"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 5 mai 2013

Cet aprèm’, les éboueurs sont dans la rue…


3 commentaires:

  1. Bravo, mais ce n'est qu'un petit début !

    RépondreSupprimer
  2. Ça me rappelle un vieux sketch de Le Luron dans lequel il jouait un vieux concierge parisien de la rue de Bièvres, et voyant Fabius et Lang discuter devant l'hôtel particulier du florentin, il s'exclamait : "tiens, les éboueurs ne sont pas encore passés, les ordures sont encore dans la rue".

    RépondreSupprimer