"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 19 décembre 2013

Noël au perron…




Gouvernement Ayrault III pour maintenir le cap…


Le remaniement appelé de ses vœux par Delphine Batho a donc eu lieu pour enchanter les en… fants.

On noter l’ampleur de l’effort d’ouverture et de parité consenti pour mettre en ordre de marche ce gouvernement resserré. La tortue truc, n’en doutons pas,  remplacera avantageusement à elle toute seule ses prédécesseurs en charge du redressement productif comme de la réforme du secteur public. Quant à ma copine la panthère pink-mais-pas-rose-MPT, son flegme et sa naïveté étonnée feront merveille aux affaires étwangères. Je ne m’étends pas sur le choix du Ayrault central à grandes oreilles, tout le monde connaît sa plus éminente qualité. Le féminisme en second rang est droit dans ses bottes, la diversité suffisamment diverse et porteuse du renouveau démographique, espérance fiscale…  Je me demande néanmoins ce que m’on pote le Schtroumpf fait là. Lui ? Nauséa Stroumpf ! Il est vrai qu’il se cache et il a raison…
Ah oui ! On notera aussi les effets délétères des psychodrames récents : Pour ne pas risquer de libérer la parole, Ayrault s’est privé d’une de toute la richesse d’une des composantes remarquables de notre Nation. Celle-là :











(ça c'est pour mes avocats)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire