"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 3 février 2012

Hollywood et Oslo fans de Charia…

Ah! Compatissons à la recherche tâtonnante et vaine de toutes ces gloires de papier glacé, classe précaire à leur manière dont la prospérité aléatoire est suspendue au bon vouloir de la presse people et aux caprices des majors de l’audiovisuel ! Encombrés par leur a-culture et l’inertie de leur confort, ces malheureux cherchent inconsciemment un sens à leur vie lorsque se profile l’âge du has been, souvent lié, en dépit du lifting et de la salle de sport, à l’avachissement de la silhouette et de la texture de l’éphèbe ; lorsque les efforts de l’attaché de presse grassement payé deviennent sans effet sur la lassitude d’Esquire ou de Gala, même en leur proposant un nouveau divorce à se mettre sous la dent… Et qu’en plus les publicitaires se mettent à rechercher des supports mimétiques plus foncés…

Souvenez-vous de Liam Neeson. On l’avait vu dans Mission de Roland Joffé (ça fait 25 ans déjà…), il c’était imposé dans le rôle-titre de La liste de Schindler et s'était fait une spécialité des rôles courageux comme ceux de Michael Collins, d’un maître Jedi ou… en reprenant celui d’Hannibal dans Agence tous risques
Bref, l’acteur offrant l’image d’un mec comme on n’en fait plus et comme il en faudrait plus…

Et ben cette star hollywoodienne d’origine irlandaise de 59 balais (ça craint…) vient de révéler qu’il envisageait de renoncer à sa foi catholique et de se convertir à l’islam.

Etant en tournage à Istanbul, il s’est dit fasciné par la foi musulmane pendant son séjour :
"L’appel à la prière a lieu cinq fois par jour et pendant la première semaine ça vous rend fou, mais ensuite il prend place dans votre esprit et c’est la plus belle des choses. Il y a 4000 mosquées dans la ville. Certaines sont tout simplement sensationnelles et cela me fait vraiment envisager de devenir musulman." [SOURCE]

Il est vrai que chez ces gens-là, la maturité n’apporte pas toujours un surcroît de sagesse aux facilités adolescentes ; et un vécu social protégé du réel derrière les clôtures paysagées de Beverly Hills ne favorise pas une interprétation du monde fondée sur autre chose que l’apparence…

Pauvre con. Tu veux te convertir à l’Islam ? Bien ! Je te propose de faire un échange ; un homme pour un homme, c’est correct non ? Donne ta place à un musulman qui s’est converti au christianisme et va prendre la sienne chez lui en Afghanistan. On ne te demande même pas de suivre son parcours, tu peux prendre l’avion en 1° classe et tu emménageras dans sa maison. Facile et direct, il est déjà parti.
Et lui, tu n’as qu’à te débrouiller pour lui procurer une mansarde en Californie et une carte verte. C’est pour lui un rêve inaccessible, il n’en demande même pas tant. Juste de sortir de son enfer… S’il y arrive encore vivant…

Vous croyez que son enfer est quelque part en Afgha’, en Libye, en Irak ou en Syrie ?

Non. Son enfer est ici en Europe, près de chez-vous.

Ali (appelons-le comme ça) a fui l’Afghanistan où sa conversion lui vaut la peine de mort par lapidation. Il a fini par échouer en Norvège, le doux pays qui nous a donné Efa et s’est gardé Breivick (ce qui n’a rien à voir, je sais mais…) Il est actuellement placé dans un centre de rétention pour les demandeurs d’asile dans l’attente de l’étude de son dossier. Normal.

Heureusement qu’il est en Norvège. Au moins c’est un pays des droits de l’homme : Il n’a rien à craindre d’autre que l’expulsion et les mouvements locaux d’aide aux sans-papiers devraient veiller sur lui… Il bénéficie du juridisme et du formalisme d’un Etat de Droit que le monde nous envie, mais aussi de la mauvaise conscience et du manque de courage de la Démocratie Laïque que le monde est sensé nous envier, ainsi que du pinaillage égalitaire et rigoriste du calvinisme nordique que le monde… non rien. Et toussa donne évidemment une impérieuse nécessité de traiter tout le monde sur un pied de stricte égalité sans considération de race, de religion, und so weiter. Ce serait de la discrimination !

Donc, dans un centre de rétention fermé d’un pays modèle de l’Europe a-identitaire, pour s’être converti au christianisme et ne pas avoir jeûné pendant le ramadan, Ali subit quotidiennement non seulement des menaces ("Si tu ne reviens pas à l’islam, nous te tuerons") mais aussi des sévices et des tortures pas toujours pratiquées à Abou Ghraib, des trucs sympas comme des bassines d’eau bouillante lentement versées sur la bête… Et cela bien sûr, de la part des autres pensionnaires qui nous apportent leurs richesses… [SOURCE]

4 commentaires:

  1. Comme il est maltraité en Norvège, il n'y a rien de plus urgent que de le renvoyer chez les siens qui avec la générosité qui les caractérisent lui feront bon accueil et lui érigeront une voie bien pavée.
    Et ses camarades de pension ont bien raison. Il faut ramener les fayots dans le droit chemin.

    RépondreSupprimer
  2. Emissaire, votre colère fait plaisir à voir.
    Votre idée d'échange me semble formidable et mériterait d'être développée à très grande échelle. Chacun devrait pouvoir donner ses préférences....puis être expédié là où l'ambiance y répond le mieux. La Corée du nord et les républiques islamiques méritent des gens qui les choisissent par amour.

    RépondreSupprimer
  3. Si c'est l'appel du muezzin qui l'a aidé à voir la lumière, on peut craindre pour sa santé mentale.
    Il y en a des paquets comme lui. Le problème, c'est qu'on ne les interne plus, c'est l'hôpital de jour.

    RépondreSupprimer
  4. Bonne idée de coller un converti chrétien au milieu
    de ses anciens coréligionnaires. Cela prouve, s'il en
    était encore besoin, que les norvégiens sont les rois des cons. Ils sont tellement fournis en ce domaine
    qu'ils en exportent!
    Fife Efa!

    RépondreSupprimer