"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 11 juin 2012

Choses vues sur le Titanic

 Océan de dettes et de déficit, icebergs bancaires et communautaires (parties émergées) mais mer d’huile, le commandant Hollande est sur la passerelle, le timonier Ayrault à la barre et la vigie Taubira à son poste… Bref, tout est normal

Le bateau coule mais nous sommes saufs !

- La droite (enfin, quand je dis la droite on se comprend, hein ? je cause de la droite de gouvernement, de la droite républicaine, toussa…) La droite, donc, a été sauvée par l’abstention. Comme je l’écrivais en avril " Nozélites s’en disent chaque fois navrées mais ça les arrange. Gagnants ou perdants, ça gonfle leurs scores apparents et justifie leurs rentes de situation." Grâce à la règle des 12,5% des inscrits, ces foutues triangulaires ne seront finalement que des exceptions. Sur le pont supérieur on restera entre nous. Cébien
- Ceci-dit, contrairement aux immigrés qui ont tout compris, tels les émigrés rentrés en 1815 en n’ayant rien appris, rien oublié, le bon Copé et consorts n’ont toujours rien compris. La règle du ni-ni va prévaloir dans les consignes. Cela veut dire quoi, au final ? Concrètement ? Cela veut dire qu’il est jugé préférable d’avoir dix ou vingt députés de gauche de plus plutôt que de voir deux ou trois "bleu marines" siéger à l’Assemblée, même isolés, sans moyens d’influencer l’ordre du jour et quasiment sans temps de parole puisque n’ayant pas de groupe parlementaire… Cela veut donc dire que les valeurs dites de droite sont subsidiaires, secondaires, supplétives à la marge, au regard des valeurs autoproclamées et imposées par la gauche pour des motifs purement électoralistes. A quoi cela sert-il de nous seriner qu’il faut éviter que la gauche puisse truster tous les pouvoirs de la cave au grenier (y compris le Conseil Constitutionnel d’ici peu) si, dans un même temps on prend sereinement le risque de lui donner la majorité des trois cinquième au Congrès pour nous fourguer le vote des étrangers ?      

Panique dans les ponts inférieurs…

- Les déclarations de Nadine Morano redécouvrant l’inestimable parfum de tous les fondamentaux les plus nauséabonds sont une friandise que je ne me lasse pas de savourer depuis ce matin…
- Le naufrage corps et bien du canot pneumatique multifonction et du gilet de sauvetage radical de la belle Rama m’a mis en joie…
- On cherche du Lexomil pour Melenchon. Est-ce utile ? Il a bien rempli sa mission en battant l’estrade sous les sunlights pour éviter qu’on risque de parler programmes et projets pendant les entre-actes de Rolland Garros...

Arrogance et Mépris sur la passerelle…

Ce n’est pas le congrès de Valence de 1981 mais ça y ressemble…
- Arrogance vis-à-vis des autres, de tous ceux qui ne sont pas de la maison. Tout au plus sont-ils des idiots utiles à jeter après usage. Lénine est bien toujours le maître à penser de la maison. Bayrou en fait la triste expérience. Qu’il assume… Qu’aurait-il coûté au PS de lui faire une fleur ? Un siège, un… L’UMP l’avait fait en 2007. Mais il n’y a rien à attendre du PS…
Occasion d’évoquer au passage l’inexistence du centre. Il y a des sensibilités qu’on peut qualifier de modérées ou de nuancées à la droite de la gauche comme à la gauche de la droite pour faire simple. Mais, au pied du mur (où l’on voit le maçon) les fondamentaux sont différents et incompatibles. En construisant comme support de ses ambitions un bidule à base de comités de notables à fond de sauce Giscard et de bobos "société civile" à fond de sauce gauche rêvée façon Rocard, il ne pouvait que se planter au final. Mais je m’égare.
- Et puis mépris pour leurs propres troupes (mépris d’ailleurs fort bien partagé à droite). A cet égard, une bonne gifle ferait du bien de temps en temps. On attend de voir pour Ségolène. Prions…

Pour l’instant, le Titanic "fait route" à toute vapeur. Prions…  

1 commentaire:

  1. En fait, on nous a trompés !
    C'est pas un iceberg qui a fait sombrer le Titanic. C'était du pipeau, toussa.
    C'est un énorme serpent de mer dont le squelette gît sur une plage de l'estuaire de la Loire.
    Et on comprend les dégâts.
    En tout cas, on peut déjà être certain des dégâts sur les esprits enfantins.
    j'ai vu des gamins pleurer de peur.

    Mais que font les écolos ? Que fait la défense du littoral ?
    On a le droit de saloper un site sauvage, comme ça ?
    Oui, quand on s'appelle Ayrault et qu'on règne depuis des lustres sur le 44.

    RépondreSupprimer