"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 27 mars 2014

C'est l’hôpital qui se fout de la dignité !



- Vous connaissiez L’Hôpital ? L’Hôpital, commune de Moselle, arrondissement de Forbach, canton de Saint-Avold, communauté de communes du Pays naborien, toussa… Dans cette charmante bourgade de 5.400 habitants du ci-devant bassin minier lorrain, on pratique semble-t-il encore la fête patronale de sainte Jeanne d’Arc le deuxième dimanche de mai et la visite de saint Nicolas aux enfants des écoles le 6 décembre. Autant dire que ça craint…
- Et Villeneuve-Saint-Georges ? Ça vous connaissez mieux. D’abord, c’est une ville de l’intérieur ; et même du Val de Marne. Avec ses 32.700 habitants, sa gare de triage, sa diversité et ses enfants célèbres, du colonel Fabien à Cécile Duflot, c’est déjà plus sérieux.

Dimanche prochain, dans la douceur du soir, les guignols habituels vont se succéder dans les lucarnes plates pour bavasser sur les résultats et expliquer doctement au doigt mouillé les reports de voix à Paris, Marseille, Bézier, Avignon etc. Et aussi, oracle de la vox auctorizi, nous dire ce qu’on sait déjà et remanier l’avenir… Mais ils ne vont sûrement pas s’étendre sur les cas marginaux de L’Hôpital et de Villeneuve-Saint-Georges…  

Dimanche dernier, les résultats du premier tour et ses suites ont été les suivants :
- A l’Hôpital, derrière la liste PS du maire sortant (36%), le FN (24%) vient en second devant deux listes "divers droite" (22 et 18%), les quatre pouvant se maintenir. Qu’advint-il ? Ben la liste FN a fusionné avec celle arrivée 4° pour virer la gauche, le leader FN restant tête de liste fusionnée pour le poste de maire. Avec un potentiel théorique de 42% et le maintien en piste de l’autre liste DVD, ça pourrait le faire…
- A Villeneuve-Saint-Georges, derrière la liste PS+ du maire sortant, la liste "divers droite" officiellement soutenue par UMP, UDI, MoDem, DLR, etc. (32%) a fusionné avec… celle du FN (13%). En affichant 11 fachos (sur 39), la nouvelle liste aligne un potentiel théorique de 45% pour affronter le maire sortant. La gauche unie n’’étant qu’à 39% en n’ayant comme réserves que 3% d’extrême-gauche et les abstentionnistes, ça devrait le faire… Bien sûr, tous les UMP, etc. présents sur la liste ont été immédiatement exclus de leurs partis…

Or, aussi différentes soient-elles, nous avons là deux localités représentatives des deux grandes zones "marche à l’ombre!" de cette nouvelle géographie du territoire repensée par Christophe Guilluy :
- L’Hôpital, petite bourgade de la France périphérique où se joue le destin de la grande majorité des catégories populaires, oubliées, invisibles pour les media et indicibles pour Terra Nova indifférent à la question sociale
- Villeneuve-Saint-Georges, "ville moyenne" du périurbain subi, pas mieux lotie que la précédente, sinon pour l‘assistance subventionnaire ciblée dont bénéficie sa zone urbaine sensible, résurgence des privilèges intuitu personae d’Ancien Régime…

Ces deux communes ont donc en commun d’être toutes deux de cette "France périphérique" (ruraux, rurbains et périurbain subi) qui regroupe, que ça plaise ou non aux énarques, près de 60% de la population du pays (employés, ouvriers, petits commerçants, artisans, agriculteurs, retraités de ces catégories et leurs familles). 60% d’invisibles dans un Etat qui se dit "démocratique" sur la base du principe un homme une voix

Elles ont aussi en commun d’avoir un maire sortant respectivement socialiste et communiste. Et aussi d’avoir des personnalités et notables d’opposition (qu’ils soient de droite, "modérés" ou de la "société civile") qui se foutent éperdument des ukases et cris d’orfraie éructés par "les organes" métropolitains et boboïsés…

Dimanche soir, j’attendrai avec impatience de savoir quels auront été les reports de voix dans ces deux bleds. Ce sont peut-être là des laboratoires où se prépare, mine de rien, l’Espérance post-pédalonautique…  

L'Hôpital

1 commentaire: