"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 14 novembre 2014

La transparence, c’est "Voici"…



Rosetta ne suffit pas pour meubler. Ce matin, les sites d’infos en ligne ont consacré en tête de gondole au moins 40 lignes avec photo et schéma à l’appui au déplacement aérien du Pédalonaute en Australie. Bon.

- On apprend à cette occasion "qu’en l’espace de six jours, il va passer plus de quarante heures dans son avion (…) où le chef de ‘Etat et ses invités ont leurs habitudes."... "Il fera escale à Singapour"… On nous détaille les "rituels" : " Avant le décollage, il va saluer les passagers, un savant mélange de ministres, patrons, conseillers et journalistes dont il a lui-même validé la composition" tient à souligner l’Elysée… "Ce n'est pas facile car les places sont peu nombreuses et le président aime que ça soit plein." [60 places] …
- On apprend comment sont placés les heureux élus par rapport aux appartements présidentiels, que Fabius met des chaussons et Le Drian est souvent en chaussettes… Et que "le président travaille comme dans son bureau à l’Elysée, révèle un habitué [surprise !], qu’il peut recevoir e-mail, SMS et téléphoner" [re-surprise !] et… "qu’il va profiter de ces 22 heures de vol pour relire ses nombreuses prises de parole." [là c’est le scoop !!] On apprend aussi avec émotion que c’est dans cet avion que le Pédalonaute avait appris en septembre l’enlèvement d’Hervé Gourdel ; rendez-vous compte !
- Rien ne nous est épargné. On sait dorénavant [on s’en doutait un peu] que les repas sont précédés d’un cérémonial immuable [j’imagine la baisse du niveau sonore et la hausse du stress chez certains…], celui où une hôtesse vient en cabine à l’heure du dîner prévenir les sélectionnés : "- Vous êtes invités par le président"…  On nous confirme qu’il n’y a jamais eu de four à pizza et de jacuzzi dans cet appareil, c’est une légende [c’est comme le Père Noël, depuis mai 2012 les enfants sont assez grand pour qu’on puisse le leur dire] Et l’AFP est tout aussi formelle sur un point essentiel : "- Hollande dispose d'un grand écran. Avec vidéos à la demande, d'Astérix et Obélix à ‘Certains l'aiment chaud’ en passant par quelques dessins animés."…

Voilà, vous savez tout. Tout ? Oui. Pas un mot sur la raison de ce déplacement en Australie. Oui, je sais, c’est la énième réunion du G20 à Brisbane. Mais pas un mot sur l’importance (ou non) de ce sommet.  ] Et pas un mot sur le fait que notre président ne pourra pas à cette occasion échapper à un tête à tête avec Poutine à 16 jours de l’échéance de l’ultimatum lancé ce matin par l’ours à la Fwance au sujet de la livraison des Mistral et ce que ça va nous coûter [mais c’est l’Etat qui paie…] Pas un mot car pour nauzéelites et leurs communicants, ce n’est pas ça qui peut intéresser la ménagère de plus de 40 ans et autres débiles. L’une lit Voici et son Jules l’Equipe. Pour leur vendre François Hollande, entre deux marques de lessives ou de bagnoles, faute de résultats et de projets il suffit de le leur rendre plus humain

C’est vrai qu’il ne reste plus que ça. Mais même ça, "ça n’est pas facile"…


2 commentaires: