"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 28 août 2014

Le mur du couac déjà pulvérisé !



Les plus riches heures des ministères Ayrault dans toutes leurs versions, d’origine, remaniées, épurées, re-remaniées, reconstituées (comme la viande), avec ou sans colorant ajouté, toussa, n’ont pas suffi. Ces équipes premières sont déjà menées au score par l’ultime équipe de réserve Valls II !

A peine sortis de leur premier briefing, du premier Conseil des ministres solennellement placé sous l’égide de la clarté, de la cohérence et du pack de solidarité (ministérielle) d’une équipe de combat soldats, dès la reprise sur le terrain, le capitaine a dû monter au front aux micros pour recadrer !
Premier couac dès les premières heures de jeux ! Et il reste 23.400 heures à jouer !

Emmanuel Macron est donc depuis avant-hier mardi 18h notre nouveau sinistre de l’économie, de l’industrie et du numérique. Pour ce faire, si nous avons bien compris le film, il a bien dû jurer à Valls qu’il la bouclera et ne sera que la voix de son maître sur tout ce qui fâche…
Or, 48h avant –dimanche- il avait accordé au magazine Le Point un entretien qui n’a été "finalisé" (c’est-à-dire qu’il a pu relire le texte et l’approuver) que lundi dans la journée. Donc alors-même qu’il était bien au fait de la démission du gouvernement et, sûrement, des exigences disciplinaires de Valls comme de sa très probable entrée au prochain gouvernement. Etant Secrétaire général adjoint de la Présidence de la République, il ne fera croire le contraire à personne ! Ou alors, ce poste à l’Elysée ne sert à rien et il faut le supprimer (et le poursuivre pour emploi fictif…)

Bref, notre sinistre de l’économie etc. se déclare clairement dans cet entretien comme étant favorable à la possibilité de "déroger aux 35h"…

Heureusement pour lui, la Religion d’Etat n’est pas encore chez nous aussi féroce que le Califat coranique. On tolère encore les non-pratiquants, voire les agnostiques in petto. Qu’on ne s’abîme pas une heure chaque nuit devant Le Saint-Sacrement est admis ; mais qu’un membre de l’exécutif gardien de la Vraie Foi ne fasse pas au moins devant Lui l’esquisse de génuflexion du dévot pressé ! Pire ! Qu’il évoque l’éventualité de Le déplacer dans une chapelle latérale et l’hypothèse d’en rendre le culte facultatif !!
Imaginez la perturbation dans l’esprit des fidèles !  

Bref, les (derniers) fidèles et, surtout, les clercs, sous-diacres, bedeaux et autres syndicalistes vivant du produit de la quête et des troncs de l’église se sont émus. Même le thuriféraire surnuméraire de secours, comment s’appelle-t-il déjà ? Ah oui ! Harlem Désir, a réclamé une prière de réparation…
Donc, à peine re-vêtu de ses attributs de Pontife du culte officiel, à peine revenu d’aller adorer le veau d’or chez Gattaz, Valls-la-mâchoire a dû monter en chaire pour rassurer le peuple on ne sait trop qui…

Quand on voit tout le merdier des chantiers qu’ils ont à traiter sans savoir par quel bout commencer, consacrer du temps au traitement des couacs permet d’attendre encore un peu… Des fois que la croissance revienne toute seule comme une grande… 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire