"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 16 novembre 2013

Heureusement qu’il lui reste Monaco !



Notre pédalonaute en chef était jeudi de visite officielle à Monaco. Normal. Rien à dire. C’est une routine obligée pour nos pwésidents de la époublik. Ceci dit, si on se réfère à tous ses prédécesseurs, sans doute ne l’y attendait-on pas avant 2015… Enfin bon. Je disais hier que gouverner c’est distraire


Faut dire que c’est plus tranquilou. D’abord, là au moins on sait s’occuper de lui. Il ne risque pas de faire tapisserie comme dans ces réunions internationales où la Fwance et sa personne sont encore invitées sans qu’on sache trop pourquoi. 

Ensuite, c’est Monaco. Ah ! Monaco ! La vie politique locale de ce gros village n’a pas dû tellement changer depuis vingt ans que je n’ai plus de raison professionnelle de m’y intéresser. Même avec toujours des indulgences de confesseurs jésuites pour les clones de don Corleone, la réunion des banquiers locaux doit encore ressembler à celle des croque-morts d’une sous-préfecture échangeant des infos sur la santé du notaire… Et puis, surtout, là-bas on a la paix et l’ordre règne…
Le régime est démocratique et le souverain constitutionnel mais il ne faut pas déconner tout de même !
Pour se consoler de la mort de son épouse et s’occuper, Son Altesse sérénissime le Prince souverain Rainier III Grimaldi avait intelligemment développé le côté despotisme éclairé de son règne. Non seulement aucune inscription de personne morale au registre du commerce n’était possible sans sa signature, mais la Principauté s’enorgueillissait d’afficher le plus grand nombre de flics par habitant de la planète.

Bref, ayant pu s’échapper de l’aéroport de Nice, ville dont les accès ouest étaient tous bloqués par des agriculteurs aux bonnets rouges, le Pwésident a pu arriver tranquillement à 12h20’ sur une place du Palais préalablement totalement vidée par les services du Prince, la poignée de badauds étant repoussée dans les ruelles de la vieille ville.
- Lors de l’exercice obligé du serrage de louches des huiles locales invitées, j’ai remarqué (mais c’est vrai que j’ai mauvais esprit) que le montage vidéo de Nice-Matin change brusquement de plan juste avant que le Pwésident soit contraint de serrer la fouille de l’archevêque… Il a quand même dû le supporter à sa table à un rang protocolaire élevé. On se demande pourquoi la Fwance tolère encore sous son protectorat un timbre-poste où le catholicisme romain est religion d’Etat. Mais bon.
- Pour marquer l’importance de cette visite, Rétropédalopractor s’était fait accompagner par trois guignols : L’écolo potiche Thierry Repentin. Il fallait profiter de cette occasion rare de l’épousseter et de le sortir pour rappeler qu’il est ministre délégué aux Affaires européennes et qu’il peut servir à quelque chose. Ensuite, Nicolas Hulot, oui Madame, oui Monsieur. Paraît qu’il est délégué spécial à je-sais-pas-quoi par la volonté du Pwésident. Enfin, ne l’oublions pas, Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée aux Français de l'étranger. Oui, elle existe en chair et en os ! Ce n’est pas un emploi fictif. Même qu’on lui a payé l’avion pour être la !

Faut dire que sa présence était indispensable puisqu’il y a 8.000 Français qui vivent en Principauté (et paient leurs impôts en France depuis De Gaulle) pour environ 37.000 Monégasques seulement. D’autre part, il y a plus de 35.000 travailleurs frontaliers ou travaillant en France pour un employeur Monégasque…
Ben figurez-vous que ni le Pwésident ni même la belle Hélène n’ont prévu comme il est d’usage de rencontrer la communauté française expatriée !  Allez savoir pourquoi…

On passera sur la signature de cinq importants accords de coopération divers et variés déjà bouclés à l’avance. On retiendra en revanche que les entretiens entre les deux chefs d’Etat ont porté notamment sur la volonté de l’AS Monaco d’échapper à la taxe de 75%... C’est important, vous savez.
 
Enfin, après une promenade digestive bien sécurisée, le pwésident est allé visiter des ateliers sous la houlette de Gildo Pastor. Ah la famille Pastor ! En peu comme si, en Fwance, le pwésident socialiste allait visiter les usines d’un type qui serait tout à la fois les Bouygues, les Dassault, Eugène Schueller, le MEDEF à lui tout seul, etc. Mais bon ; l’essentiel c’est que le pwésident n’aille pas bronzer le bide à l’air sur le yacht à Bolloré…

C’était le Plouc-em’ en direct virtuel de la Principauté.

8 commentaires:

  1. Vous oubliez la "blagounette" de Hollandouille 1er à propos de la voiture "Volage"... Il n'en rate pas une !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'avais ratée, celle-là. La Principauté aurait dû déclarer la guerre à la Fwance

      Supprimer
  2. Dire que si vous n'étiez pas là, je ne serais même pas au courant. Il y a fort à parier que la raison de ce voyage est effectivement l'AS Monaco. Vous ne parlez pas de la Première Concubine. Elle n'était pas du voyage ?

    RépondreSupprimer
  3. Eugène Schueller ?
    La Cagoule revient ?
    Aaaargh !....

    RépondreSupprimer
  4. Comment comment ?
    Aucun accueil MPT et/ou bonnets rouges à Monaco ?
    Mais que font les descendants de Cousteau ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carine, ma petite, faudrait pas confondre la Fwance et la Principauté !
      1°- Bien que sous protectorat de la Epoublik, c’est un Etat souverain, monarchie constitutionnelle, toussa. Mais le pouvoir législatif est "partagé" entre le Conseil National élu pour 5 ans et le Prince qui nomme le Ministre d’Etat (1° ministre), lequel n’a de compte à rendre… qu’au Prince. C’est un régime de "despotisme éclairé"…
      2°- Côté police, ça rigole pas : La police civile ne manque de rien en homme et matériel. (+ forte densité de flics et de caméras par habitant et par m² d’Europe) Quant aux "carabiniers du Prince", au-delà du folklore de hallebardiers d’opéra, on les voit s’entraîner régulièrement au Mont Agel, treillis et matos de guerre…
      3°- La population locale (1° PNB par habitant du monde) est à 50% citoyens sujets de la principauté et ne paie pas d’impôts. Les Français résidents permanents (10-12%) évitent de trop manifester, c’est mal vu…
      4°- Quand on reçoit, on le fait bien et faut que rien dépasse…
      Bref, faut pas trop en demander…

      Et il a fallu que ce connard de pédalonaute fasse sa blagounette du "volage" en s’adressant au Prince !
      De quoi je me mêle ? Si la Fwance n’était que la Corrèze (ça va venir) à la place d’Albert II j’aurais relevé l’insulte en déclarant la guerre ! (avec ses mercenaires, face à la Corrèze, il la gagnait à tous les coups)

      Supprimer
    2. Bonjour "Plouc",

      Vous avez bien raison d'attirer notre attention sur Monaco, cette super-puissance en pleine ascension qui menace notre pays. Avec des dirigeants comme les nôtres, c'est bientôt la France qui sera sous protectorat du Rocher !

      Et ce n'est pas ce qui pourra lui arriver de pire …

      Très heureux d'avoir fait votre connaissance samedi et d'avoir déjeuner à vos côtés.

      Amicalement vôtre.

      Supprimer