"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 6 janvier 2012

Principe de précaution…

Traçabilité et risque zéro pour un vivre-ensemble responsable…

Lavez-vous souvent les mains – Ne laissez pas vos bagages sans surveillance…

Cinq fruits et légumes par jour – A consommer avec modération…

E pericoloso sporgersi – Ne pas descendre avant l’arrêt complet…

"Baiser" peut nuire à votre entourage – Sortez couvert…

"Baiser" crée une dépendance, ne commencez pas…

Si vous constatez un effet indésirable non signalé sur la notice, parlez-en…


C’était un communiqué de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé*.

* [espace publicitaire gracieusement offert par le taulier]


Sensuel ? Fusionnel ? Cul-turel ? Con-sensuel ? Con-fusionnel ?


C’est constitutionnel…. C’est citoyen…


Dura lex sed lex.

Le Monde est ouverture à l’autre et Durex ne suffit pas….

3 commentaires:

  1. Drôle de société ! le risque zéro : oui mais pas pour tout !
    Quand on pense qu'il suffit d'une seule boite de haricots contaminés pour qu'on jette toute une palette, et que pour le reste la France avale les pires pourritures sous prétexte que de temps en temps il y a quelque chose de comestible dans le tas....

    RépondreSupprimer
  2. Principe de précaution, qu'ils disent !
    Ca fait quand même mourir de rire...
    Je connais plein de précautions qui sont criantes de nécessité et qu'on envoie bouler d'un coup de pied nonchalant. Suffit de voir les aéroports et leurs personnels, sans parler du parcours des voyageurs qui nous débarquent dessus par les airs, les mers et les terres.
    Précaution ! Huhuhu.

    RépondreSupprimer
  3. Trois groseilles et deux petits poids par jour
    ça fait bien cinq fruits et légumes non?

    RépondreSupprimer