"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mardi 10 février 2015

Nouvelles du radeau de la Méduse…



- Selon Ipsos, la baudruche de l’Esprit du 11 janvier s’est dégonflée d’un tiers en huit jours. A longue vue, elle n’aura pas tenu l’air à coup de gaz à effets de serre plus longtemps que le cône-y-faire de la place Vendôme… Bon.

- La perspective des élections départementales fait découvrir au repris de justice Bambaa-délice qu’il y a le feu au lac ! Il en accuse… la désunion de la gauche et tance ses alliés. C’est la faute aux Verts, à Mélenchon, etc. Mais en aucune manière au PS ou à l’exécutif. Avec de tels éléments de langage, ils sont bien partis…

-  Du côté Uèmpé, les tronches sont plutôt grises, enfin pour ce qu’on en entrevoit vu qu’ils se font assez rares…

- Chez la Marine, on sabre le champagne. Mais par principe, avec retenue. Je sens en effet un petit quelque chose de je-ne-sais-quoi qui me fait dire que l’esprit est ailleurs chez le militant bruni sous la chemise bleue… En réfléchissant un peu au pourquoi de la chose, au-delà de la légitime appréhension à l’idée de se retrouver tout nu aux affaires, il y a peut-être chez eux comme un doute ; savent-ils vraiment où ils vont ? Où ils veulent aller ?  

Le Effhaine devient à l’évidence un vrai grand parti, donc couvrant un large prisme, dorénavant présent dans presque tous les segments de la société. Il recrute donc forcément de tout un peu partout. On se souvient de l’arrivée en son sein d’individualités dont l’unique titre de gloire médiatisable et médiatisé était d’être petit responsable syndical ou porte-parole capricieux d’une coquille vide mais homosexuelle… En dernier lieu, sinon le FN du moins le Rassemblement Bleu Marine, vient de récupérer des conseillers d’arrondissement marseillais élus sur la liste UMP-UDI-Modem… Et parmi ceux-ci, un certain Karim passant de l’UMP au RBM qui clame à la télé régionale : "- Ras-le-bol d'être l'arabe de service et d'essayer d'exister dans un parti raciste"… Bon.  

On peut comprendre que ça grogne ici et là dans les fonds de permanences… Que voulez-vous, c’est naturel, c’est humain
Dans une conversation de bistro, je me souviens avoir récemment tenté d’illustrer ça par une image :

- Imaginez un peu ce que pouvait-être un secrétaire départemental du FN en Lozère disons… en 1995. Non, le brave homme ne s’en prenait pas tous les jours plein la gueule vu qu’on le considérait comme inexistant. Tout ce qu’il pouvait espérer pour ses réunions, c’était de trouver un quatrième pour la belote ; en général un retraité pied-noir, un ancien adjudant de la coloniale ou un "jeune" au crâne rasé qui le trouvait trop mou. Sur le plan de la vie sociale, les honnêtes gens changeaient de trottoir en le voyant. Au mieux, on lui accordait la condescendance amusée qu’un libre penseur aurait pour le secrétaire paroissial de St-Chely-d’Apcher…
- Imaginez ce que signifie aujourd’hui d’être secrétaire départemental du FN en Lozère.  Non seulement le type compte, mais il a de bonnes chances d’être sur la liste en position éligible pour le Conseil Régional, peut-être va-t-il décrocher un canton aux départementale avec une de ses groupies. Et qui sait, peut-être un jour emporter le fauteuil de maire de Mende…

Y a pas photo… Du coup il y a brusquement du monde au portillon. Comme c’est curieux… Du beau (?) monde qui débarque d’on ne sait où mais bien propre sur lui et qui fait bien dans le tableau. Marine embauche à tout va. Et le vieux briscard qui a mouillé la chemise pour en arriver là regarde passer les trains…

Pourquoi vous causer de ça ? Pour éviter les déceptions. Le FN ne pourra arriver aux affaires qu’en devenant un parti comme un autre. Avec tout ce que ça implique comme arrangements et compromis nécessaires entre des tendances internes dont beaucoup seront très proches de celles existant dans ce que le vieux croquemitaine borgne appelait l’Etablissement

- Soit le FN reste marginalisé et l’histoire suit son cours,
soit le FN devient le système et l’histoire suit son cours.

8 commentaires:

  1. kobus van cleef10/02/2015 19:39

    vous connaissez st chely d'apcher , vous?
    incroyab !
    c'est pas loin de chez moi !
    les tombes des ancêtres, les vestiges des migrations zéconomiques vers la métropole ( hu hu hu ) , toussa
    et encore plus loin, plus bas , les vallées profondes, ombreuses , d'où nul ne revient pour raconter ce qu'il est advenu de lui , de ses agnats et cognats.....

    par moment je maudit mon expatriation
    mais elle m'a permis de rencontrer madame van cleef
    et ça , ça rachète tout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nom m'est venu comme ça puisque je causais de la Lozère.
      Je n'y ai mis les pieds qu'une fois il y a un paquet de décennies... On avait pris les jerricanes d'essence, la flotte, la boussole, les plaques pour ne pas s'ensabler, toussa et on était allé rendre visite au parrain de Mme Ploukèm (un type vu que deux fois : le jour de notre mariage puis cette fois-là et c'est tout, pour situer...) Il était en poste comme Préfet à Mende en... fin de carrière. Il nous a fait visiter le coin avec la seule caisse de la préfecture que le stagiaire de l'ENA n'avait pas embouti et on avait gueuletonné dans une auberge à St Chely d'Apcher... Voilà.

      Supprimer
  2. Bon sang, j'allais dire la même chose que Kobus! Ils sont rares ceux qui connaissent St Chély d'Apcher! Du coup, ça crée des liens...

    RépondreSupprimer
  3. Bien vu! ! Jai vécu la même chose de 84 jusqu'à megret où j'ai abandonné le navire amiral
    bien seuls nous avons donné de nos nuits ( le jour on bosse )de notre argent et pris des coups .
    mon épouse ne m'a dit que plus tard ce qu'elle avait subit à l'hosto où elle était pourtant chef de service .les invitations en catimini entre deux couples seulement
    Mais souvent mes patients me glissaient un mot sympa en fin de consultation
    certaines affiches pourraient très bien reservir aujourd'hui en changeant les chiffres :¬(
    je ne regrette rien j'étais bénévole aujourd'hui désespéré

    RépondreSupprimer
  4. Elle me dit quelque chose cette histoire de bistro :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me rassures : Au 2° café tu avais donc bien dilué ton mauvais whisky et le Brouilly...

      Supprimer
  5. Ah Mende...Ses ruelles derrière la cathédrale et ses maisons hantées...

    RépondreSupprimer
  6. "Le FN ne pourra arriver aux affaires qu’en devenant un parti comme un autre." AMEN !!!

    Ils seront (sont ?) donc aussi corrompus, incompétents et menteur que les autres.

    Je ne sais pas si ça me rassure...

    RépondreSupprimer