel contexte délimitable, donc identifiable, une nouvelle "grande âme" peut-elle s'enraciner pour croître ?

A vue humaine, ni dans la mondialisation matérialo-marchande, ni dans l'Islam ossifié,
ni dans l'humanophobie mortifère du droitdelhommisme écolo qui disparaîtra avec sa cause première (que sont les ventres pleins...)

"Si les eaux de l'Occident sont polluées, la source en reste pure" disait Gómez Dávila.

Par "principe de précaution" cherchons donc à en conserver précieusement les germes pour pouvoir féconder de nouveaux sols.

Dieu sait où, quand et comment...

1 commentaire:

  1. J'aime bien cette idée de petites graines conservées pour des temps meilleurs ...et j'ai parfaitement confiance dans le microcosme végétal autant que dans l'infiniement petit bactérien qui résistent à tout , meme au pire , et qui échappent meme aux plus rusés des destructeurs ...

    RépondreSupprimer