"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mardi 4 février 2014

Dessine-moi un tableau…



Vous connaissez sûrement Ligne Azur, cet "espace de parole pour les personnes qui se posent des questions sur leur orientation et/ou leur identité sexuelle.", service indispensable que, j’en suis sûr, vous avez sûrement déjà dû appeler au secours pour le coût d’un appel local, histoire de vous rassurer sur votre identité, sinon pour la simplifier. D’ailleurs, je dois reconnaître son utilité vu l’augmentation avérée du nombre d’appels encouragés par les vigoureuses et angoissantes actions humanitaires de sensibilisation menées partout en général et dans les écoles en particulier. Cébien.

La Ligne Azur, donc, service non lucratif mis en place et financé par Sida Info Service, lui-même "Service national d’aide à distance" créé et financé par l’Agence française de lutte contre le sida, elle-même créée en 1989 par le gouvernement et donc toussa financé par vous et moi.

Comme de bien entendu, la loi du jvoipapourkoi et celle de l’extension indéfinie-donc-infinie du domaine de la lutte, ces deux lois qui président à la décérébration contemporaine, ont là aussi frappé : Passer du sida qui afflige malheureusement certains mais est bien pratique pour en faire vivre d’autre, à la codification obligatoire de l’identité foncière et personnelle de tous, il n’y avait qu’un pas… Ce qui n’empêche pas de bavasser par diversion sur un hypothétique objectif de simplification

La ligne Azur, donc. Sur son site, elle veut nous faire réfléchir à ce que nous sommes et à entreprendre le cas échéant une salutaire remise en question. Pour aider, elle insiste en écrivant au tableau pour les mongoliens rescapés par inadvertance de l’amniosynthèse. Pour simplifier résumer être clair sans avoir peur des mots, vous ne manquerez donc pas de vous situer sur le tableau ci-dessous :


En partant de gauche (sic), il est probable qu’en arrivant en dernière colonne à droite, 90 à 95% des porte-couilles et porte-ovaires doivent se retrouver sur guère plus qu’une ligne. Snif… Rendez-vous compte comme ils doivent être déçus ! Alors que, pour chacun d’eux, il y aurait dans les trois mille combinaisons raisonnables à explorer ! Heureusement que nous avons tous eu la générosité citoyenne de subventionner tant d’équipes de chercheurs pour que nous puissions en prendre conscience !

Et c’est pourquoi la femme n’est plus l’avenir de l’homme…

5 commentaires:

  1. Bon, c'est pas le tout, mais, toi, hein, tu te situe où?

    J ai essayé plusieurs fois aujourd'hui d accéder à ligne azur , pas moyen !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Où ? Sur une ligne à peu près droite, à peu près horizontale mais qui ne fut pas "morne plaine" !
      Idem : impossible de se connecter aujourd'hui. Le succès sans doute, à moins que ça relève du "profil bas" constaté en haut lieu... Peut-être sont-ils en train de "modérer" leurs pages passées... en corbeille "rumeurs" ^^
      En tout cas, c'est bien une capture d'écran du site

      Supprimer
  2. " Il ne suffit pas d'être inutile il faut être nuisible " Francis Blanche

    RépondreSupprimer
  3. moi, la question qui me vient, là, tout de suite, c'est quoi la mention " autre " dans chaque colonne ? l'imagination doit me manquer

    RépondreSupprimer
  4. Et dire que les principaux de collège étaient obligés d'afficher la réclame de cette officine pour que les élèves puissent appeler.
    Boutfil, la mention autre c'est pour ne pas brider l'imagination. Après tout, vous et moi avions toujours pensé que les bipèdes parlants se divisaient en deux catégories : les hommes et les femmes. Maintenant qu'on a trouvé tout un tas de nouvelles catégories, on en a peut-être omis quelques-unes.
    Enfin, il paraît que le gouvernement a fait le ménage pour faire disparaître les traces de la théorie qui n'existe pas. C'est pour cela qu'on ne peut plus se connecter.

    RépondreSupprimer