"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 23 septembre 2013

Grande coalition des aliénés…



Oups ! Contrairement à l’an dernier, j’ai raté la fête de l’Huma au parc paysagé de la Courneuve. Faut dire que j’étais alors en vadrouille en des régions aux accents ariégeois-donc-bien-de-chez-nous…
Et pourtant ! Rater la fête de l’Huma ! Surtout avec Chamelle de Bouse, Staff Benda, Toybloïde, Lilian Thuram, l’hommage à Henry Alleg et toute une fiente délectable que je vous dis pas… Dommage !

Car l’Huma, voyez-vous, comment pourrions-nous nous en passer ? D’ailleurs, nos dirigeants, dont nous pouvons saluer au passage le discernement, ne s’y sont pas trompés. Car, toutes tendances et gouvernements confondus, nul ne songerait en ces temps de pénurie à raboter d’un chouïa les quelques six millions sept cent mille euros de fonds publics dont nous l’arrosons chaque année pour l’aider à diffuser ses 14.000 exemplaires, payés ou non. Cébien.
Oui, cébien.  Car que serions-nous sans l’Huma ? Vous me direz qu’avec le Pédalonaute, Peillon, Najat, Montebourg, Harlem, les animateurs de la télé et autres, les acurabas ont largement matière pour meubler leurs masturbations oniriques dans un univers hors sol et bisounoursien à des années lumières de celui de Mgr Dupanloup… Mais les rêves bestialement terre à terre suscités par les nains de jardin qui nous a-gouvernent manquent d’humidité… Heureusement qu’il y a l’Huma pour faire rêver encore et encore jusqu'à l'orgasme que l’irréel fantasmé puisse advenir et s’imposer dans le réel pour la plus grande joie du prolétaire virtuel au ventre plein d’édulcorant de synthèse et de graisse à l’huile de palme.

De quoi je cause ? Ben du résultat des élections allemandes.
Chez ces gens-là, il faut disposer de la majorité absolue au Bundestag pour gouverner sérieusement. Or, en dépit d’un score qu’on peut qualifier d’historique, il manque 5 sièges à Angela et ses alliés libéraux sont out (les eurosceptiques de l’AfD n’y étant sans doute pas pour rien).

Et revoilà l’Huma… Dans son édition de ce matin, notre plus petit quotidien-dont-la-survie-est-indispensable-à-la-liberté-d’expression se répand contre les socialistes allemands : " A l'identique du gouvernement Ayrault en France, la politique proposée par le SPD ne peut rassembler la gauche (…) elle la divise au contraire. (…)  le social-libéralisme du SPD est le fossoyeur de la gauche et ne sert plus à rien pour le peuple". Bon.

Et, page suivante, l’Huma nous donne la solution : Après avoir flingué les socialos à longueur d’article, ils en appellent à un gouvernement SPD-die Linke-Grüne ! Bref, le bordel dans ses grandes largeurs. Imaginez un gouvernement Aubry-Mélenchon-Duflot confronté au réel national et international et disposant d’une majorité avec zéro voix de marge… Au moins chez nous, avec le Pédalonaute, l’acuraba peut continuer sa cure de Lexomil remboursée par la Sécurité sociale…  

Quoi qu’il en soit, au vu de ces résultats, les socialos de là-bas vont présenter la facture de leur soutien et l’Allemagne va continuer à vieillir au mieux de ses intérêts à court terme dans un immobilisme interne très consensuel. Il faudra faire avec.
Le pédalaute qui avait axé tout son début de mandat sur une remontée du SPD qui a fait flop va pouvoir se rengorger des avancées sociales de la politique allemande. Mais pour ce qui est de la réduction du gap de compétitivité et de poids entre nos deux pays, il pourra repasser…   



< N'hésitez-pas à l'agrandir... 

6 commentaires:

  1. Elle a les yeux qui tuent !...Hollande paraît un tout petit garçon à coté.

    RépondreSupprimer
  2. Robert Marchenoir23/09/2013 19:02

    Il s'apprête à en claquer une à la mère Merkel ? Ou il a juste soif ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La claque ? Il est trop rominagrobis consensuello-solférinien pour seulement y penser.
      Il a bestialement soif mais c'est un rustre énarchié à qui on n'a jamais appris à ne pas passer devant les dames et à dire "- Pourriez-vous avoir l'obligeance de me passer le sel ?" Y se croit toujours aux comices agricoles de Tulle.

      Supprimer
  3. Vous êtes vache de vous acharner sur L'Humanité. Tous les quotidiens sont sous perfusion et les journalistes survivent avec leur niche fiscale. Qu'ils crèvent tous, ainsi que France TV. En plus de nous économiser quelques milliards par an, ça permettra de recérébrer quelques millions de Français.
    Par ailleurs, en Ariège, vous ne passez pas par Donezan? J'ai un frère qui y élève des vaches :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais bien mais, d'une part, c'est le torchon qui "touche" de loin le plus par exemplaire "diffusé".
      Et d'autre part, surtout, je garde toujours en réserve quelques chiens de ma chienne à ces fossiles et ces marteaux qui, petits vieux avant l'heure comme ne le furent pas les trotskos et maos, me pompaient déjà l'air à la barre de fer à la fac avant même 68, persuiadés de leur plan de carrière dans le sens de l'histoire.

      Supprimer
  4. La pluie, la foudre, la pluie, la Syrie, la pluie, le G20, la pluie (même au Mali, lui grand sorcier), et maintenant Merkel. Si je n'étais pas Français, je serais mort de rire.

    RépondreSupprimer