"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 7 septembre 2014

Tout n’est pas perdu…



Le best-of de la semaine :

Bien sûr, de tout ce que nous avons vécu (supporté enduré) ces dernières semaines, il ne restera probablement très vite plus rien dans les mémoires, et encore moins dans les livres d’Histoire… Ni du  gouvernement à la Mâchoire ni des tartarinades Montebourgiennes, ni des patenôtres jésuitiques du Thévenoud ni des secret-stories amères de la favorite répudiée…
En revanche, ce qui restera, de concret, de palpable ; je veux dire ce qui a impacté le réel, ce qui continuera à avoir vraiment de l’effet à l’avenir, sur notre avenir, comment le résumer ?

- Une simple photo suffit. Celle-ci prise ces jours-ci au sommet de l’OTAN :
 - Mais tout n’est pas perdu. Même si l’industrie disparaît, les courbes de l’emploi, de la croissance et de la confiance vont bientôt trouver du pétrole et, surtout, l’exécutif garde le cap des réformes en faveur des plus modestes :  


 - Tout n’est pas perdu, enfin, car si on n’a pas de pétrole on a des idées. Pour répondre aux défis de la productivité, de l’innovation, de la recherche, du numérique et des classements PISA, soucieux de maintenir son pouvoir d’achat dans le tiers-monde qui vient, le Fwançais sait prendre l’initiative : 

5 commentaires:

  1. La "simple photo"est terrible je trouve elle amene a prendre en pitie l homme assis,retrecit,recroqueville,diminue,courbe.."toutes les giboulees du malheur s abattant sur lui"(Leon Bloy)
    Portez vous bien Plouc'em.
    Dom.

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef08/09/2014 20:47

    Si au moins il avait eu la réaction de l'obstétricien, baiseur de sage_femme et alcoolo de "la vie est un long fleuve tranquille" lorsqu'à la fin du film, sa maitresse ( et sage-femme surveillante) dénonce LA connerie qu'elle a faite sous ses ordres ( inversion des mouflets )
    Le mec sombre dans le gâtisme le plus abject en gémissant "la salope, la salope, la salooooope"
    Ça aurait eu de la gueule
    Genre partir comme un prince, claquer la porte et/ou une rustine/coronaire sur le mode "vous m'voulez plus ? vous m'cherchez ? are you talking to me ? je me casse, bordel de moive, loin, là ousqu'y a des femmes qui les écartent sans faire chier après ! et Demerdez vous avec le pays c'est plus mon truc, Merdalors !" sans oublier de claquer la porte bien fort
    Mais là, putain, là, Calimero se déclare blessé et s'accroche au job/salaire/pouvoir/chauffeur/bouton de l'armatomik
    Mais kes tu veux affurer avec un mollasson pareil ?

    RépondreSupprimer
  3. kobus van cleef21/09/2014 14:59

    qui c'est la bombasse blonde , vue de 3/4 arrière gauche ,avec un chignon, deux places à gauche du mec puni?
    un port assez altier , une maigreur intéressante,bref ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef26/09/2014 07:06

      C'était juste pour avoir son 06
      He Mam'zelle, t'es trop bonn'


      Tentative piteuse de séduction lourdaude façon quartche défavorisé

      Supprimer