"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 10 juillet 2013

Elargissement, acharnement thérapeutique…


Quand le bateau prend l’eau, la seule solution, chacun sait ça, c’est de charger compulsivement la barque.

- Le 1° juillet dernier, nous avons fêté sans éclat particulier l’entrée de notre 28° copain dans l’UE, la Croatie avec ses 22% de chômeurs dont 40% de leurs "jeunes". Enfin, la fête était surtout à la première page de nos journaux et dans les réceptions bruxelloises dont nous payons les petits fours. Parce que, amusez-vous à poser la question aux acurabas de base, de Cadix à Utsjoki et de Sligo à Limassol : la plupart ne sont pas au courant, ceux qui en ont vaguement entendu parler s’en foutent et ceux qui savent risquent de vous latter la gueule si vous avez l’air trop réjoui. Quant aux Croates eux-mêmes, la moitié sont mécontents et prétendent n’avoir rien demandé. Mais cébien… Car c’est un élargissement (on devrait dire extension, je sais, mais enlargeons puisque ce sont ceux qui gardent toujours un pied dehors qui décident comment on doit causer)

- Ceci-dit, si l’Europe a quelques soucis mineurs, l’Euro n’en a pas moins. Là aussi, que faire d’autre que d’administrer un élargissement ? "- L’élargissement je vous dis !" On en vient à regretter la saignée des médecins de Molière, mais bon.
Hier donc, l’adhésion de la Lettonie à l’euro a été entérinée pour le 1° janvier prochain dans une relative discrétion. Le taux de conversion avec le lats local a été fixé avec six chiffres après la virgule ; c’est sérieux, cébien
Faut dire que le dernier élargissement remonte déjà à deux ans et demi (l’Estonie) et le prochain attendu, celui de la Pologne, tarde à se concrétiser. Ça commençait donc à bien faire et on risquait l’accusation de négligence thérapeutique
Heureusement, il y a la Lettonie ! Avec un taux de fécondité extrêmement faible et un solde migratoire négatif (ça nous change), ce petit pays dont tout le monde fout le camp a perdu en dix ans plus de 23% de sa population. A n’en pas douter, il va vous booster la croissance et consolider les fondamentaux de la zone euro que je vous dis pas !  


2 commentaires:

  1. Ah le Bostwana ! on l'attend, on le prie !

    RépondreSupprimer
  2. je ne suis pas prête a faire de même en prenant de nouveaux animaux chez moi, j'ai beaucoup de mal avec le soleil à cueillir assez de verdure fraiche pour donner aux poules aux lapins et cochons d'inde sans être masochiste au point d'en prendre d'autres .
    mais c'est vrai qu'en campagne on a toujours adapté le cheptel à la réserve de foin !
    en bonne européenne , je devrais peut être me dire plus ils seront nombreux à danser devant les mangeoires vides plus ils seront heureux !

    RépondreSupprimer