"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 24 décembre 2014

Ç’est pas le jour mais faut quand même faire l’appel…



Noël sera toujours Noël, disais-je hier. Oui da. Mais nos fêtes seront-t-elle toujours tout à fait les mêmes sans Alexandre Vassilievitch ?  


12 commentaires:

  1. Réponse: non. Je me demande bien ce qui a pu lui arriver.

    RépondreSupprimer
  2. Ben oui, qu'est-ce qui s'est passé ?
    Joyeux Noël à vous en tout cas !

    RépondreSupprimer
  3. Ils ont fusillé l'Amiral ou s'est 'ilsabordé ?

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai contacté via Twitter mais il est resté assez évasif...

    RépondreSupprimer
  5. J'espère que nous aurons des nouvelles rapidement. Bonnes fêtes!

    RépondreSupprimer
  6. kobus van cleef24/12/2014 18:25

    probable disjonction de l'hébergeur?
    conséquence de la haine recuite d'une gauchiasse exprimant sa tolérance à coup de papier bleu?
    crash d'un serveur?
    on lui souhaite prompte rétablissure

    RépondreSupprimer
  7. Il préfère qu'on n'en parle pas sur les blogs.

    RépondreSupprimer
  8. Le dernier (ou avant-dernier) papier qu'il a publié était une lettre de menace judiciaire d'un lecteur à propos d'un ancien article, si je ne me trompe. On ne peut lui en vouloir d'avoir cédé : les saloperies anti-françaises et antiblanches sont teigneuses et la "justice" est avec elles.

    RépondreSupprimer
  9. Je crois qu'il préférerait qu'on n'en parlât point (j'en suis même sûr).

    RépondreSupprimer
  10. kobus van cleef27/12/2014 21:25

    Bien au contraire, parlons en
    Histoire de pas le laisser orphelin de notre amitié et de notre sollicitude
    Ça vous ferait plaisir que, si par malheur votre blogueu s'éteignait, en bute aux accès de penalophilie de nuisibles en réunion, vos lecteurs laissaient passer ça sans moufter ?
    On peut croire que non

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne sachant rien, sinon - en ce qui me concerne - la nature de son "employeur", restons-en là s'il l'estime tactiquement préférable...

      Supprimer
  11. Me souviens parfaitement de la petite sous merde névrotique qui est venue lui chercher des bricoles sur son blog et des échanges qui ont suivi.
    Mais bon, puisque c'est le souhait de l'Amiral et puisque les sages nous l'intiment, restons-en donc là et contentons nous d'un soutien, aussi virtuel et frustrant que vain, à notre camarade.

    RépondreSupprimer