"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 14 janvier 2015

Le refuge du couvercle…



Rien à voir avec le refuge du Couvercle au pied de l’aiguille du Moine. J’ai rajouté ce titre parce qu’il en faut bien un à ce billet. Et puis j’en ai un peu marre : je constate avec horreur que je vous ai infligé six billets consécutifs sur le thème de Charlie Hebdo ! Je crois que même le Pédalonaute n’a pas eu ici cet honneur ! Il est vrai qu’au-delà du nombre de victimes (somme-toute modeste, oui) de cet acte de guerre, la qualité de certaines a eu un impact encore jamais vu sur la mobilisation républicaine… Et après ce moment de grande communion et d’émotivité populaire, il est bien temps de passer à la suite, aux suites…

Le Pédalonaute - tiens ! Encore lui ! – bénéficie d’un net regain de popularité et Manu la Mâchoire est ovationné à l’Assemblée. Rien de plus naturel et justifié dans un moment où tout le monde comprend qu’il faut serrer les rangs. Mais qu’en est-il vraiment au-delà de la posture ? Certes, dans cette situation d’urgence ils auraient fait un "sans-faute" selon la presse. Mais une politique se résume-t-elle à faire un  "sans faute" dans le seul domaine de la posture et de la communication ? Ils "profitent" accidentellement du contexte dramatique comme les seuls résultats espérés de leur politique "profitent" – momentanément et sans faire exprès -  d’évolutions n’étant pas de leur fait (les marchés où abondent les liquidités pour ce qui est des taux ; la politique et les intérêts de l’Arabie Saoudite pour le prix du pétrole ; etc.) Les discours sont volontaristes et guerriers. Mais encore ?

- En lavant ma salade, j’écoutais aujourd’hui France-Cul’ faisant état des nombreux incidents ayant émaillés les "minutes de silence" dans les écoles, collèges et lycée. Les commentateurs s’en inquiétaient. Pauvres chou… L’Educ’Nat’ les a recensés. Ils en ont relevé 200 ; chiffre officiel… Hier on parlait ici et là de 400… Sur le lot, 54 ont été transmis à la Police… Je crois assez bien ce nombre de 54 que l’on pourra le cas échéant croiser avec ceux de l’Intérieur, ne serait-ce qu’en main courante. En revanche, dans notre Educ’Nat’ que le monde nous envie, comment croire que, du simple refus de se lever en silence, du propos déplacé, de l’insubordination ("incivilités" ?) jusqu’aux pires insultes et dégradations, les principaux de collèges et proviseurs de lycées aient transmis un fait sur quatre à la police ! Un sur dix en étant bon ? Ça en ferait déjà 500… Ah ! Aussi : L’Educ’Nat’ n’a donné aucune répartition géographique de ces 200 "signalements".
Pendant que notre Najat nationale tient table ronde et remet le couvert d’un ton martial avec ses fonctionnaires devant les caméras pour renforcer la vente du civisme et de la laïcité, son administration met le couvercle…

D’ailleurs, en ce qui concerne le sérieux de la politique actuelle et les efforts de la pauvre fille en charge du dossier, FranceCul’ avait invité un prof d’histoire-géo du 9-3 pour lui faire causer de son expérience de terrain et des dérapages (non, ce n’est pas le mot dans ce cas) comportements inappropriés post-Charlie par les petits canaillous. Et j’ai retenu ceci : « - Et encore moi, j’ai dix ans de métier dans le 9-3. J’arrive à m’en débrouiller. Il faut être indulgent avec les collègues qui débarquent, embauchés la veille sur "Le Bon Coin", ils sont complètement désarmés devant ça. » et d’ajouter : « - D’ailleurs, quand je nous vois organiser des concours spéciaux pour récupérer les recalés des autres Académies, je me demande où on va aller… »
Ah ! Les soixante mille embauches d’enseignants des promesses du Bourget ! Mais je m’égare.

Donc, les victimes pas encore enterrées, devant ce refus du deuil national, on met déjà le couvercle.

- Et ce soir, zieutant les titres des dépêches sur le net, je relève celle-ci du Parisien :    
" Une de Charlie Hebdo : l’Iran et certaines instances musulmanes en colère."

Ce titre a priori des plus anodins est d’une magnifique beauté ! Le plus important, ce qu’il faut retenir, c’est ce qu’on met dans le titre de la dépêche ; peut-être la seule phrase qui sera lue.
Donc on sait que l’Iran est en colère. Mais l’Iran, c’est normal. Depuis la dictature Khomeiniste, on sait que ce ne sont pas des bons. Et puis ce sont des shiites, des soutiens d’Assad, des qui s’entendent avec Poutine…
A part ça, ben oui, il y a certaines instances musulmanes en colère…  Certaines… En bon français, des personnes indéfinies… Et la première des instances en question n’est jamais que l’Université Al Azhar ; c’est-à-dire, dans cette religion qui n’a pas de hiérarchie, la plus haute autorité dogmatique et spirituelle reconnue par un milliard et quelque de musulmans sunnites de par le monde… Et à peine ce fameux "numéro 1778" imprimé, les émeutes contre les impies se sont multipliées dans tous les pays musulmans jusqu’en Indonésie ; même le gouvernement modéré anti islamiste égyptien exprime une vigoureuse protestation. Et les responsables de l’Islam en France ont bien été obligées d’appeler au calme leurs ouailles quasi totalement absentes aux marches républicaines ;
Bon. Il suffit de retenir qu’il y a toujours ces bornés de shiites et certaines instances, mais toussa est perdu au milieu d’un océan de modération.

Bref, là aussi, on met déjà le couvercle…

 Pour conclure, je vous renvoie à la lettre ouverte que Jean-Frédéric Poisson, député des Yvelines, vient d’écrire  au Président de la République. Tout y est dit …







Le "vieux" Couvercle...

8 commentaires:

  1. "On met le couvercle", mais il ne va pas tarder à sauter !

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef15/01/2015 08:51

    Y a aussi le grand moufti de Jérusalem
    Pour le coup, il a moufte...

    RépondreSupprimer
  3. Connaitriez-vous l'origine du nom de cette aiguille qui fut ma première ascension dans le massif du Mont-Blanc ? Une bien belle "course" !

    André

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Mais on peut soupçonner que ça n"a rien à voir avec la laïcité, vue qu'elle est suivie sur l'arête par les aiguilles la Nonne, l'Evêque puis... le Cardinal. Et toussa se termine par... la Verte.

      Supprimer
    2. Si "Les Libres Penseurs" vous lisent, ils vont voir "rouge" !
      Ils seraient bien capables de demander un changement de nom et le démontage de toutes les croix (ou statues) érigées sur de nombreux sommets comme le Grépon.

      André

      Supprimer
  4. Mais il s'egare ce Poisson!il s'égare!
    @ kobus van cleef..je m'amuse comme vous de la ressemblance de ces 2 mots :-) peut-être aviez vous vu cette emission (litteraire je crois je la suivais peu) mais a cet instant je n ai plu souvenir du nom de l'animateur,animateur qui fit ce lapsus qui amene eclat de rire aussitot dit,il sembla ne pas s'être aperçu de son lapsus(j ai un micro soupçon qu'il le fit exprés,mais dans ce cas il serait un maître a controler la pensée de celui qui ecoute!) Au lieu de dire le mollah Omar il prononce le mollard Oma..
    Plouc'em,interessants,utiles,indispensables vos billets,merci a vous.
    Dominique.

    RépondreSupprimer
  5. Guillaume Durand l'animateur!...C'ui qu'a les yeux un peu trop bleus!
    Dominique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef15/01/2015 22:01

      C'est pas un péché d'avoir les yeux trop bleus, hein
      Mon père, ma fille, son fils, ma femme... tous !
      Sauf moi, bien sûr...

      Supprimer