"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mardi 28 mai 2013

Puisqu’ils nous pourrissent la Vie…



C’était l’urgence absolue : Imaginez la force d’âme, la volonté, le courage du décideur conscient de sa responsabilité devant l’urgence, devant les priorités, devant la souffrance indicible des mono et multigenrés, que dis-je, devant l’Histoire ! Représentez-vous Dépassé 1°, encore en pantoufles et pyjama, un samedi matin, alors que la plupart des fonctionnaires de Fwance – hormis les CRS de garde – font encore une grasse-mat’ bien méritée… Avant même de brancher la cafetière et le toasteur, à 6h00’, oui à 6h, debout pour ça à 5h59’ au moins, Dépassé 1° a signé la promulgation de la loi Taubira ; sans attendre le lundi matin pour éviter au tribuable de payer la prime de décalage horaire à l’huissier portant le parapheur ! Quel homme !

L’a-venir appartient à ceux qui se lèvent tôt, disait l’autre… Il a donné l’exemple et il faut battre le faire pendant qu’il est sur le feu. Surtout avant que le flan s’esplartche comme on dit chez moi…    

Donc, le citoyen respectueux de la loi se doit de suivre l’exemple donné par Speedy-Président, d’autant plus que c’est pas souvent… Vite, vite, appliquons !

- Les plus rapides ont évidemment été les communicants du marquetigne commercial : Faut pas rater les nouveaux segments de clientèle ; dés fois qu’ils deviennent plus porteurs que la ménagère de moins de cinquante ans…
Eram en est un exemple parmi d’autres. Tout content de singer laborieusement le style de trouvailles de Benetton, ils nous pourrissent la vie en imposant leurs visuels à la con aux rétines des acurabas pour les saturer de la nouvelle normalité. Et bien pourrissons leur la leur ! N’hésitez-pas à leur pourrir leur boîte-mel comme je l’ai fait hier soir. C’est .  

- Les fonctionnaires et autres salariés des collectivités locales ne sont pas en reste et se dépêchent d’appliquer les instructions venues d’en haut. On les avait pourtant connus moins pressés…
Un exemple est l’avis affiché par la direction d’une crèche, consciente de ses devoirs.
En diffusant cette photo, le Salon beige n’a pas éprouvé le besoin de flouter le nom et l’adresse-mel de la "représentante des parents" [ce que j’aurais fait] Du coup, j’ai failli mettre un mot à cette dame mais me suis ravisé, la réunion en cause ayant déjà eu lieu hier soir…
Au demeurant, la chose va se reproduire en moult lieux scolaires et périscolaire de la Fwance profonde. N’hésitons pas, chaque fois que l’occasion se présente, de pourrir les boîtes mel des directions d’établissements et des représentants des usagers. Chacun selon sa sensibilité, dans le plus grand respect de la diversité. Faites votre choix selon votre style :
  
Etonné : Jeux à caractère sexué ? Qu'est-ce que c'est ?
Révolté : A la maternité on m'a dit que mon enfant était une fille, donc c’est une fille. Maintenant faut arrêter les conneries Ok ?!
Cortiqué comme Nabilla : Non mais allô quoi!  Où est le problème? Changer de sexe c'est une expérience hyper nouvelle qu'il faut tenter....
Socialiste :
Pacifiste :
Philosophique :
etc.

A vous de jouer…

1 commentaire:

  1. commentaire embêté:votre orateur pourrait il venir expliquer le gender dans mon poulailler, car toutes les poules se font grimper par le coq et j'aimerais qu'elles puissent exprimer leur volonté si elles ne sont pas d'accord ?
    le vote a ailes levées que je leurs avait proposé n'a rien donné ! dois je considérer que le jour où la poule ne pond pas elle se croit un coq?
    merci de votre réponse .

    RépondreSupprimer