"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 27 février 2015

Il a eu son Appel…



Chacun de ceux qui sont un petit quelque chose rêvent de laisser une trace dans l’Histoire. Le truc qu’ils oublient généralement, c’est que la trace qu’ils laisseront (peut-être) ne se concrétise qu’après coup avec le recul du temps. Ça ne se décide pas à l’avance autour d’une table au cours d’un remue-méninge de communicants
La déclaration radiophonique du 18 juin à la BBC n’est devenue l’Appel du 18 juin avec culte intégré que bien après 1944…
Et qui se souvient de l’Appel de Cochin ?

- Pendant que tous les médias, l’ONU, l’UNESCO et tout le tremblement s’épouvantent de la destruction de vieilles pierres du patrimoine culturel assyrien de l’Irak, des milliers de chrétiens sont massacrés et/ou réduits en esclavage, en tant que chrétiens et uniquement en tant que chrétiens, mêmes jours, mêmes lieux, dans un silence assourdissant. Même pas une petite indignation subsidiaire comme pour les Yézidites qui eux, au moins, sont considérés par certains comme une branche hétérodoxe de l’Islam…
- Pendant que la violence se répand chez nous, chaque jour plus létale sans qu’on sache d’où elle sort  (cf. ), Manu la Mâchoire donne le la de la campagne électorale qui débute : "La France n’a qu’un ennemi, prioritaire, unique danger : l’esstrêmdrouâte et le Heffaine !"…

Voilà que pendant toussa et le reste, François II Pédalonaute lance son Appel de Manille ! C’est important vous savez…
Et ce le sera de plus en plus durant les mois qui viennent. En effet, compte tenu de la non-inversion de la courge et de bien d’autres menteries, après le recours nécessaire au calibre 49.3 magnum pour faire accoucher une souris, en dépit de la baudruche carnavalesque de l’esprit du onze janvier, le Pédalonaute sait dorénavant que sa stature présidentielle n’aura d’avenir sur le marché intérieur que par défaut en misant sur la Madelon d’Hénin-Beaumont. On fait plus héroïque…
Sur-jouer la peur de l’hydre fasciste va de plus en plus faire rigoler tout le monde, laissons donc ça à ce cher Manuel, il fait ça très bien. En revanche, sur-jouer la peur du réchauffement climatique et autres désastres écologiques, voilà quelque chose de suffisamment grave et non-partisan pour que personne n’ait le droit de rigoler. Ça c’est du concret, du dramatique, du tragique. C’est même le GIEC qui le dit ; il est payé pour ça. C’est donc là-dedans et nulle part ailleurs que le Pédalonaute peut encore espérer affirmer sa stature présidentielle en présidant des réunions dans la cour des grands, en piétinant des tapis rouges, le buste avantageux et le pas hésitant, sous les applaudissements diplomatiques mais si agréables à entendre des grands de ce monde, de leurs séduisantes plantes vertes et de leurs sous-fifres endimanchés…
Faire mieux que le fiasco de la conférence de Copenhague, ça devrait être fastoche. Va donc pour une Conférence mondiale sur le climat organisée à Paris par la France. Il y aura 195 pays représentés et tout le monde sera bien content.        

Pédalonaute, donc, est allé passer deux jours à Manille pour tenter de booster comme on dit sa conf’ de décembre, temps fort de son quinquennat, sans doute le seul d’ailleurs à horizon humaine aujourd’hui.
On n’en aura pas retenu que Sark…Hollande One a bouffé le kérosène qu’il fallait, mais que le Pwésident a pour ça volé toute la nuit et dîné à bord en compagnie, certes, de Ségolène pour l’environnement et Fabius pour le reste, mais surtout de Marion Cotillard avec ses béquilles, ce qui est tout un symbole, et Mélanie Laurent dont on se souviendra qu’elle tuait des nazis dans Inglorious Bastards, ce que justifiait sans doute sa présence. On me dit dans l’oreillette que Julie était restée à Paris pour garder les enfants (non, ça ne doit pas être ça)
Cette visite de deux jours aux Philippines avait été préparée avec beaucoup de soin par l’envoyé spécial du Pwésident pour la protection de la planète, Nicolas Hulot soi-même, autant dire que c’était important.

Le président local Aquino s’est prêté au jeu et c’est avec lui que notre Pwésident a lancé son Appel de Manille pour le succès de la Conférence mondiale sur le climat à Paris "qui concernera la vie de milliards de personnes." L’affaire était suffisamment grave pour que le texte de l’Appel soit solennellement lu en présence des deux signataires par Marion soi-même entre ses béquilles, ce qui justifiait amplement son déplacement en dépit de sa patte folle.
 
Faut dire que ça commence à urger. Il ne reste que neuf mois pour trouver comment éviter que la conférence de Paris soit un flop de plus dans la série : Pédalonaute s’était imprudemment engagé il y a trois mois à y arracher un accord historique, universel et contraignant sur le climat… Or, quels que soient les enrobages ne mangeant pas de pain qu’il fera ajouter aux pour-parler, l’ordre du jour concret de la conférence est bien connu de tous : Va-t-on enfin abonder le Fond Vert de l’ONU "mis à disposition des pays vulnérables, fragiles, émergents et pauvres pour leur permettre d'affronter les défis du climat."… Ce truc lancé en son temps avec de grandes envolées verbales devait être capitalisé à raison de 100 milliards de dollars US par an à l’horizon… 2020. C’est dans cinq ans, la cagnotte est à ce jour toujours vide et quand on leur secoue la sébile, tout le monde regarde ailleurs…  

Bref, ça craint.

Heureusement que Pwésident a trouvé du répondant aux Philippines. C’était bien vu de trouver un pays du tiers monde, non aligné, émergent, du sud pour faire front commun contre l’égoïsme des nantis et montrer que la Fwance était du côté des damnés de la terre…
Paris et Manille ont donc "scellé une alliance qui a vocation à emmener le monde avec elle." Elle ? N’insistez-pas, c’était le Pédalonaute qui causait et on ne va pas pinailler…
Le président Aquino ne s’est pas fait prier. Il est gentil. Faut dire que le Pwésident lui a proposé une "contribution" de 50 millions d’euros de l'Agence française de développement pour des projets à forte composante climatique
Evoquant les besoins considérables des Philippines dans les domaines du durable et du renouvelable, le Pédalonaute qui s’y connaît les a lui-même chiffrés "à plus de 100 milliards de dollars." Une année entière d’abondement mondial du Fond Vert toujours à sec… Sont pas rendus. Mais il y a déjà les 50 millions d’euros proposés… Et des contrats ont été signés pour le métro de Manille et le traitement des eaux…

Pour l’impact sur la conférence de l’Appel lancé de Manille, ce qui fait mieux que de Tulle, on verra…   

5 commentaires:

  1. La grosse info sur le climat : FH est à Manille et il n'y pleut pas...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai écouté président parler à Manille, il discourait en anglais, c'était comment dire... pitoyable, à se pisser dessus.Encore une fois, il a voulu se la jouer et a tout raté. aurait mieux valu qu il jacte en Français.
    mais j ai écouté aussi les deux ambassadrices de charme, oups, de l environnement, tout aussi mauvais. N'est pas Di Caprio, Jolie ou Pitt qui veut !

    Quant au sommet fin décembre a Paris, il faut savoir que ce sera en 5 ans le seul sommet international organisé en France par la France, autant dire que Pépère n a pas envie que cela foire... C'est même la seule chose qu il réussit a négocier quand il a alla, à peine élu, au sommet du G8 ou G20 aux States.
    Quant à ce sommet, il n y a bien que les " nantis " pour s y intéresser. Décembre venu, qu est-ce qu on va prendre, les élections régionales passeront pour du pipi de chat. pratique !

    RépondreSupprimer
  3. la photo du copte est terrible ( voir mon billet suivant )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://corto74.blogspot.fr/2015/02/personne-nest-labri.html

      Supprimer
  4. kobus van cleef28/02/2015 12:48

    Tiens, avez vous vu que ces différentes élections pourraient être annulées d'un simple recours ?
    En effet, la loi ( ma mère l'oie) sur les collectivités territoriales ( redécoupage du merdier, attribution des compétences, attribution des prébendes, attribution des responsabilité et/ou des financement....) n'a pas encore été votée
    Cas typique de cohérence zosialiste
    J'aime bien les voir à la rue, intellectuellement parlant....

    RépondreSupprimer