"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 17 février 2014

Pas de médaille au concours Lépine.

Non, rien à voir avec les J.O. d’hiver à Sotchi. Là, on envoie surtout des figurants, vu-que-Poutine-c’est-pas-bien…

Mais au concours Lépine ? Il ne faut pas négliger le concours Lépine qui est reconnu d’utilité publique ; ni s’en moquer. C’est lui qui a su fournir à bien des professeurs Nimbus la rampe de lancement pour leurs inventions. Par exemple l’aspirateur (en 1907), le presse-légume (en 1931) origine du succès de Moulinex, le stylo à bille, le moteur deux-temps, le fer à repasser à vapeur, l’hélice à pas variable, les lentilles de contact…

On aurait pu penser qu’avec la mise à plat de la fiscalité, le pacte de responsabilité, le suivi des contreparties, la réduction des dépenses publiques, l’inversion de la courge, l’interdiction de la prostitution, la case asexuée du livret de famille et l’élection par paire hétérosexuées des conseillers généraux (cherchez l’erreur), les factures d’énergie en fonction des revenus, le crédit d’impôt pour la compétitivité et l'emploi, les zones 30 sur les voies rapides, les 40 mesures pour favoriser l’inclusion, les… Enfin bref. En cherchant bien dans toussa en général et dans la boîte à outils en particulier, on devrait bien trouver quelque chose ne relevant pas du gadget qui répondrait fârpaitement aux critères d’utilité et de viabilité économiques exigés pour figurer au concours Lépine.
D’autant plus que c’est aussi ouvert aux amateurs

Ben non. L’autre jour sur Europe1, l’huitre de Matignon s’est énervée. On se demande pourquoi. Après tout, il ne s’agissait pour Jean-Marc que de démentir formellement les propos du chef de file des députés de son parti et de sa majorité qui avait rapporté des projets de son ministre du budget. La routine, quoi ! Il devrait avoir l’habitude…
Ben non, il était si énervé qu’il a dit : "- On n'est pas dans le concours Lépine des économies !"

Ah bon ? Sachant que le 1° sinistre soi-même vient d’assurer par écrit les syndicats qu’on ne gèlera ni les primes ni l’avancement (donc pas non plus le glissement-vieillissement des points d’ancienneté), qu’on ne touchera à rien côté sanitaire et transferts sociaux, qu’on va "renforcer" le Mali, prévoir les prochains frais de justice en appel de Leonarda Dibrani et qu’on ne touchera pas au régime des intermittents du spectacle, à défaut d’avoir quelque chose à proposer sur un stand, le gouvernement ne devrait pas négliger d’arpenter les allées du concours Lépine. Il y trouverait peut-être une idée qui ne serait pas retoquée par le Conseil d’Etat !

D’ailleurs, voilà une instance qu’il faudrait supprimer. Ça ferait des économies. De quel droit le Conseil d’Etat se permet-il de censurer le "travail" de l’exécutif ?
Encore mercredi dernier : Le décret autorisant temporairement les magasins de bricolage à ouvrir le dimanche a été suspendu par ce foutu Conseil, estimant qu'il « existait un doute sérieux sur sa légalité » De quoi je me mêle ? Bon, comme le collégien envoyé refaire sa copie, le gouvernement a immédiatement indiqué qu'il préparait un nouveau texte qui sera publié « dans les plus brefs délais ».
Le Conseil d’Etat n’arrête pas de retoquer, suspendre ou annuler une foultitude de textes, règlements et décrets ni faits ni à faire pondus à la va-vite depuis vingt mois et on trouve ça normal…
Sans parler des bricolages et branlements du manche, même autour des gadgets les plus emblématiques. On se souviendra par exemple de la mise en place du crédit d’impôt pour la compétitivité et l'emploi assorti d’un échéancier validé en grande pompe et ne supportant aucune critique. Et du Sinistre des finances allant défendre en commission des Finances de l'Assemblée nationale deux amendements visant à mettre  en œuvre ce CICE sur deux ans au lieu de trois comme prévu dans le projet de loi de finances rectificative que le gouvernement avait présenté à l’Assemblée quasiment la veille…    

Le bricolage et l’amateurisme, ça amuse un moment. Mais quand on ne sait pas faire et qu’on n’a pas d’idées, on ne se moque pas avec mépris du concours Lépine.

1 commentaire:

  1. je ne peux que constater que concours ou pas c'est les ...qui les mènent nos chers élus , a pied a cheval ou en scooter !
    cette bêtise dite il ne faut effectivement pas se moquer des inventeurs qui permettent a des gens ,handicapés par exemple, de faire des gestes du quotidien impossibles pour eux, grace a des machines ingénieuses, que nos politiciens incapables d'inventer l'eau chaude ou ce fameux fil a couper le beurre, seraient bien incapables de concevoir.
    je crois même qu'ils n'aiment pas assez leur prochain pour avoir envie de l'aider !

    RépondreSupprimer