"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 5 mars 2014

Patrimoine mémoriel éphémère…



Hier 4 mars, c’était le 150° anniversaire de la mort du docteur François-Joseph Casin, père de l’école française de phytothérapie, lauréat de l’Académie de médecine et membre de moult sociétés savantes. Son buste "à l’antique" en bronze est répertorié à l’inventaire du patrimoine mobilier français par le ministère de la culture.
Bon. Histoire de marquer ce 4 mars de son empreinte et avoir l’air de faire quelque chose, notre Aurélie, sinistre de la Kultur, a fait installer sur la façade de son ministère* un monumental portrait en noir et blanc de Claude Nougaro en mémorial du dixième anniversaire de sa mort. Il restera affiché pendant un mois et vous aurez bien sûr une pensée à sa mémoire en passant devant. Fallait-ça ; cébien

Je ne sais pas combien cette exercice de pédagogie mémorielle coûte an con-tribuable et je m’en excuse. Certes, ce n’est jamais que trois euros six sous qui ne manqueront pas aux intermittents du spectacle…

La Filippetti l’a dit : Elle a voulu 
"rendre hommage à cet inlassable ambassadeur de la langue française"

C’est vrai quoi ! Souvenez-vous :

Armstrong, je ne suis pas noir, je suis blanc de peau.
 Quand on veut chanter l’espoir, quel manque de pot…

C’est vrai que l’immense poster placardé sur le ministère a pour légende :
Le poète est le fou le plus proche de la réalité…

Oui, tu verras, tu verras…

* 182 rue Saint-Honoré

2 commentaires:

  1. J'appréciais beaucoup Nougaro que j ai du voir 5 ou six fois en concert dont un mémorable after-concert à Cayenne. Je ne suis pas sûr du tout qu il aurait apprécié cet hommage d'une petite comme fillipetti

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pouvais pas m'empêcher de l'apprécier aussi... mais toujours "dans le poste"...
      Jusqu'au jour où je l'ai entendu se vautrer larvairement avec cette phrase de son hommage au trompettiste de jazz. De ce jour-là, je l'ai blacklisté comme on dit...

      Supprimer