"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 14 mai 2014

L’arroseur arrosé…



Ah que c’est bon ! Continuez ! On n’a pas tant d’occasions de se marrer par les temps qui courent…

Non, on n’est pas au Grand Café, boulevard des Capucines, en train de regarder, béats, la première projection payante des films Louis Lumière. Ça c’était la veille de la Saint-Sylvestre 1895 ; c’était encore sous Casimir Perier. Aujourd’hui, on est sous le Pédalonaute ; faudrait pas confondre.

Et depuis deux ans, le jardinier arrose. Ne sachant pas quoi planter de productif, il arrose les plantes décoratives et les fleurs sans pistil. Et comme il ne sait faire que ça, il en rajoute, il ouvre les vannes en grand ! Il nous arrose de racisme et d’engrais liquides pour minorités stériles… Il arrose. Il arrose tant que ça ruisselle de partout, jusque dans les classes maternelles et qu’on patauge dans une vraie gadoue sans inversion ni retournement, ni rien de fécond…

Et ça finit par lui revenir dessus… Deux fois dans la journée d’hier :

- Le 26 mai 2012, trois semaines après qu’on ait rallumé la lumière, le maire d’Aubervilliers (PS comme de juste) remettait la médaille de la ville à Zair Kedadouche, l’enfant-du-pays-et-de-la-méritocratie-de-la-Gueuse qu’il avait de longue date fait entrer au conseil municipal. Fils d’un éboueur et d’une femme de ménage, ancien footballeur professionnel devenu fonctionnaire au quai d’Orsay, Zair était désormais ambassadeur de France auprès… de la principauté d'Andorre. Que c’est beau ! La presse se fit l’écho avec gourmandise de cette remise de médaille et du gratin venu l’honorer ; un gratin avec plein d’ambassadeurs et de footballeurs dedans…
Dans le cadre de son légitime souhait d’évolution de carrière, notre Zair aurait aimé décrocher la sinécure de Consul général de France à Anvers. Ben elle lui est passée sous le nez ; le genre de chose qui arrive…          
Et vous savez quoi ? Il vient d’écrire au Pédalonaute, d’envoyer sa démission, de saisir le Défenseur des droits, de déposer plainte auprès du Procureur de la République pour "comportements racistes et discriminations sociales et traitement différencié d'un fonctionnaire" et se dit prêt à aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'Homme… Selon lui, l’administration du quai d’Orsay est foncièrement raciste dans la gestion des carrières et des affectations…

Faut dire que son reflex est bien naturel. N’était-ce pas l’effet recherché par l’arrosage d’engrais liquide dont on l'a nourri à saturation depuis deux ans ?  

- Ah ! Laurence Rossignol ! Successivement pétroleuse lycéenne, militante LCR et pétroleuse MLF, membre fondatrice d’SOS racisme, depuis près de vingt ans une des têtes de la gauche de la gauche du PS, elle s’est notamment illustrée en développant l’idée que les femmes, comme les descendants de colonisés, sont toujours victimes des stéréotypes véhiculés par les anciennes générations (colonisateur dans un cas, machistes dans l’autre)… Bien sûr, se croyant toujours premier secrétaire équilibriste rue de Solferino, le Pédalonaute ne l’a nommée secrétaire d’Etat à la famille et aux vieux que pour aider à faire passer la pilule Valls à sa gauche de gauche…  
Et vous savez quoi ? On croyait qu’il n’y avait que les xxxphobes de LMPT, voire quelques CGT licenciés, pour "accueillir" les ministres en déplacement. Ben non.
Hier, donc, toutes les associations et collectifs de la mouvance LGBT, ActUp, Djendeur Terroristas et Cie se sont donnés le mot pour l’accueillir à son arrivée aux Assises des logements-foyers, résidences-services et habitat intermédiaire :
"On est gouines on veut la PMA!", "Des droits pour les trans!", "Des droits pour les putes"... "Trahison socialiste!"… Toussa en aspergeant Laurence de faux sperme à la manière Femen vulgarisée avec tant de gourmandise par les médias et validée par timbre-poste…

Faut dire qu’on les comprend. Après deux ans d’arrosage au napalm sur les mauvaises herbes homophobes et haineuses et d’arrosage d’engrais liquide multipolysex de croissance sur le petit carré de plantules décoratives "espèces protégées", il ferait beau voir que le jardinier ose leur couper le robinet !   

PS – Bon, ceci-dit, je raccroche et je pars à l’hosto. On ferme ! Réouverture semaine prochaine si tout va bien.

9 commentaires:

  1. je sais c'est ringard , con, deplacé et nauséabond mais j'égrenerai quelques grains pour toi ce soir sur mon" téléphone avec le ciel"
    quand au couillon d'arroseur arrosé , ce n'est que justice chez nous on dit
    "fais du bien a Bertrand il te le rend en chia..."
    et ben fallait trop les peloter les bertrands ...le pédalonaute va marcher dedans ! et pas forcement du pied gauche !
    on pense a toi très fort , courage ami rasé de frais !

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef14/05/2014 20:51

    Bonne chance à ce pital
    N'oublions pas Martin "papa" Schultz, qui, nous dit "le télégramme de Brest" ou "Ouest torchanus" a été chahuté à Brest....
    On se demande bien pourquoive....

    RépondreSupprimer
  3. Courage Plouc et souque ferme !
    A très bientôt et bisous

    RépondreSupprimer
  4. laissons le jardinier tondre le gazon maudit ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Elle aurait dit la rossignol: " c'est même pas du vrai sperme ! " déçue ?

    reviens nous vite, bon pied , bon oeil !
    biz

    RépondreSupprimer
  6. faute d'aller à l'hopital , je te fais une visite virtuelle , j'espère que tu vas bien ...

    RépondreSupprimer
  7. Il doit aller bien, il a validé ses comms :-)
    Alors, tu confirmes, Ploukem ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'arrive ! Et repars à la pharmacie... Laissez-moi souffler...

      Supprimer
  8. prends bien ton temps et repose toi, on est tous heureux de te retrouver

    RépondreSupprimer