"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 6 février 2015

Répartition de la population…



J’avais été tenté de faire ici une recension des principales "annonces" faites par notre Président Pédalonaute au cours de sa conférence de presse semestrielle qui a eu lieu, dit-on, hier ou avant-hier, je ne sais plus. Cet exercice me semblait en effet indispensable, non pas en raison du fourre-tout habituel de son contenu, mais pour mettre crûment ce catalogue d’écrans de fumée en miroir de la réalité réelle que vit le pays ; réalité qu’il vit dans sa chair depuis bien avant le "11 janvier"… Réalité aujourd’hui d’autant plus dramatique du fait de cet "esprit du 11 janvier" auquel il se raccroche comme le singe au bananier.
D’ailleurs, à propos de cet interlude carnavalesque, entendant je-ne-sais-plus-qui plein de vide prononçant l’énorme connerie habituelle : "- Il y a eu un avant, il y aura un après !", je m’étais dit sur le moment : -  Bien sûr, mon con, la vie va continuer mais de ce truc-là "il n’y aura pas d’après"… Si justement, hélas !

Un jour cet air me rendra folle
Cent fois j'ai voulu dire pourquoi
Mais il m'a coupé la parole
Il parle toujours avant moi
Et sa voix couvre ma voix…
Padam...padam...algam...
C'est un air qui me montre du doigt…

On nous raconte que le Président a été à la hauteur… Profitant de l’émotion réelle de tous et surjouée par les médias, dans ce pays saturé du Lexomil du politiquement correct, du vivrensemble™ et autres molécules, c’était là une occasion unique qui ne se représentera pas de revenir (un peu) au réel… Non. Il a opté pour la fuite en avant dans le monde de Bisounours en en profitant pour ajouter encore de gros bâtons pour matraquer ceux qui sortent des clous du rêve… C’est donc pire qu’avant.

Mais je m’égare. La conférence de presse donc. J’ai commencé à éplucher ça dans l’ordre chronologique. Ça commençait par la création d’un service civique universel mais non obligatoire pour développer l'esprit républicain et l'envie d'être utile. Toussa opérationnel dès le 1° juin… Ensuite, la création d’une "réserve citoyenne" pour tous ceux qui veulent participer à l'élan collectif, donner le meilleur d'eux-mêmes, et le renforcement de la démocratie participative, Seront sollicités les personnes désireuses d’apporter leur concours aux missions de l’École, les bénévoles d’associations partenaires au plan local et les délégués départementaux de l’Éducation nationale. Toussa dans chaque académie sous l’autorité des recteurs. Ensuite encore, la création d'une grande école du numérique
J’apprends au passage – ce qui va en réjouir beaucoup – qu’on pour renforcer le tissu social les crédits des associations seront préservés et même augmentés là où c'est nécessaire…

Puis il en vient aux territoires : Dans un esprit post-attentats, une nouvelle agence nationale de développement va être créée sur le modèle de l‘Agence de Rénovation Urbaine afin d'assurer la cohésion du pays…  Il s’agit de renforcer la mixité sociale en assurant une meilleure répartition de la population… A ce titre, les sanctions à l'encontre des élus qui ne respectent pas les quotas de logements sociaux pourront être renforcées…

Là, j’en étais à environ 20% de la conférence et je me suis arrêté. Ce n’est pas la peine d’aller plus loin.
Faut dire que je suis en train de lire La France périphérique de Christophe Guilly que je recommande… Le décalage est tel entre les constats et les pistes à explorer de l’un et les propos d’estrade de l’autre qu’on se demande si l’Elysée et le peuple sont sur une même planète, que dis-je, dans la même galaxie et dans le même espace-temps…
Imaginez qu’en tenant le crachoir durant une heure cinquante-trois minutes pour répondre aux questions d’un parterre de deux-cents journalistes, ici et maintenant, en France, à Paris, investi des responsabilités qui sont les siennes, il a réussi à ne pas déraper : il n’a pas prononcé une seule fois les mots islam, islamiste, islamisme ou musulman…

Ce pays est foutu.

3 commentaires:

  1. Comment veux tu que ce type soit sur la même longueur d ondes que le peuple avec l équipe de bras cassés dont il s est entouré ?

    Et dans sa conf, pas un mot sur le chomage qui touche , toute catégories confondues, près de 6 millions de Français. fallait oser !

    RépondreSupprimer
  2. "Ce qu'on attend du président de la République, ce n'est pas prendre des décisions en fonction de la popularité, c'est en fonction de la réalité et de la crédibilité qui est la sienne".
    Comme ils n'ont aucune connaissance de la réalité (voir la "photo de famille" chez Corto) et qu'il n'a aucune crédibilité......
    Et le chomage : personne n'a défilé sur le chomage le 11 janvier donc ce n'est pas la peine d'en parler
    Droopyx

    RépondreSupprimer
  3. Oui c'est pire qu'avant...La France est foutue, les français sont foutus, pour un bon paquet d'années. Vous êtes bien courageux M. Plouc d'avoir suivi 20% du blabla de ce traitre...

    RépondreSupprimer