"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 11 décembre 2011

Les Normands sont à la peine…

Titre à la con, oui je sais… Il y a des jours comme ça…


On ne compatira jamais assez, paraît-il, à l’angoisse qu’éprouve le bloggeur les jours sans : L’épouvante que lui procure le fait de ne pas tenir le rythme quotidien de publication d’un contenu, seule garantie, sinon d’une audience, du maintien de ses stats


Du haut de leurs collines, certains éprouvent le besoin de s’excuser auprès de leur large public ; ça fait toujours un billet...

Un autre, pourtant mieux sédimenté dans le paysage dont il s’agit, nous gratifie d’un aloès en laissant le lecteur sur sa faim quant au contenu du verre qu’il va remplir à la cuisine…


Dans ce genre de situation, le moindre mal est peut-être encore d’envoyer des cartes postales.

Celle-là n’a pas été prise au détour d’un chemin creux dans le bocage normand mais ça viendra peut-être. Je l’aime bien et ça meuble


Ce sera mon devoir de vacance^^…

5 commentaires:

  1. Quand on "meuble", il faut savoir encaustiquer^^

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef16/12/2011 14:48

    "les normands sont à la peine....
    les gaulois sont dans la plaine"
    vieille chanson pour baryton amateur....c'est mon père qui s'y collait pour faire passer le temps en voiture , lorsqu'on était gosse

    RépondreSupprimer