"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 2 octobre 2013

Définitif récurrent…



Le professeur des écoles, directeur, faute de mieux sur détachement d’heures, de la petite école primaire - très primaire - à classe unique (c’est important l’unicité du genre humain), a pris son temps pour calligraphier ça au crayon rouge Caran d’Ache sur la feuille, sans dépasser les lignes Sieyès pré-imprimées par Clairefontaine :

"- Veillez encore davantage au travail et à l’expression gouv orale"…

A-t-il écrit ça sur la copie d’un élève ayant restitué un travail ni fait ni à faire, rédigé à la va-comme-j’te-pousse avec un des nuances de vocabulaire relevant du n’importe quoi ?

Non. Il n’aurait pas osé.

Il a rédigé ça comme une instruction suggestion adressée personnellement au petit-chose, là, l’instituteur stagiaire qu’il s’était fait adjoindre pour lui servir de faire-valoir et, surtout, masquer sa propre incompétence crasse et sa peur des conflits avec les élèves… Mais qui ne risque pas de lui faire de l’ombre, hein !
Il lui a fallu bien du courage pour écrire ça à son collaborateur. 
Pas trop quand-même. Son papier, on en parlera chez les parents d’élèves. C’est l’essentiel. Ça meublera le vide en bruitant une apparence de parole. Bien sûr, cela ne changera rien. Le mutisme de son assistant et sa totale transparence (même sous un ciel nuageux) garantissent la poursuite du chahut de ces chers petits. L’avantage, c’est que ça ne le privera pas d’autres occasions de mettre "un terme définitif à la polémique"   

On raconte que Manu s’est excusé. Oui, oui, en tête à tête avec le petit-chose. Mais lui dit que non ; faudrait pas qu’il cesse d’être le leader chahuteur de la classe !

En attendant, les parents d’élèves voudraient bien savoir quels sont les nouveaux apprentissages qu’ils devront faire réciter à la maison…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire