"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 12 février 2012

Civilisations relatives et valeurs absolues…

Il y a quand même une civilisation nettement supérieure aux autres…

C’est comme ça, point barre ! Et je le prouve :

Non seulement on sait faire face…

Mais en plus on sait encore se tenir…

C’est bien la meilleure, foutredieu !

Ouais, je sais ce que Ducon va me dire :

1° la civilisation du Monomotapa vaut bien la nôtre puisqu’elle a produit des bouts de bois gardés sous vitrine au musée des arts premiers

2° les arguments imparables : les beautés architecturales d’Al Andaluz ! Et Averroès ! Faut pas oublier Averroès !

Ouais, s’il n’y avait pas eu les artisans juifs et chrétiens pour faire le job sous le knout de l’impérialisme colonialiste muzz, on aurait des beaux pâtés de sable de Séville à Cordoue… Quant à Avétruc, Abū l-Walīd Muhammad ibn Ahmad ibn Muhammad ibn Ahmad ibn Ahmad ibn Rušd أبو الوليد محمد بن احمد بن محمد بن احمد بن احمد بن رش comme son vrai nom l’indique, hormis le fait que devoir éructer toussa pour savoir de qui on cause donne une idée du nuancier verbal disponible pour exprimer les plus hautes inspirations spirituelles, j’observe que c’est le seul mec qu’on trouve à nous sortir du chapeau qui soit autre chose qu’un coupeur de couilles sur mille six cents ans… Un mec que ses potes ont exilé à Lucena, une sorte de ghetto de Varsovie depuis que les Almohades avaient interdit toute autre religion que l’Islam. Tous ses livres ont été brûlés par les siens et seulement une partie de sa prose nous est parvenue, sauvée par quelques traducteurs juifs… Z’avez rien d’autre en magasin à nous montrer ?

Bon, OK, nous on ne sait vous causer aujourd’hui que d’une harpie brute de décoffrage au doux prénom d’Efa même pas jolie et d’un patron-baigneur de pédalo promu à l’ancienneté au gentil prénom normal de François, patronymé même pas de souche.

Ça relativise…

8 commentaires:

  1. J'aime beaucoup votre façon de relativiser.
    En général, aux modernoeuds, je leur dit qu'il y a des civilisations qui greffent les mains et d'autres qui les coupent. De la même façon, il y a des civilisations qui protègent les femmes violées et d'autres qui les lapident. Ça a le don de les foutre en rogne, c'est jouissif.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  2. Sur Averroes ... ou le philosophe qui se méfie de la philosophie

    http://www.dailymotion.com/video/x1topt_remi-brague-vs-luc-ferry-kto-24-11_news

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette excellente mise au point de Rémi Brague. Ceci-dit, elle met en lumière a contrario le niveau d'inculture ou de mauvaise foi (au choix) de nos "philosophes officiels" d'aujourd'hui. Vont nous dire que ça relativise^^

      Supprimer
    2. Emissaire: Merci pour vos articles et pour les deux photos de mon immigré préféré...

      Strychos :
      "il y a des civilisations qui greffent les mains et d'autres qui les coupent" : gore... mais extra !

      Supprimer
  3. C'est vrai, ça relativise.
    Cependant, c'est pas chrétien de leur faire observer
    que leur civilisation c'est de l'excrément de chameau.
    Toute vérité n'est pas bonne à dire.
    Et puis, vous oubliez qu'il sont inventé le zéro, ces mecs, enfin, il paraît. Et le zéro, c'est quelque chose...non, en fait, c'est rien...on peut pas dire ça, alors ils n'auraient rien inventé?
    Et puis, zut!
    Ne serait-il pas opportun, pendant qu'il en est encore temps, de faire acte de repentance?

    RépondreSupprimer
  4. Les civilisations se valent-elles ? Foutre ! Je n'en sais rien à dire vrai. Par contre j'ai le sentiment que la mienne vaut moins qu'avant. Même en valeur absolue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre, si la vôtre est la mienne, ce que je crois, elle est effectivement métastasée jusqu'à l'os et ne vaut plus tripette vu que les Diafoirus qui se sont arrogés le monopole du "médecin référent" lui administrent depuis bientôt 40 ans à dose chaque jour plus massive une thérapie visant à "aider la nature", c'est à dire à faire de la place au cancer que la malade a secrété elle-même...
      La bête est grabataire sous soins palliatifs à haute dose de dettes et de repentance mais bouge encore ; la preuve c'est qu'on est encore là, vous et moi...
      "Les eaux de l’Occident sont corrompues, mais leur source est restée pure" (Nicolás Gómez Dávila)

      Supprimer