"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 14 avril 2012

Chic ! Plus on avance plus l’horizon recule !

Dans notre société shootée au ça va de soi et je le vaux bien, où nul ne s’étonne plus de disposer de l’eau potable au robinet au prix d’un tour de poignet et pour (encore) presque pas un rond, et d’avoir le SAMU à dix minutes avec la sécu en tiers-payant rubis sur l’ongle pour la peine de taper trois chiffres sur le clavier, le progrès ne cesse de nous ravir.

L’une des plus grandes avancées contemporaines de la civilisation réside dans la mise à disposition de tous et de chacun, automatique et systématique, avec empressement et gracieusement, des prestations normales dont tout un chacun ne peut se passer, donc sur lesquels tout un chacun doit bénéficier d’un droit à pour répondre à ses besoins on ne peut plus légitimes. Il s’agit là d’un service public. Quel qu’en soit le coût, il est légitimement dû à quiconque, afin de lui éviter l’injuste contrainte d’avoir à se bouger le fion pour échapper à l’éventuel, inacceptable et tant redouté risque d’exclusion préjudiciable au vivre ensemble™…

Dans ce domaine, l’invention de la notion de droit opposable représente une réelle avancée et ne doutons pas que le monde nous l’envie…

Les hussards noirs de la République de nos pères dispensaient ce genre de service public aux fils des bouseux : L’instruction publique obligatoire et gratuite. Elle avait un coût pour l’épicier citadin fiscalement solvable mais faut ce qu'y faut. Le môme arrivait à l’école avec ses galoches et sa gamelle de casse-croute. Il en repartait toujours avec ses galoches, mais avec un bagage… Ensuite à lui de voir…

De nos jours, aux frontons des mairies, Marianne n’est plus là pour incarner la devise obsolète Liberté, Egalité, Fraternité (au singulier les trois concepts…) Non. Elle n’est plus que Big Mother, désormais garante de Droidlhom™. Et Big Mother doit procurer maternellement Droidlhom™ à chacun. Droidlhom™, c’est-à-dire le respect et la satisfaction de droits non définis, donc infinis. Collection de tous les droits possibles (ou non) que chacun s’estime légitimement en droit de disposer pour satisfaire ses besoins comme ses désirs, collectifs, individuels, privés, intimes, fantasmés, ou judicieusement suggérés par la pub ou la télé… Bonne fille, Big Mother s’y emploie et va de l’avant. Il lui faut avancer, si nécessaire en n’hésitant pas à devancer les attentes de ses petits pour rester en avance. Car avancer pour avancer vers Droidlhom™, horizon indépassable, descente aux enfers orwellienne, est pour elle la seule manière de continuer à exister et à s’en justifier car plus on avance plus l’horizon recule…

Les annonces des candidats à la Présidence du Bronx viennent de nous en donner un nouvel exemple. On a déjà évoqué ici et là le handicap avéré que représente pour la recherche d’emploi le fait de ne pas disposer, non seulement d’une adresse internet, mais pourquoi pas d’un smartphone perso dispo H24. Tout aussi handicapant est de ne pas avoir son permis de conduire. Il est vrai que son obtention nécessite de raquer en moyenne plus de six semaines de SMIC brut et que, outre sa défection pour le grand œuvre du vivrensemble™, la suppression du service militaire prive environ cent mille jeunes chaque année de la possibilité de l’obtenir pour pas un rond…

Ce que voyant, Sarko propose que le code de la route soit enseigné à l’école, l’épreuve du "code" comme la délivrance du papier correspondant étant gratuites. Pour ne pas être en reste, le culbuto-pédalomobile-promu-remplaçant-à-l’ancienneté-et-monté-sur-le-ring-suite-à-un-regrettable-incident™ promet un forfait permis de conduire en récompense pour les jeunes qui auront effectué un service civique (à définir). Jean-Luc Mélenchon prédit carrément le permis de conduire gratuit… “à terme”. Evidemment, Efâ Cheuli est la seule à ne pas en parler mais on l’excuse, pour une fois qu’elle est cohérente… Tout ceci est bien restrictif et frileux. Tout besoin fondamental - ou estimé fondamental par chacun - ne devrait-il pas être gratuit ou subventionné ? Si conduire est une priorité, ne faudra-t-il pas aussi financer l’acquisition d’un véhicule par les jeunes ? Voire payer leur assurance ?

"On a encore de gros progrès à faire sur l’accompagnement"

5 commentaires:

  1. Mais, mais, mais...qu'est ce que cette photo d'une créature presque nue et dans une position plus qu'équivoque vient faire dans votre blog??
    De la soft pornographie jusque chez vous?
    Ah,je défaille, passez moi les sels...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que voulez-vous, à force de voir les candidats aux élections (car il y a des élections, j’ai pu lire chez vous que vous l’aviez remarqué) sortir n’importe quoi pour attirer l’attention, ça déteint… Je fais aussi n’importe quoi pour attirer le chaland (non ! pas n’importe quoi…)
      C’est aussi un peu la faut du jeunot du Plessis Hébert qui a flanqué une claque à mes statistique (mais la petite bébête remonte, remonte…)
      La gamine fait ce qu'elle peut pour rester zen. Le stress de passer le permis, que voulez-vous. D'autant que, vous l'aurez remarqué (que remarquer d'autre, d'ailleurs), elle est presbyte. Bon, je m'arrête...

      Supprimer
  2. Baudricourt15/04/2012 00:46

    La pauvresse est bien maigrichonne :(

    RépondreSupprimer
  3. Excellent ! Ce qui est ennuyeux, c'est que nombre de drwas aussi fondamentaux sont constamment bafoués. Je ne citerai que le drwa à la chaussure, au bilboquet, à l'apéro et à la bande molletière.

    Toutefois, et il faut en remercier tous ceux qui y participent, du haut des tribunes et du fond des médias, notre drw à entendre des âneries est respecté au-delà de toute espérance raisonnable

    RépondreSupprimer
  4. Votre illustration est fort sympathique. Ne croyez pas
    les pisse-vinaigre qui vous diront le contraire
    (d'autant qu'ils blaguent).
    En revanche, je pense qu'il conviendrait de passer un
    contrat avec le Qatar, bien placé dans ces secteurs,
    en vue de fournir gratuitement l'essence à nos charmantes têtes crépues. Et aussi, les munitions des Kalach, bien sûr.

    RépondreSupprimer