"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 9 juin 2014

Choisissez votre "Mundial"… RECTIFICATIF !



Je vous parlais samedi dernier de Franck Ribéry. Je me demande encore pourquoi… Ah si ! A cause de ses 13% dans les sondages ; ça m’incitais aux comparaisons…

C’est donc sans lui (ni Rama Yade) qu’une brochette de grosses pointures anatomiques quoique souvent pois-chiches cérébraux mais grassement payés se sont envolés pour le Brésil, porteurs des espoirs de quelques millions de supporteurs prêts à dégainer leurs trompettes télécommandes devant la pelouse l’écran en trépignant sur leurs gradins canapés…

Mais tout ça ne débutera que jeudi prochain pour se traîner jusqu’au 13 juillet et, personnellement, je n’en ai rien à cirer. En revanche, je tiens à attirer votre attention sur un autre Mundial de foot. Oui, il y en a un autre, concurrent de celui de la FIFA, la ConIFA (Confédération Indépendante de Football) probablement plus respectable que son aînée. Honteusement méprisée par les médias, cette autre Coupe du monde a lieu actuellement ; oui Madame, oui Monsieur. Le "pays organisateur" est cette année la Laponie suédoise et la finale se disputera dimanche prochain dans le grand stade de 6.000 places de son chef-lieu, c’est-à-dire à Östersund comme chacun sait. C’est du sérieux.

La ConIFA se donne pour objectif de promouvoir les identités non reconnues en rassemblant autour du ballon rond toutes les configurations identitaires infra-étatiques, ethniques ou territoriales, exclues d’une FIFA verrouillée par ses membres. La ConIFA estime à 5.500 le nombre potentiel de groupes ethniques et de régions autonomes de la planète qu’elle pourrait accueillir en son sein. La FIFA pourrait aller se rhabiller avec ces 209 Etats membres… Bon, cette année, la ConIFA ne compte encore que 22 membres dont seulement 12 ont pu se payer le voyage pour participer. Il faut un début à tout et les débuts sont prometteurs puisque on y a vu s’affronter dans des matchs honorables des équipes comme celles du Kurdistan, de la Padanie italienne, de républiques sécessionnistes du Caucase, sans oublier la française de  l’Associacion occitana de fotbol et la  Darfur United soudanaise. Essentiellement constituée de joueurs issus de camps de réfugiés du Darfour, cette dernière équipe s’est fait payer le voyage par une ONG américaine pour aller se faire étriller 19 à 0 en Laponie par l’Ossétie du Sud… Et on parle du Kurdistan pour organiser leur prochain Mundial 

Pourquoi vous causer de ça ? Les lecteurs les plus assidus de ce blog savent mon manque d’intérêt pour les sports collectifs et que ma vision du football en particulier est très, euh… conceptuelle
Déjà, dans les années 50, quand dans mon douar d’origine mes condisciples de l’école ou du collège commentaient les exploits de Pancho Gonzales au stade du Ray, je me tenais prudemment à l’écart pour éviter qu’on me demande mon avis, tant pour moi c’était du chinois…
Autant dire que mon premier reflex devant cette Coupe du monde "bis" aurait dû être de pondre un billet plutôt condescendant ou de dérision ; voire soupçonneux devant une possible nouvelle avancée masquée du communautarisme universel ou une tactique pour pervertir par le pain et les jeux les légitimes penchants identitaires

Eh bien non ! Car figurez-vous que, dimanche prochain, la selecioun du Comté de Nice va disputer la finale ! Vrai de vrai. Après avoir battu l'Ossétie du Sud en demi-finale, la Countea de Nissa va affronter l’Île de Man qui vient de battre les Araméens dans l’autre demi-finale…

Les rosbifs de l’Île de Man sont sans doute des rudes et ce n’est pas gagné. Ceci dit, les probabilités de rapporter une Coupe du monde de foot en France cette année se situent plus vers le cercle polaire avec la sélection du Comté que chez les Cariocas avec les Divas poilues de Didier Deschamps…

On parie ?

 Mardi 10 : RECTIFICATIF ! Honte à moi ! La finale c'était dimanche dernier !!
La Countea de Nissa a remporté la Coupe ! 
Joie sur les galets d'Opéra plage,
Pas une bagnole brûlée,
Et pas un mot au 20 heures...  

J'ai ouvert une bouteille de vin...



Source

2 commentaires:

  1. je n'aime pas le bordel foutier en general mais j'ai quand même une petite équipe chère à mon coeur,
    c'est celle des "SENFOUTLESCORES" une équipe africaine qui joue chez elle qui a pour règle de ne pas compter les buts et qui a chaque but marqué fait passer le marqueur dans le camp d'en face en échange de son homologue
    Je suis pas claire, l'ailier droit des rouges marque, il passe ailier droit de jaunes et le jaune devient rouge...
    comme ça tout le monde est content de marquer des buts , a senfoutlesscores on croit encore que le foot c'est un jeu ...alors" ta" coupe du monde est plutot sympa pour moi a coté de celle de la Fédération des Imbéciles Fortement Arrosés ...

    RépondreSupprimer
  2. je viens de voir la petite rectification , je bois un petit coup de rosé pour la victoire de nissa la bella !
    allez on trinque ?

    RépondreSupprimer