"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mardi 18 mars 2014

Représentatifs, citoyens et solidaires…



Il y a trois semaines, je m’étais laissé aller à vous parler ici de Nathalie, mon encore et déjà future ex maire d’arrondissement.
Eh bien figurez-vous que le préposé de la Poste, malgré ses réticences syndicales, a consenti hier à m’apporter l’enveloppe de rigueur contenant comme prévu les sept professions de foi annoncées, dont celle de Nathalie ; et seulement six bulletins de vote. En l’absence du 7° bulletin, sûrement absent dans un légitime souci de respect des bonnes mœurs, j’ignore les identités des 13 colistiers de l’inconnu dont le nom et la tronche figurent quand même sur la profession de foi à l’enseigne Lyon Bleu Marine. Ce fut ça de moins à éplucher puisque, en bon citoyen, je me suis astreint à lire les noms et ce qu’on voulait bien me dire des 6x14=84 autres candidats avides de recueillir mon suffrage.

Bon. Deux listes ont eu l’intelligence de ne pas affubler leurs membres de professions ou de statuts. Pour certains, sans doute valait-il mieux. Il s’agit des listes Inspirez Lyon (EELV avec Cap 21 de Corinne Lepage en nain de jardin) et Lyon pour tous, tous pour Lyon ("centre" du mousquetaire solitaire ex numberouane du MODEM local dont tous les potes ont fait allégeance à Collomb) Faut dire que ce dernier a dû avoir du mal. Dans un autre arrondissement que je ne nommerai pas, j’ai une copine sur sa liste, assez haut placé en position théoriquement éligible. Ne s’étant jamais investie dans le politique ou le social, c’est la dernière semaine avant le dépôt des listes qu’elle a été recrutée par un de ses vagues cousins rencontré par hasard à la sortie de la messe ou de l’opéra, je ne sais plus. Elle a accepté pour dépanner et ne s’intéresse que de loin à la campagne… Mais je m’égare.

Bref, restent quatre listes. S’agissant des guignols qui y figurent, Génération Lyon (UMP-UDI) et Evidemment Lyon (où Gérard a nettoyé au karcher tout ce qui pouvait vaguement rappeler le PS) n’appellent pas d’observation particulière : leurs sociologies reflètent assez bien celle de la ville avec juste ce qu’il faut de nuances propres à chacune des sensibilités, de variété dans les obédiences fran-mac et avec les touches de diversité qu’il faut, ne les oublions pas. On sent bien qu’on est là chez des gens sérieux ayant les moyens de couvrir un large spectre Ensuite, la liste Faire entendre le camp des travailleurs (Lutte ouvrière) serait presque attendrissante : Sur les quatorze de l’équipe, on compte trois techniciennes de laboratoire et une nette domination des ouvriers et agents hospitaliers. J’aime bien les gens qui sont cohérents avec leurs principes (quitte à les flinguer) et je ne me moque jamais des fossiles et des marteaux.

 Reste donc la dernière : Lyon citoyenne & solidaire de cette chère Nathalie soutenue par le PCF, le Front de gauche, toussa       Qui donc notre Nathalie, ancienne chouchou de Gérard ayant virée à gauche, gauche, a-t-elle embarqué dans sa galère ? Je vais vous les citer tous dans l’ordre de la liste :

Un consultant en urbanisme ; une militante associative ; un étudiant ; une directrice d’entreprise coopérative ; un responsable associatif ; un agent territorial ; un développeur de projets culturels ; une consultante en informatique ; un autre étudiant ; une créatrice d’entreprise d’insertion ; un autre agent territorial ; une professeure des écoles et… un comédien, metteur en scène   

Rien à dire. En effet, elle a constitué une équipe parfaitement représentative de son électorat potentiel sur le territoire où elle sollicite les suffrages. Une manière exemplaire de faire le job qu’on ne saurait lui reprocher. Soucieuse de faire un score permettant à ses choix politiques de peser, au moins se préoccupe-t-elle du réel humain présent sur zone.

On ne peut pas en dire autant de bien d’autres listes dans certaines grandes villes du pays sous l’étiquette PS ; listes souvent cornaquées par des sortants dont la réélection ne fait guère de doutes. Ceux-là n’ont pas à se préoccuper du réel humain de leurs territoires. Il n’est pas rare d’y voir des listes avec 70% de fonctionnaires et de guignols travaillant pour des organismes parapublics ou des associations ne vivant que de subventions. Avec, sur les 30% restant, au moins la moitié émargeant à des boîtes privées dont l’essentiel du chiffre d’affaires dépend de marchés publics…
Bref, des listes élaborées hors sol sans autres soucis que de rester entre soi et de distribuer les places aux copains. Des listes de prébendiers…




Pissotière ?

3 commentaires:

  1. une chance pour toi, tu as le choix, au village la liste du maire sortant est la seule, avec un petit nouveau dans le tas ,( une nouvelle ), et nous voilà avec un choix formidable, aller voter ou rester sous la couette, le resultat sera le même .
    c'est un gros gain de temps pour cette toute petite commune , on pourrait proclamer les resultats avant de voter et ainsi avoir plus de temps pour boire un coup pour fêter la victoire .
    au fait chez nous ils sont plutot comme dans la pièce "l' amour foot" de robert Lamoureux,la sensibilité politique de nos élus suit le cours du veau et du lait de chèvre ...

    RépondreSupprimer
  2. "Représentatifs, citoyens et solidaires…"
    Et écolo-durables, alors ? !
    T'as failli leur faire perdre des voix par cet oubli !

    RépondreSupprimer
  3. kobus van cleef20/03/2014 13:23

    Vous aussi, on a sucré les bulletins des frontistes ?
    Moi pareil
    C'est tellement outrancier que ça en devient risible

    RépondreSupprimer