"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mardi 13 août 2013

Je romps et ne tolère pas !


Je ne sais plus où c’était, sans doute dans le neuf-trois ; ou ailleurs, tellement la cour est pleine…
Regardez-le. Il épaissit du cou à force d’avoir bouffé des pâtisseries orientales chaque soir pendant un mois ; et de s’être enflé les jugulaires à force d’apporter son entier soutien ou de condamner très sévèrement l’intolérable… Et regardez la sous-préfète : émaciée, déjà pré-cadavérique. Faut dire qu’elle est épuisée à force de courir pour lui trouver encore et encore chaque jour une mosquée, une salle de prière ou une arrière-cour de garage offrant la profondeur de champ adaptée pour le cadrage des photos, avec de bonnes conditions de prise de son et où il prendra bien la lumière devant les caméras de télévision…
C’est que le Ramadan ne dure qu’un mois ! N’ayant plus l’occasion de rompre le jeûne, il ne casse plus rien… Maintenant, pour qu’il puisse continuer à faire risette aux imams au moins une fois par jour, il est dépendant des guignols qui voudront bien – ou ne voudront pas - faire une tache de peinture sur la porte d’une mosquée ou pisser en urgence contre le mur d’une salle de prière… Ce sont donc les fâchos qui sont maîtres de son agenda ; c’est contrariant pour son plan com’… Pourvu qu’ils ne se lassent pas !

 Heureusement, ces guignols bas de front ne chôment pas. Mais il ne faudrait quand-même pas que l’acte de profanation ou de simple vandalisme idiot contre les lieux de cultes musulmans devienne aussi banal et courant que ceux visant les symboles de la chrétienté ; ça finirait par lasser et que deviendrait-on ? Enfin… que deviendrait-il ?     

Si vous gougueulez : [profanation mosquée Valls Lesparre Médoc], vous obtenez aussi sec 52.400 "résultats" avec six premières pages de "Valls condamne la profanation d'une mosquée en Gironde" renvoyant aussi bien à Var-Matin qu’au Petit bleu des Côtes-d’Armor, à La Voix du Nord qu’au journal de Guyane… On le saura et cébien… Car c’est quand-même autrement plus grave que le petit vandalisme d’opportunité pluri-hebdomadaire après boire de déséquilibrés brisant quelques statues sulpiciennes et déféquant sur l’autel après avoir violé le tabernacle dans une église catholique peu fréquentée. Là, rendez-vous compte ci-dessous, c’est une profanation justifiant une déclaration ministérielle solennelle et une enquête policière en priorité absolue pour la défense de la République :
 


Ça va finir par paraître ridicule (ça l’est déjà, oui je sais…) Il est donc urgent de trouver chaque semaine une menace terroriste sérieuse pour meubler… Et, bien sûr, une menace émanant de la bête toujours féconde !
Surtout pas de l’islamisme radical car le seul danger serait alors le risque d’amalgame préjudiciable au vivrensemble™.
Ouf ! On vient d’en trouver une ! Certes, on a les Breivik qu’on peut et le coup de Vikernes a fait flop. Fallait bien que la DCRI se rattrape ! C’est ce qu’on appelle la politique du chiffre mais chut…
Donc, on en a trouvé un pour renouveler le stock. Et en plus c’est un militaire ! Bonne pioche.
Un sergent de 23 ans affecté à la base aérienne du Mont Verdun, c’est-à-dire un des sites sensibles pour la surveillance de notre espace aérien. Le cas échéant on pourra broder
Détention provisoire après quatre jours de garde à vue pour lui faire avouer le lancer d’un cocktail Molotov l’an dernier sur le perron d’une mosquée à Libourne. Un truc qui n’aura coûté qu’une giclée d’extincteur…
"Proche des idées de l'extrême droite radicale" ; dénoncé par des proches "craignant une dérive" terroriste ; "aurait tenté sans résultat de contacter Maxime Brunerie" ; "lecteur assidu de Dominique Venner" ; sans négliger que "solitaire et fragile psychologiquement, il était dans une période difficile à la suite de déboires amoureux"… Bref, le bon profil qui trahit à l’évident le rouage important d’un complot terroriste de vaste ampleur…

Il projetait encore de faire un carton sur les murs d’une mosquée. Rendez-vous compte !
"Les actions anti-musulmanes ont augmenté de 50% au cours du premier semestre de cette année", qu’il a dit Manuel Gaz. "Il est bon que des individus pareils soient mis hors d'état de nuire".
Il est vrai que pour une action antimusulmane, on compte dans le même temps neuf ou dix actions contre des églises catholiques ou des symboles chrétiens. Mais ça n’a rien à voir.

D’ailleurs, comment voulez-vous que Manuel Gaz puisse trouver un intérêt médiatique à aller exprimer son soutien et sa solidarité à la communauté chrétienne ? Comment aller assister sans pouvoir consommer chez ceux qui rompent le pain et consacrent le vin ? Alors qu’aller faire ripaille en rompant le jeûne, ça c’est une preuve d’ouverture et de laïcité citoyenne qui ne s’impute pas aux "comptes de campagne"… Il faut le comprendre, ce n’est pas sa faute.

Que faire pour l’aider ? Je lance un appel aux diocèses, aux paroisses, aux communautés charismatiques, aux jeunes de la génération JMJ, à toussa : Qui fera l’an prochain le geste con-vivial d’inviter Manuel à venir partager le bol de riz le soir du Mercredi des cendres ? Osera-t-il ?    

5 commentaires:

  1. Je hais tous ces guignols.
    Ils nous le paieront, tout ça.

    Jérémie et tous les autres ne seront pas morts en vain.

    RépondreSupprimer
  2. Avant que de lire votre commentaire, chère Mouette, je me disais que c'est malheureux et fort peu chrétien mais que je détestais ce salopard de sinistre de l'intérieur à un très haut point.
    Je ne suis pas le seul.

    Popeye

    RépondreSupprimer
  3. ....mais ce ministre doit très vite retourner à Trappes où la bête immonde...

    RépondreSupprimer
  4. Oui, mais voila, 80% des musulmans ont voté pour Mouprésident .... ceci expliquant bien entendu cela ...

    RépondreSupprimer