"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 27 juin 2014

Joie d’enfants ternie par la présence d’Inspecteur-la-bavure…



Le Monde a vraiment décroché cette nuit le pompon du manège de la langue de boa :  

"En France, de la joie et quelques incidents après la qualification de l'Algérie" :
"La communauté algérienne française a célébré cette qualification dans de nombreuses villes où ont eu lieu parfois quelques violences en fin de soirée."
"A Paris, notre journaliste présente n'a pas fait état de débordements particuliers, alors que des CRS étaient déployés sur place. Ses photos montrent une ambiance festive et bon enfant. Vers 2 h 30 du matin, sur les Champs-Elysées, sous la surveillance d'un impressionnant dispositif de sécurité, au son des tam-tams, des klaxons et des « Vive l'Algérie », les supporters fêtaient la victoire de leur équipe sur les trottoirs, au volant de leur voiture ou encore en plein milieu de la route. Des dizaines de supporters ont jeté des projectiles à plusieurs reprises sur des CRS, lesquels ont riposté en les poursuivant en faisant usage de gaz lacrymogène."
"- A Marseille, aucun blessé n'a été signalé et la fête a été ternie par des interpellations. Ces dérapages se sont produits en marge des festivités alors que la plupart des supporters, qui avaient envahi le Vieux Port dans une ambiance festive et sans incident, étaient rentrés chez eux."
"- Dans le Nord, la nuit a été agitée et parfois tendue, jusqu'à 4H00 à Lille, 28 départs de feu de voitures ont été comptabilisés (…) Certains s'en sont également pris à des poubelles."

[On notera toutefois que la rédaction a fini par renoncer au ridicule de dénoncer ouvertement "une intox par l’extrême-drouâte"…]

Europe 1 n’était pas mal non plus :  
"- A Lyon, la foule, souvent jeune et en famille, s'est rassemblée sur une place du quartier populaire de la Guillotière puis déplacée vers Bellecour. Les festivités restaient cependant très encadrées par les policiers et gendarmes mobilisés en nombre pour la soirée, lesquels  usaient de gaz lacrymogènes et d'une lance à eau pour contenir la foule et lui interdire l'accès aux artères commerçantes de la presqu'île, que survolait un hélicoptère… Au total, sur l'agglomération lyonnaise, une trentaine de véhicules et plusieurs dizaines de poubelles ont été incendiés…"

Bref, il ne s’est rien passé de plus après le match d’hier qu’après les précédents matchs des Fennecs. Et ça aurait été encore mieux si les flics ne s’en étaient pas mêlés. Circulez, y a rien à voir…

Comme vous vous en doutez, les forces de maintien de l’ordre ont des instructions précises pour se retenir et éviter les risques de bavures. Ils n’utilisent essentiellement leurs armes sub-létales que pour se dégager lorsqu’ils sont directement agressés et débordés. Et comme il s’agit d’administrations bureaucratiques, les consommations de munitions sont comptabilisées et les tirs objets de rapports, tous les militaires et les flics vous le diront… S’étant procuré le rapport de police faisant état des violences lors du match contre la Belgique, le site de l’hebdo Valeurs Actuelles en avait publié de larges extraits. J’y ai recensé les consommations indiquées pour les six principaux théâtres d’incidents.
Je ne connais pas leur jargon*, mais j’y ai lu ceci :
- "flash-ball " : 42* ; "lanceur de balles de défense 40x46" (autre nom des flash-ball) : 107* ; "DMP" (grenade) : 1 ; "Cougar" (??) : 12 ; D.B.D. (Taser?) : 2 ; "CM6" (??) : 18 ; et puis… "MP7" (!?!) : …171** ! Total : 353 tirs… 

Et cette nuit-là, il n’y avait eu en Fwance que seulement 5 policiers blessés dont un gravement et seulement 14 "interpellations". Bref des queues de cerises. Bon, cette nuit-ci c’est passé à 16 policiers blessés et 74 "interpellations" On ne va pas en faire un fromage. Ça pourrait être pire, n’est-ce pas ? D’ailleurs, il y a bien quelques couillons pour s’imaginer qu’un quart de finale Fwance-Algérie, quel que soit le score, pourrait enfin contribuer à réveiller les Bien-de-Chez-Nous ! Je crains fort qu’ils soient déçus… 



* - L’usage de flash-ball est déconseillé sur une foule compacte. Il s’agit donc bien d’utilisations en défense d’agressions délibérées…
** - J’ose espérer qu’il ne s’agit pas du MP7 que nous connaissons bien ! Encore que, de toute façon c’est déjà la guerre même s’il ne faut pas le dire…* 


[*MAJ: Voir les précisions d'expert données en commentaire par Waldo]

6 commentaires:

  1. Les festivités étaient tellement enthousiastes que des coups de mortier ont été tiré dans plusieurs villes.

    Les français sont rabat joie, ils ne savent même pas rigoler... Je crains lundi soir, après le ramadan, pire si la France et l'Algérie remportent les huitièmes, elles s'affronteront en quart de finale, et ce sera un carnage. Heureusement il ya toutes les chances que ces deux équipes soient éliminées lundi.

    RépondreSupprimer
  2. Pour la petite histoire :

    - l'équipe d'algérie est composée de 16 doubles nationaux sur 23...

    pour précision :
    DBD = « dispositif balistique de dispersion (DBD) », « grenade explosive », « grenade de désencerclement » ou
    DMP = « dispositif manuel de protection (DMP) », la terminologie officielle.
    L’explosion disperse dix-huit plots de caoutchouc (permettant de « toucher de façon circulaire les manifestants, et de briser l’encerclement du lanceur »).

    Cougar = lanceur grenade 56mm

    CM6 = grenade lacrymo (SAE 760)
    PLMP 7C = idem

    RépondreSupprimer
  3. Sur le sujet lui-même
    Roubaix, "charmante" ville occupée a connu quelques feux de joie ;
    Nord Eclair : http://www.nordeclair.fr/info-locale/victoire-de-l-algerie-scenes-de-liesse-a-lille-jna49b0n435764

    A Lyon, vu d'Algérie, les pauvres supporters ont été agressés !!
    El Watan : http://www.elwatan.com/actualite/a-lyon-le-fn-opte-pour-une-3e-mi-temps-haineuse-27-06-2014-262685_109.php

    En Algérie même, les réjouissances et festivités d'après match, se sont soldées par "2 morts et 31 blessés lors des manifestations de joie' (toujours El Watan) !!!

    Rien que des "incidents" dus à des êtres civilisés.

    RépondreSupprimer
  4. Il y a quelques décennies, ces "incivilités joyeuses" auraient été qualifiées d'émeutes urbaines.
    On est foutus.

    RépondreSupprimer
  5. Tout cela est bien beau mais n 'empêche pas un élu PS de Lyon de minimiser les incidents et de dire que le peu d incidents qu il y a eu, ben, c'est la faute à...., je te le donne en mille ?... l extrême droite !

    RépondreSupprimer