"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 20 novembre 2013

Nain de jardin en phase terminale…



Non, ce n’est pas un Schtroumpf qui avance masqué…

Les graphistes et maquettistes du Courrier international sont contents de leur couverture de cette semaine. On leur a fourgué le thème à illustrer : "L’Esstrême drouâte se diffuse partout"… Faites-nous une belle une là-dessus pour retenir l’œil aux présentoirs des kiosques… Comment susciter la peur qui-fait-vendre ?
Ah ! Le mot contagion en inversion de couleur ; bon, ça, Coco ! Mais encore ? Ah ! Le masque à gaz ! Forcément… Premier visuel qui vient à l’esprit pour illustrer le nauséabond si souvent rabâché… Bref, une couverture d’une banalité sans nom. Le truc à dix euros la pige payée par bonté d’âme au stagiaire repêché par souci de discrimination positive à sa première année de BTS de graphiste…

Mais qu’est-ce qui lui a pris à ce con d’aller peindre en bleu la partie du visage protégée des effluves délétères ? Oui, je sais, ça accroche le chaland et ça accentue l’inquiétude qui se lit dans le regard du type. L’apprenti graphiste a bien appris sa leçon…

Eh bien moi, quand j’ai vu ça, je me suis mis à rigoler… Ce con n’a pas vu qu’il fait devenir son personnage  bleu sous l’effet de l’inhalation de… Démocratie !
Oui, M’sieurs-Dames, c’est marqué sur la cartouche. Faut toujours lire les étiquettes…

Bref, la Démocratie (n’oubliez pas la majuscule) transforme donc tous sujets plongés dedans en petit bonhomme bleu. C’est-à-dire en extraterrestre. C’est le Courrier international qui vous l’apprend (mais peut-être le saviez-vous déjà) Un mec tout bleu pour faire peur aux petits enfants.
Faites l’expérience. Plongez un type dans un tube à essai rempli de Démocratie, ça vous fera un précipité bleu. Du moins, je précise, un type avec une cravate et une veste de costard. En casquette et baskets je sais pas. Vous remarquerez que ça ne vous fait pas un bleu marine ; plutôt un bleu-des-mers-du-sud

Mais je m’égare. Il y a plus grave : Manifestement, selon le Courrier international qui est une maison sérieuse, un individu lambda contraint d’inhaler de la Démocratie dans un masque souffrira immédiatement de cyanose, tout étudiant en première année de médecine vous le dira. Et ce bleuissement de la peau s’accompagnera de vertiges, de maux de tête, de difficultés respiratoires, etc. Si on ne se dépêche pas de lui ôter son masque, son pronostic vital finira par être engagé.
Ceci-dit, une distribution massive de masques avec cartouches de Démocratie semble effectivement déjà entreprise avec fébrilité par tout ce que ce pays compte de responsables. Bavasser sur les dommages collatéraux occasionnés par les cyanoses à venir assurera, soyez-en sûr, le plan de charge rédactionnel du Courrier international pour les mois à venir. Cébien.

Ah oui ! Le buraliste me regardait d’un air interrogateur. Il voulait comprendre pourquoi je me marrais. Par charité chrétienne, j’ai éclairé sa lanterne. Enfin, éclairé… à voir… Je suis ressorti avec mes clopes et sans le Courrier-truc, mais avec la satisfaction de me dire que quand je cause on évite de me contrarier…  

7 commentaires:

  1. Que d'histoires pour une député qui a pété un plomb et une gamine mal élevée!
    Minute, journal ultra confidentiel s'il en est, en rajoute une couche et ça y est : toute la France est raciste. Et pourtant, on dit pas d'amalgame...
    Marre de l'enfumage...

    RépondreSupprimer
  2. L'humour est toujours plus drôle lorsqu'il est involontaire.
    (au passage, Monsieur Plouc, j'apprécie votre verbe)

    RépondreSupprimer
  3. C'est l'effet Avatar, les gentils extra-terrestres sont bleus

    RépondreSupprimer
  4. Juste histoire de chercher la p'tite bête : l'homme n'est pas bleu, il s'agit juste de la teinte des verres du masque (regardez ces oreilles).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ! Vous n’y êtes pas, mon bon. Ses oreilles sont à "l’air libre", encore protégées de l’action irritante de l’aérosol "démocratie" qui agit par voie cutanée (obstruction des pores, etc.)
      Ou alors, vous avez p’têtre raison : Pour que l’assistant respiratoire "démocratie" puisse agir efficacement, il faut un masque assurant une déformation de la vision du réel…

      Supprimer
  5. En fait, c'est un schtroumpf !
    C'est un genre de bisounours qui date des années 50, qui ne vit qu'avec des mecs et une seule femme et dont le chef connaît la magie. Bref des socialistes pur jus avec un mode de pensée dépassé, qui prône le mariage homo et dont le président gouverne à la pensée magique...

    RépondreSupprimer
  6. "mais avec la satisfaction de me dire que quand je cause on évite de me contrarier…"
    On se doutait bien que tu étais un violent !
    On en a la triste confirmation.

    RépondreSupprimer