"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 13 juin 2014

Oh ! Quelle surprise !



C’est une déferlante, que dis-je un tsunami. Mais pas un séisme quand même, pas vraiment aussi gravissime que les derniers dérapages électoraux dans les isoloirs européens… Bon, d’accord, ça va nous coûter un bras en aide humanitaire pour les réfugiés et déplacés qui auront eu l’indécence de ne pas se laisser massacrer (ce qui ne nous aurait rien coûté). Ce sera créateur d’emplois dans les ONG et puis c’est vachement loin. De plus, ça n’a pas l’air de compromettre pour l’instant la production pétrolière de l’Irak. Ouf !     

Surprise et perplexité tout de même : Alors que tous les ventres pleins de la planète sont vautrés devant leurs téléviseurs à regarder le Mundial au Brésil, voilà que, comme par hasard, les djihadistes lancent une grande offensive : Ils sont aux portes de Bagdad et avancent plus vite qu’en d’autres temps les blindés de Guderian. Faut insérer ça entre les retransmissions de matchs, c’est contrariant
Et cette déferlante djihadiste est une surprise. Même la CIA et la NSA qu’on dit capable de repérer les fautes d’orthographes de ce blog semblent n’avoir rien vu venir…

Du coup, la dame affublée du titre de Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a exprimé sa "vive inquiétude" au sujet d’informations sur des exécutions "sommaires et extrajudiciaires" (j’adore la formulation). Même que d’aucuns réclament "une résolution des Nations-Unis et le respect du droit international" ! Non seulement ceux-là savent pisser dans un violon mais ils arrivent même à faire rigoler dans les mosquées, c’est dire…
Bien sûr, les Cassandre à posteriori y vont de leurs couplets pour pointer du doigt la lourde responsabilité des Etats-Unis dans ce désastre et ils n’ont pas tort. Que Saddam Hussein ait été un méchant n’a jamais été le problème pour l’empire US. Le Koweït d’abord, les armes de destruction massive ensuite, n’étaient que prétextes. Ils imaginaient naïvement se créer là un protectorat à leur botte pour se défaire de leur dépendance énergétique à l’égard du sultanat moyenâgeux de Riad avec ses caprices tarifaires et anti-Israël… Désormais, vu le merdier qu’ils ont créé, ils se désintéressent de ce jouet cassé qui n’a pas répondu à leurs attentes. Et ils s’en désintéressent d’autant plus facilement que les perspectives offertes par le gaz de schiste vont bientôt leur permettre d’envoyer les Saoudiens se faire voir…
Alors, évidemment, l’Obama ne peut faire moins que de proposer de "fournir de l’aide" en évoquant "toutes les options" tout en précisant bien "frappes aériennes", "drones", etc. Chez eux c’est zéro mort 

Si surprise il y a, c’est de constater que cet Etat islamique en Irak et au Levant, "l’EIIL" ("officiellement" non reconnu par les "réseaux Al Qahida") sorte "du jour au lendemain et de nulle part", non plus des bandes de traînes-babouches à Kalash’ en Pick-up mais une armée structurée de 15.000 hommes suréquipés et entraînés. Bien sûr, le pillage des casernes d’une armée en débandade gangrenée par la corruption et les amertumes ethnico-religieuses est une source d’approvisionnement consistante mais ça ne suffit pas. Ni même les profits de la drogue et encore moins la revente, çà et là,  de quelques d’otage comme chez les afwicains. D’où viennent le fric et le soutien logistique ? Sûrement pas de chez les méchants du genre Russie et Iran ! Ni d’Egypte où Sissi a d’autres chats à fouetter. A moyen terme, ce ne devrait pas non plus être l’intérêt des satrapes au pouvoir à Riad et dans les confettis du Golfe ; mais à court-terme ?
En fin de compte, est-ce que ça n’arrange pas "tout le monde" à court terme (pour plus tard on verra…) qu’enfin "l’ordre règne à Bagdad" une bonne fois pour toute ?

Je n’en sais rien mais tout va bien :
- Après avoir liquidé Saddam, on s’efforce laborieusement à faire de même avec Bachar.
- On a ouvert un numéro vert pour les familles des soldats fwançais de l’EIIL, délicate attention,
- Manu-la-mâchoire invite à bras ouverts les dits soldats retour du front à investir leurs compétences pour défendre la République,
- François II Pédalonaute a pu voir 30 minutes du match Brésil-Croatie avant son dîner à Andorre-la-Vieille…  

Tout baigne…

2 commentaires:

  1. au lieu d'avoir de" vives inquiétudes" dès qu'un fou de dieu vient enflammer son pays son continent ou la terre entière, il eut mieux fallu que nos dirigeant aient des cou...quand ces mêmes enflammaient leur cage d'escalier...

    RépondreSupprimer
  2. Les monarchies du Golfe n'ont été établies, tolérées et protégées que pour assurer à l'Occident un approvisionnement sûr en pétrole en échange d'une certaine neutralité bienveillante au moment de la guerre froide. Et surtout d'une faiblesse politique sur la scène internationale. Il semble que ce ne soit plus le cas. L'Occident devrait songer à siffler la fin de la partie et à leur reprendre ce qu'elle leur a donné avant qu'il ne soit trop tard. Bien sûr, personne n'en fera rien, l'ONU veillera à protéger leur indépendance et les marchands de tout continueront à vouloir leur vendre des trucs en échange du pognon qu'il leur ont laissé en leur achetant leur pétrole.
    Et avec l'argent qui leur reste après avoir acheté des châteaux en Touraine, des immeubles avenue Foch et quelques matériels militaires, ils pourront financer les djihadistes.

    RépondreSupprimer