"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 28 juin 2013

Précisions utiles sur les "Transports doux"…



Toujours soucieux de faciliter la vie quotidienne de ses semblables nauséabonds, notre ami l’excellent Fromage+, moisi quoique lillois, a édité un complément indispensable aux dépliants de la RATP.  On saluera cette heureuse initiative qui contribuera, n’en doutons pas, à favoriser le recours aux transports collectifs par les adeptes de formes de tourisme que nous souhaitons de plus et plus innovantes et surtout… durables.
On n’oubliera pas non plus d’exprimer au passage notre gratitude aux autorités ayant pris l’initiative de créer ces deux nouvelles lignes urbaines. Tellement urbaines qu’on en oublierait presque leur urbanité, tant est grande leur contribution citoyenne à l’avènement d’un vivre-ensemble apaisé.

Au demeurant, le plan de réseau réalisé par notre ami présente quelques imprécisions et inexactitudes de nature à susciter des déceptions chez des usagers empruntant ces lignes par naïveté, "par erreur" ou "malgré eux". Sans contester la qualité et la grande utilité du travail réalisé par Fromage+, j’estime donc de mon devoir de préciser que :

- Sur la ligne GAV1, il est indispensable de signaler que les arrêts aux stations sont réservés à la "montée" et en aucun cas à la "descente".
Quant aux éventuels arrêts facultatifs intermédiaires, sachez que ce n’est pas à l’usager de lever la main ; cette mission est réservée aux préposés en charge de lui faciliter ses déplacements.
- D’autre part, sur la ligne GAV2, il y a une petite erreur : Sur le tronçon nord, la carte indique que la ligne fonctionne dans les deux sens ; c’est faux. Sauf cas de transfert au terminus sud avec correspondance et temps d’attente au dépôt et chez les tapissiers en murs des cons, le service du retour n’est pas assuré et laissé à la charge de l’usager par tous moyens à sa convenance.

On notera toutefois que ces nouvelles lignes inaugurent un progrès très significatif en matière de service rendu, progrès qu’on n’arrête pas, comme chacun sait, et qui devrait contribuer à rendre encore plus attractif ce type de transport doux : Désormais, les jours, heures et fréquences de passage du bus ne relèvent plus du seul caprice du concessionnaire de service public, mais sont – bien au contraire – étroitement corrélés aux exigences les plus aléatoires exprimées par la clientèle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire