"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mardi 24 janvier 2012

The Vodka way of drive…

Quand on est "à la tête de l’exécutif" et qu’on veut être "un rassembleur au-dessus des partis", tenter d’éviter d’être le préfixe d’une phobie et d’être le gentil qui a la cote dans les sondages, il faut éviter tout ce qui fâche… Donc il ne faut rien faire ; CQFD. Non ! Ça ne va pas… On ne peut pas ne rien faire. Alors ?

Le seul truc que l’on peut alors se permettre de faire, c’est de décréter une "grande cause nationale" qui ne mange pas trop de pain ; j’entends par là qui coûtera peut-être un max de fric mais sur laquelle personne n’aura rien à redire, du moins ouvertement. Le modèle le plus achevé nous a évidemment été donné par Chirac : Le cancer, ennemi public n°1…

Même si l’actuel président aura été autrement plus actif sur tout ce qui fâche avec une efficacité très variable selon les dossiers, il n’a pas plus échappé que les autres à cette impérieuse nécessité d’ajouter une grande cause à sa panoplie. Bien sûr, la tarte à la crème qu’il a sortie du chapeau ne pouvait pas atteindre les sommets d’unanimisme de la lutte contre le cancer, mais elle était respectable, sinon respectée :

C’est notre nouvelle frontière, la plus noble des missions
Qu’imposait l’introduction du Principe de Précaution
Dans notre Constitution : La Sécurité Routière !

Sachant nos valeurs universelles et l’impérieux devoir d’en être le courtier, notre hyperprésident se devait évidemment de tout tenter pour en faire profiter les autres. Je me suis laissé dire à ce sujet que, compatissant aux soucis de son collègue du Kremlin confronté à quelques contrariétés dans la rue, il avait décroché le téléphone autrefois rouge pour conseiller à Poutine de s’inspirer du modèle français.

On n’obtient pas toujours les effets espérés, surtout quand Béachelle ne s’implique pas dans le dossier…

Bref, pour remercier la France de ses bons conseils et Sarko de sa délicate attention, Wladimir a envoyé à Nicolas par son ambassadeur une petite vidéo dont le FOPOD a reçu une copie...

2 commentaires:

  1. Oh, la vache ! Ces voitures qui surgissent à toute blinde de n'importe où... ça donne pas envie de conduire en Russie. Ni même d'y mettre les pieds.

    RépondreSupprimer
  2. Soyons juste, il arrive parfois que les conducteurs
    Russes aient un peu de sang dans leur Vodka. C'est
    ce qui explique je crois, qu'ils ne meurent pas tous.
    Mais tous sont frappés.

    RépondreSupprimer