"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 29 mai 2013

Brèves trop longues d’un jour ordinaire…



- Méditation. Pour certains dont je suis, modestement et anonymement, ce qui est cool, c’est de savoir que, quoiqu’il arrive, on bénéficiera toujours, en permanence et même après la tombe, non seulement de la gloire de ce qu’on a pu être, parfois, par erreur de jeunesse, mais aussi de ce qu’on aurait pu être, de ce qu’on aurait être, et même de ce qu’on a pas pu être mais qu’on aurait forcément été si…
Comment le plus grand nombre pourrait-il connaître la sérénité si nous n’étions pas tout cela ?
En vrac et en désordre, j’ai donc été, je suis et je serai toujours le bras armé de Civitas, du Bloc Identitaire, de Jeune Nation, d’Occident, de l’OAS, de la Milice, des Croix de Feu, du NSDAP, des Escadrons de la mort et des cadets de l’école des mécaniciens de marine Argentins, de… je sais plus… Mais pas de l’OCI ou de la LCR même si tout le monde peut se tromper ; snif…

Pourquoi vous causer de ça aujourd’hui ? Parce que me vient une pensée pour se pauvre Dalongeville qui n’a pas notre chance. Cet élu PS de longue date est accusé de corruption, faux en écriture et usage de faux, détournements de fonds publics, favoritisme et recel de favoritisme, choses qui arrivent à des gens très bien. Il risque (en principe) jusqu’à dix ans de taule et son procès s’ouvre cette semaine à Béthune. Si l’annonce de cet évènement banal n’a pas bénéficié d’autant de couverture médiatique que pour Woerth ou Lagarde – comme c’est curieux – il a toutefois fait l’objet de quelques entrefilets.

Oui, il n’a pas notre chance. Dans les neuf petites lignes que La Croix d’hier lui consacre dans le coin inférieur droit d’une page intérieure, se glisse comme à regret :
"…celui qui fut maire d’Henin-Beaumont, un temps sous l’étiquette socialiste, comparaît…"

Quelle ingratitude pour un homme qui a tant donné

- Page people. Aujourd’hui, premier appareillage civil de deux paires de couilles à Montpellier. La mère Mandroux s’est mise en frais. Et vous savez quoi ?
La police municipale a déposé un préavis de grève pour aujourd’hui !
Et alors ? Ben, la sécurité renforcée de cette cérémonie civile banale et de la fiesta privée qui va suivre sera assurée par une centaine de fonctionnaires de la Police Nationale. Un escadron de gendarmerie mobile (80 hommes) a été amené sur zone en renfort si nécessaire. Et le préfet a assuré qu’il pouvait faire appel jusqu’au dernier moment à un ou deux escadrons supplémentaires…

Le tribuable sera content, les invités pourront pisser assis…

11 commentaires:

  1. Reste plus qu a savoir si la belkacem prendra à ses frais son déplacement puisqu'elle a dit qu'elle y allait à titre personnel.

    Quant à Delongeville, serait interessant tout de même de demander à Pépère de qu'il savait... Je sais, je rêve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dalongeville a demandé qu'il "témoigne" comme premier secrétaire au moment des faits qui lui sont reprochés. Il n'en est évidemment pas question. "Témoigner" à un procès implique de devoir répondre publiquement séance tenante aux questions vicieuses des avocats du défendeur et du parquet... En revanche, va-t-il consentir à "déposer"? C'est à dire donner, généralement par écrit, sa version des faits sans interrogatoires pour ne pas contredire son anaphore de "moi-président"? Il va bien sûr se dire navré de ne pouvoir compte tenu de son statut... Idem pour le procès Teulade où Dieu sait qu'il est sûrement encore plus impliqué.

      Supprimer
  2. Invraisemblable, ça nous coûte une fortune ! et le premier marié bien sûr est talmoudique.

    RépondreSupprimer
  3. comme ce sont 2 employés municipaux, le champagne et les petits fours seront offert par la mairesse et les con-tribuables, à qui on a d'ailleurs pas demandé leur avis...petite question, lequel des 2 prends le nom de l'autre ? dans un mariage, normalement Melle Duchnock devient Madame dugenoux non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils peuvent bien s'appeler comme ils veulent, les deux tourtereaux un peu blette. Reste à savoir si leur "mariage" est valide : à supposer que les "bans" aient été publiés dans la journée du samedi 18 mai après la promulgation de la loi par Mou-président (bravo la célérité du personnel municipal un samedi...) le délai légal de 10 jours pleins sera respecté cette fin d"après-midi. En revanche, le décret d'application de la loi n'est paru que vendredi dernier au JO. Les "époux" ont donc manifesté leur "intention" AVANT de pouvoir prendre connaissance des nombreuses modifications apportées par ce décret au Code Civil, notamment en ce qui concerne les devoirs et obligations détaillées des époux... En cas de séparation, l'un des deux guignols serait donc fondé à réclamer, non pas l'annulation, mais l'inexistence pure et simple du "contrat" et à poursuivre le maire pour abus de confiance, sinon abus de droit...

      Supprimer
    2. kobus van cleef30/05/2013 13:15

      des municipaux?


      "feuilles rateaux
      c'est le chant des municipaux
      feuilles rateaux
      en attendant l'apéro..."


      j'avais une autre version aussi
      "crèmes gateaux
      c'est le goûter des proprios
      crèmes gateaux
      qui se goinfrent sur le prolo..."

      ou encore
      "godes dildos
      c'est le quotidien du porno
      godes dildos
      on en a plein le bas du dos..."

      Supprimer
    3. kobus van cleef31/05/2013 08:59

      On dira que le changement c'est maint'nant!
      L'administration accélère !
      Et comment !
      Comme quoi, quand on veut on peut....
      Pensée attendrie pour tous les acurabas qui ont attendu un brimborion de papier indispensable pendant des semaines...

      Supprimer
  4. Et qui offre la vaseline ? Le contribuable ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas encore mais probablement bientôt via la Sécu...

      Supprimer
  5. j'espère qu'on a lié les paires entre elles avec une ficelle passée dans un petit trou, c'est comme ça qu'on fait avec les sabots .
    amitiés

    RépondreSupprimer
  6. Appareillage ne convient pas puisque c'est le départ d'un bateau vers le large.
    Appariement conviendrait bien mieux
    :-)

    RépondreSupprimer