"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 4 juillet 2013

L’inacceptable trouble à l’ordre étatique…



A l’évidence, la mission première, prioritaire, voire exclusive, des forces de l’ordre n’est plus d’assurer la sécurité des personnes et des biens, la tranquillité publique, etc., c’est-à-dire l’ordre public, mais de maintenir ou d’imposer l’ordre étatique et, notamment, l’adhésion de tous et de chacun à la religion d’Etat... Les fonctionnaires impliqués dans ces missions semblent d’ailleurs en avoir de plus en plus conscience.
Vous avez probablement lu les commentaires suscités ici et là par ce tract du syndicat Alliance. Bien sûr pas à la télé ou dans la presse de révérence :
 A l’intention de mes lecteurs (dont quelques lyonnais en particulier), ce mouvement d’humeur d’un syndicat regroupant, dit-on, près de 40% des personnels de la police en tenue m’incite à relayer ici un témoignage parmi tant d’autres de la vie quotidienne en douce France maintenant. C’est un e-mail envoyé lundi dernier 1er juillet par une lyonnaise à son carnet d’adresses :   


Je rentre du Parc retournée et je me demande si j'ai rêvé.

A la sortie du Parc, sur la piste cyclable, entre la Doua et le parc, à 9h40 à peu près, un groupe d'une dizaine de jeunes cyclistes a été arrêté et embarqué sous mes yeux au seul motif que l'une d'entre eux portait un Tshirt de la Manif; je n'ai pas eu le réflexe de regarder s'il y en avait un autre mais la majorité n'en avait pas, c'est sûr ; la jeune fille m'a dit "c'est à cause de mon Tshirt!"

Je me suis adressée en qualité de passante interloquée et d’ex-enseignante du secteur public aux policiers en tenue et en civil aussi nombreux que les jeunes et leur ai demandé s'ils ne se sentaient pas gênés, s'ils se croyaient en Chine et ils m'ont répondu que si, qu'ils n'en pouvaient plus  mais qu'ils avaient des ordres.

Je leur ai demandé s'ils connaissaient la théorie du genre enseignée prochainement dès la crèche par LGBT  
[…]  Ils m'ont répondu que oui.

Je leur ai demandé s'ils étaient au courant des répressions qui sévissent en Argentine, Allemagne, Suède, etc., contre les parents qui refusent cette idéologie à l'école (grosses amendes, 2 mois de prison voire retrait de leurs enfants et placements en centres sociaux pour maltraitance quand l'enfant a décidé de devenir garçon s'il est une fille ou inversement et que les parents vont contre sa conscience). Ils avaient l'air au courant.

[…]

Je leur ai demandé quand les forces de l'Ordre allaient enfin se décider à nous rejoindre.**

J'étais si émue que je n'ai pas eu le réflexe de prendre une photo.

Il est grand temps que les Français se réveillent et quittent, comme nous, leur petit confort et leur petit égoïsme, pour nous rejoindre; demain, les réseaux sociaux seront interdits et vous ne pourrez plus rien faire ;
[…]

Pour résister, allez voir les veilleurs au Palais de Justice du quai de Saône 24h/24 ; adhérez à Cosette et Gavroche, Enfants des Terreaux, ONLR, en marche pour l'enfance, AFC, veilleurs debout, prisonnier politique, printemps français, français en révolte, alerte gones, vélos pour tous et bien d'autres ; des associations se créent de partout chaque jour tant l'heure est grave.

Ne soyez pas les résistants de la dernière heure !







** En complément de lucidité, on lira avec profit ceci.

2 commentaires:

  1. J'appelle au secours l'armée Egyptienne !

    RépondreSupprimer
  2. Nous sommes beaucoup à résister, mais le plan du Nouvel ordre est d'une force diabolique !

    RépondreSupprimer