"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 25 juillet 2013

Pauvre Rutebeuf à Beauvau…



Que sont mes Nazis devenus
Que j'ai tant voulu vous montrer
Et tant rêvés.
Ils ont été tant clairsemés
Je crois le temps les a ôtés
La peur vous manque.
Ce sont des nazis de poussière
Et j’ai beau tisonner les braises
Que cendre morte.
Même le borgne croquemitaine
Ne vous fait plus glapir de haine
La peur vous manque.
Avec Pédalo qui m’atterre
Pour vous détourner des vraies guerres
Comme ils me manquent.
Il ne faut pas que je vous conte
Comment je me suis mis en honte
Pour en trouver…

Les Hêmpétés n’ont pas daigné
En faire assez pour oublier
Le Péèssgé et les quawtiers.
C’est leur Nicolas qui vous trouble
Sans qu’on puisse tirer sur la foule
La peur vous manque.
Rue Saint Méric, j’avais bien cru
Les retrouver, vous les montrer,
Mais c’est plutôt assez foireux,
Estéban, j’aurais aimé vous trouver mieux
La peur vous manque.

Avoir un Breivik sous notre toit
Ça nous aurait meublés six mois !
J’en ai rêvé.
Le type avait le bon cévé,
Le truc qui aurait pu marcher,
Mais tout le monde peut se tromper
Et c’est rappé.
La peur vous manque.
Tout ceci est si décevant
Que seule nous sauve d’inadvertance
La connerie de quelque branque
Du marais mou sans consistance.
Même au zoo, pour arriver à exposer
De vrais nazis, j’en suis réduit
A vous montrer des UDI…
La peur vous manque.  

Que sont mes nazis devenus
Ils ont été trop clairsemés
Maintenant que le Coran vente
Et droit au cul quand il m’évente
La peur vous manque.

Et pour que Matignon m’attende,
Qu’enfin mes nazis ne me manquent
Pour vous faire peur

L’espérance de lendemain
Ce sont mes Verts.
 
Fond musical ici

2 commentaires:

  1. Et bien, quelle complainte ! qui n arien à envier à son modèle!

    RépondreSupprimer
  2. après tous les plagiats qui avaient fait retourner Rutebeuf dans sa tombe,cette belle complainte va enfin le remettre du bon côté!

    RépondreSupprimer