"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 15 juin 2013

L’ordre règne ! Qu’on se le dise !!



Il est sélectif comme il se doit. Et il sera.

Le menton est volontaire et la mâchoire serrée, le gardien de la paix civile ne cèdera pas face à la montée de l’haleine fétide qui menace le Vivrensemble™ apaisé. Son regard noir ne trompe pas : c’est celui, perçant, de l’aigle, grand rapace impérial  volant de clocher en clocher vers la gloire...
(Ou peut-être le regard fixe, cruel et idiot du gallinacé assez couillon pour croire naïvement qu’il pourra loger ses œufs au sommet du minaret… Mais faites attention à ce que vous dites…)

L’ordre règne donc ; la preuve :


Bien évidemment, le préfet de police vient d’interdire cette manifestation "en raison notamment de son caractère provocateur à l’égard d’une partie de la population de la thématique retenue par votre rassemblement qui, dans le contexte actuel de tensions, est susceptible de générer des troubles graves à l’ordre public."



Bien évidemment, le préfet de Moselle n’a vu aucune raison d’interdire cette manifestation-là.
Sachant que Mme Le Pen, quoi qu’on puisse penser d’elle, a recueilli il y a un an 17,9% des suffrages de la Fwance et, en particulier, 17,27% dans la ville de Metz, 24,73% dans le département de Moselle et 23,66% dans la Région Lorraine. Sachant en outre que les candidats du FN ont recueilli un mois plus tard 18.62% des voix des électeurs des trois circonscriptions couvrant l’agglomération messine, il est bien évident que cette manifestation n’a absolument aucun caractère provocateur à l’égard d’une partie de la population

Hier :
Trocadéro : "La fête n’a pas été gâchée…" (Delanoë)
Invalides : "force est resté à l’ordre républicain face aux forces les plus sombres…" (Valls)

Aujourd’hui :
"Le FN ne passera pas !" : Rassemblement civique parfaitement légitime en soutien d’une Grande cause nationale subventionnée…
"Le FASCISME ne passera pas !" : Inutilement régressif puisqu’IL est déjà installé et inacceptable atteinte à SON autorité… 

Demain :


 



3 commentaires:

  1. En Socialie, il n y a qu une devise: 2 poids , 2 mesures !

    RépondreSupprimer
  2. Exact, "Demain...".
    Ils vont probablement passer à la violence face au FN et à la droite.
    jard

    RépondreSupprimer
  3. Ce pauvre Valls est du matin au soir comme sur un plateau cinéma à soigner sa gestuelle et sa laborieuse diction, pour se créer l'image qui ira bien ensuite. Suivez mon regard jusqu'à Matignon.
    Pathétique.

    RépondreSupprimer