"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 27 décembre 2014

Le clébard, accessoire de présidentialisation.



- Un proche collaborateur du Président l’a dit avec tout le sérieux qui sied à sa position et à l’importance des oracles qu’il délivre aux médias : "Recevoir ce chien, c'est assurer la continuité de l'Etat et de la fonction présidentielle"
- Un gratteur quelconque gagnant sa soupe en alignant signes et espaces dans je ne sais quel Parisien ou 20 minutes a même écrit : "Hollande se présidentialise" [déjà ?]…

Oui Madame, oui Messieurs, François II Pédalonaute a désormais un chien à l’Elysée. Pour son Noël.
C’est un cadeau des Anciens combattants français de Montréal pour le remercier de la place qu’il a accordée aux Canadiens dans ses divers et multiples juactances, commémorations et manifs mémorielles motivées par les deux guerres mondiales.  
Arrivée jeudi de Montréal par avion, la jeune Philae d’ethnie Labrador est née le 5 octobre dernier [n’oubliez pas de noter pour lui envoyer un SMS à son anniversaire] C’est important vous savez…

François Hollande, qui n’a jamais eu de chien, se présidentialise donc puisque depuis quarante ans tous ses prédécesseurs ont eu un chien à l’Elysée. Et trois sur quatre avaient déjà des Labradors, même Sarko !
Mais surtout, tout le monde se souvient de Baltique, le clebs du Mythe-Errant qui le suivait partout, de Latché à la Roche de Solutré et accompagna son corbillard à Jarnac, bras-dessus, bras-dessous avec la veuve noire castrophile et la mère de Mazarine. Bon ça, Coco, pour l’image.

Y a qu’à voir la photo sur le tapis des Gobelins. Le communicant de service lui a fait enlever sa cravate, c’est voulu, On a sûrement dû faire une série de prise et retenu la plus naturelle : Il sourit à la bête ; on sent le type qui regarde la poterie de Vallauris verte et mauve en forme de mérou obèse cadeau de la tante Adelaïde de Forbach ; ou bien le coq du poulailler qui a trouvé un Playmobil.

Ça ne fait rien. Ça fait toujours un sujet ; une occasion de parler de lui, de montrer sa proximité pour meubler le vide. Et ça fait toujours un jour de rempli. Il doit y en avoir encore dans les hui-cent-soixante…
Courage !

4 commentaires:

  1. J'ai énormément de mal à croire que le chien, sur le photo, puisse n'avoir que deux mois et demi. En fait, je sis pratiquement certain qu'il a bien deux mois de plus. Donc, il y a arnaque sur le chien, comme sur le bonhomme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réflexion faite, ayant eu des chiots (il y a longtemps), vous avez sûrement raison. Donc, non seulement il y a arnaque sur la marchandise à tous les étages mais même les Québecois se foutent de notre gueule...,

      Supprimer
  2. kobus van cleef27/12/2014 21:20

    Ha oui, c'est vrai
    Le mec a tombé la cravate
    Pas que ça aide plus, hein, il en faudrait plus que ça
    Bien plus
    Sa disparition
    Puis sa réapparition
    Sous les traits d'une danseuse du ventre, au Caire
    Ou sous ceux d'un souteneur obèse, vaguement métis et raisonnablement cruel, à Maracaibo

    RépondreSupprimer
  3. Ce type n'aime pas les chiens, ça se voit comme un nez au milieu de la figure .. encore des voix en moins .. ;)
    Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer