"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 8 juin 2014

Allergie auditive fatale…



Heureusement pour lui, l’homo sinistrus indignatus arrive encore à trouver sur le marché quelques-unes de ces fameuses petites pilules brunes dont il a tant besoin. Elles lui sont indispensables tant elles semblent être le dernier médicament ayant encore sur lui quelque effet en soin palliatif
Ingérer régulièrement une de ces petites pilules brunes (pas bleues, encore que…), est en effet nécessaire à l’espèce évoquée pour tenter de maintenir le taux d’indignation sanguine nécessaire à sa survie. On le sait et c’est pourquoi la Sécu 4° chambre correctionnelle les leur rembourse toujours à plus de 100%.
Au demeurant, la volonté paradoxale d’en tarir la fabrication a conduit au fil du temps les malheureux à se contenter de pilules dont la teneur en principe actif est de plus en plus réduite. Et ça marche toujours aussi bien !  

Le producteur historique des dites pilules, vieux croquemitaine borgne inventé pour faire peur aux grands enfants, est même encore parfois sollicité avec gourmandise par les laboratoires toujours à la recherche de nouvelles molécules à mettre sur le marché dans l’espoir de se gaver grave… D’autant qu’un rien (moins que du rien, du je-ne-sais-quoi) enrobé de placébo (vent, QSP 99,99%) peut faire l’affaire…

Invité à dire ce qu’il pensait de la courageuse déclaration de Yannick Noah jurant de "ne plus chanter en Fwance si le F-Haine etc.", le retraité de Montretout répondit avec le sourire : "- Cochon qui s’en dédit !". Il allait s’en tenir là mais la gamine a insisté : "- Patrick Bruel aussi, et Madonna !" il a alors osé ajouter "- Eh bien on fera une fournée la prochaine fois"… Vous avez compris quoi, vous ?

"- Jean-Marie Le Pen reste adepte des phrases sulfureuses ; Il s’en est pris aux artistes en lâchant "on fera une fournée la prochaine fois" Rendez-vous compte !
Pour SOS Racisme, cette sortie relève "du plus crasse logiciel antisémite et non du simple dérapage". L'association va déposer une "plainte contre cette immonde et énième sortie"…

Qu’ai-je pensé de toussa ?

- D’abord à me retenir de m’étouffer de rire en pensant, en ce jour de la Saint-Méric, à Estebań et Manuel en taule depuis maintenant un an avec une instruction que, par crainte d’indigner les antifas, on fait traîner en longueur en espérant qu’on les oublie…
  
- Ensuite, s’agissant de l’inénarrable JMLP, je ne sais pas quoi penser. Sans doute n’a-t-il pas vu le parti que les malades pouvaient tirer d’un mot. Et on le comprend. Car c’est tellement tiré par les cheveux au 96° degré qu’aucun individu normalement constitué n’y verrait à redire. Il faut être pathologiquement tordu, que dis-je, mentalement hystériquement auto-torturé en phase terminale pour faire par reflex le lien entre, d’une part, le substantif "fournée" pour désigner trois guignols s’étant mis d’eux-mêmes dans la même barque, goys de surcroît, et, d’autre part,… les crématoires de sinistre mémoire d’il y a 70 ans. (Oui, la Shoah n’a pas de date de péremption, je sais)       
Au demeurant, le type est malin comme un singe. Certes, la vivacité d’esprit et de discernement de ce menhir breton monoculaire s’est probablement émoussée avec l’âge et l’inactivité ; mais l’intelligence et l’instinct de bête politique semblent encore avoir de beaux restes. Du coup, je m’interroge : Confortablement installé dans sa fonction tribunicienne, celle de "tribun du peuple", fonction institutionnelle dans la Rome antique, chaque fois que la plèbe lui faisait monter une marche le rapprochant de l’Imperium, il n’a jamais manqué de sortir alors la phrase qui tue ; chaque fois…
Alors, aujourd’hui, voyant sa fille se rapprocher dangereusement des manettes emmerdements, le vieux reflex de survie de l’entreprise familiale a peut-être rejoué pour éviter un désastre prématuré… Mais je lui accorde peut-être plus de sens politique qu’il n’en a encore aujourd’hui…

Et c’est là que ça devient intéressant. Les réactions immédiates, quasi reflex, de sa fille et de son état-major pour se démarquer du vieux gâteux sont peut-être la preuve que nous attendions du changement. Mais quel changement ?
"Si l’UMPS se maintient, le système reste le système et l’histoire continue"
"Si le FN s’impose, le FN devient le système et l’histoire continue…"



- Enfin et surtout, je contemple une fois encore l’homo sinistrus indignatus avec ce mélange de fascination et d’incompréhension qu’on éprouve au zoo devant quelque saurien exotique en train de se dandiner dans sa fange. Cette variante humanoïde est atteinte d’une maladie contagieuse plus grave que le sida ou Ébola pour l’avenir de l’espèce humaine : Les malades ne supportent même plus d’être simplement effleurés par les mots du langage le plus ordinaire. Ils sont cruellement agressés par les paroles les plus anodines par lesquelles un locuteur veut exprimer une idée, une notion, un concept, un sens… Et ils se tordent dans des douleurs atroces. Le pire, c’est qu’en dépit de ça, ils arrivent à se reproduire ! D’ailleurs, on ne sait plus exactement comment…

Bref, si je n’éprouve pas d’affection particulière pour les individus de cette branche secondaire (
très secondaire) de l’humanité, en revanche mon esprit de compassion m’incite à souhaiter qu’on abrège les souffrances de ces malades qui ne supportent plus d’entendre "Oh la belle brune" devant Taubira, parler du "noir de Soulages" devant Lozès, de "boudin" devant Leonarda, de "boule de suif" devant les Klarsfeld, du beau temps devant un malvoyant, etc. D’autant que tous ces malades m’ôtent eux-mêmes mes derniers scrupules, puisqu’ils se disent à peu près tous acquis à la légalisation de l’euthanazie...




5 commentaires:

  1. Totalement d'accord. Ces gens-là sont de graves paranoïaques. Et Mme Le Pen, à force de socialisme programmatique, de désir de respectabilité et de conquête du "pouvoir" finira par se diluer dans le marigot dont elle prétend vouloir sortir.

    RépondreSupprimer
  2. "Si l’UMPS se maintient, le système reste le système et l’histoire continue"
    "Si le FN s’impose, le FN devient le système et l’histoire continue…"

    Tout est là.

    La réponse de Jean Marie est des plus claires : l'erreur politique est de mener le FN dans le système.:

    RépondreSupprimer
  3. Cochon qui s'en dédie, comme "on les mettrait tous dans la même fournée" sont des façons de parler "à l'ancienne". lorsqu'on écoute les anciens, leurs propos sont truffés de trucs inusités. Cochon qui s'en dédie, je ne sait pas d'où ça vient, mais le truc de la fournée est tout simple, autrefois, les femmes n'avaient pas de fours chez elles, et on composait des "fournées" soit dans le four banal soit chez le boulanger, celà mêlait parfois des choses différents, un pâté de viande, une tourte aux pommes de terres, et je ne sais quoi encore, mais tout allait "dans la même fournée". C'est bête non?

    RépondreSupprimer
  4. je suis d'une famille de boulangers depuis un siècle et je viens seulement de comprendre tout le poison que cette famille a répandu dans notre ville j'ai honte pour elle et moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef09/06/2014 22:54

      Moive aussi j'ai honte
      Mais je sais pas vraiment pour qui ou pourquoi
      Mais si on me dit que c'est nécessaire et indispensable, hein....
      Sinon, en cette saint Meric, petite correction, c'est Esteban et Samuel qui sont en prison ( un an,quand même comme dirait le casseur d'assiettes) pas Manuel ( si seulement....)

      Supprimer