"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 29 novembre 2013

De la virginité des jeunes femmes…



Diverses considérations périphériques n’ayant rien à voir ici m’amènent à ressortir des archives du printemps dernier la chute d’un billet à lire chez Kolia Karamazov :

"…la virginité est un atout considérable et à défaut le fait d’en être aussi proche que possible est nécessaire.
En échange des attraits de sa jeunesse, une femme peut obtenir d’un homme qu’il s’engage à la soutenir tout au long de sa vie. Que celle-ci comporte en général une longue période de « vieillesse sexuelle » n’est pas un obstacle. A moins bien sûr qu’un autre ait jouit de la fraîcheur juvénile de la demoiselle, avant de passer son chemin. Car qui paierait de sa vie ce que d’autres ont reçu pour trois fois rien
?"

Ouais, je plussoie. Mais bon. En miroir éclairant sur l’évolution des choses et pour aider à cogiter, on pourra toujours relire, encore et encore, la prose de Vertumne (oui, je radote…)




 Merci à H16 pour l’illustration…

3 commentaires:

  1. Absolument pas d'accord. Pour une fois. Est-ce pardonnable ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument rien compris. Pour une fois. Est-ce condamnable?

      Supprimer
    2. - Jacques, êtes-vous pardonnable ? – Assurément ! Votre question n’a aucun intérêt. La bonne question serait de savoir si vous êtes pardonné ; et par qui… Et je n’ai pas la réponse^^
      - Lepoilux, votre incompréhension bénéficie de ma compréhension. En fait, j’avais noté cette finale d’un billet de Kolia comme pouvant servir de point de départ d’un billet sans trop savoir sur quoi. Retombant dessus en faisant le ménage, il m’a refait penser au billet de Vertumne et j’ai vu là l’occasion de l’évoquer à nouveau ici car mérite d’être gardé en mémoire.

      Supprimer