"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 31 mai 2015

Il y a liste et liste…



Donc, la Fédération de Russie, horresco referens, vient de blacklister 89 guignols ressortissants de pays de l’Union Européenne. Et ça ne rigole pas : Le jour même de l’entrée en vigueur de la décision, je ne sais plus quel député anglais ou nordique venant à Moscou où il devait bavasser à je-ne-sais quelle conférence a été refourré dans son avion à peine descendu sur le tarmac… Faut dire que chez nous, on l’aurait laissé prendre une chambre d’hôtel, faire du tourisme sur la Moskova et rencontrer des journalistes, au moins le temps d’attendre que son avocat ait pu faire appel et que la procédure suive…

Depuis ce matin, toutes les agences de presse font état de ça et relaient avec gourmandise les commentaires des victimes de cette mesure de rétorsion ; lesquelles expriment leur fierté d’en être (on a les brevets de Résistance à l’oppression qu’on peut…), voire en rigolent comme Daniel Cohn-Bendit.

Pourquoi en causer ici ? En raison de la publication par Bruxelles d’un communiqué on ne peut plus officiel à ce sujet. Ce communiqué émanant d’un porte-parole de la diplomatie européenne n’aurait pas justifié qu’on s’y attarde s’il s’était contenté de décréter cette mesure "totalement arbitraire et injustifiée". Il le dit. Qu’elle soit jugée "totalement arbitraire" confirme que l’U.E. ne fait aucun cas de la souveraineté d’un Etat tiers, mais ça on le savait déjà… Quelle soit "injustifiée" peut peut-être se discuter au cas par cas, mais qu’elle soit "totalement" injustifiée fait rigoler… Quoi qu’il en soit, il ne s’agit là que d’une rodomontade banale à pleurer alignant des mots valises piqués et copié-collés du manuel du parfait communicant en indignation sélective. Mais ce n’est pas tout. Il en rajoute une couche en précisant :
"Nous n'avons aucune information sur la base légale, les critères et le processus de cette décision." !
De quelle base légale parle-t-il ? De celle de l’U.E. évidemment. Pas de celle de la Russie, éminemment suspecte, contestable et forcément contestée. Sachez, messieurs les Russes, que toute sanction prononcée chez vous est par nature illégitime dès lors que nous n’avons pas pu juger du bien-fondé des motifs et de votre procédure interne de décision…    Que les nôtres soient parfois obscures n’est pas la question, les nôtres sont LA référence que vous devez appliquer et il nous appartient d’en contrôler l’application !
Cette phrase "Nous n’avons aucune… etc." suffit à confirmer l’outrecuidance impérialiste de ce machin hors sol sans consistance ni influence qu’on appelle la diplomatie européenne…  

Depuis près d’un an, l’U.E. dresse de telles "liste noires". Régulièrement mise à jour par des ajouts, on y trouve désormais 151 personnalités et une quarantaine de sociétés russes, non seulement interdites d’entrée dans l’Union Européenne mais aussi interdites de voyager hors U.E. sur nos compagnies aériennes, interdites de toutes transactions commerciales et dont les biens et avoirs chez nous sont bloqués… Cette liste noire établie par Moscou n’est jamais qu’une mesurette de rétorsion, un "message" en attendant la suite…

Et ils sont bien bons : Il n’y a que quatre Français sur cette liste. Leurs identités peuvent faire rire. Pourtant, ce n’est pas anodin. Au risque de paraître ridicule ou complotiste, je dirai même que c’est un message ciblé adressé à… la CIA : La Russie de Poutine a bien compris le film et ne se laissera pas déstabiliser. D’autant que Washington n’a rien trouvé de mieux que d’envoyer maintenant comme ambassadeur à Moscou le spécialiste des "printemps de couleur", celui qui était ambassadeur sur place successivement pour fomenter des troubles en Géorgie puis en Ukraine aux riches heures de l’Euromaïdan…
Moscou n’a aucune envie de voir un Béachelle venir se boursouffler à coup de conférences en Russie avec l’aide des médias étranger pour y mettre le Bronx après avoir contribué en clown de malheur à la ruine et à l’épuration ethnique en Bosnie et Kosovo puis à la destruction d’un pays entier devenu trou noir de non droit en Lybie…

On était si tranquilles quand on avait le rideau de fer ! Pour le recréer soft, il faut faire en sorte que la Russie nous oublie, qu’elle se tourne vers la Chine, l’Inde, toussa. Comme ça, on pourra rester une maison de retraite maquillée en Disneyland, le Qatar étant propriétaire des murs et l’oncle Sam du fonds de commerce…  Et, en passant, Béachelle et Dany pourront entretenir le leur (de fonds de commerce) en se posant toujours et encore en héros de la défense des droits de l’homme….  
 

___________

Breaking news en passant : Qu’est-ce que John Kerry pouvait foutre à vélo à Scionzier, pas loin de chez moi, à 40 bornes de la frontière suisse ? Pouvait pas se casser le fémur à Genève comme tout le monde ?

10 commentaires:

  1. kobus van cleef01/06/2015 06:39

    Ce con de bechamele va finir par l'avoir, sa guerre mondiale
    Et on peut prévoir que sera assez moche
    C'est assez curieux de constater que les boutefeux, dans ces histoires, sont assez souvent apparentés

    RépondreSupprimer
  2. U.E est fille de Ubu.
    Droopyx

    RépondreSupprimer
  3. Quand on pense que depuis un an l'UE a une liste similaire de 150 Russes, la Russie peut encore rallonger sa liste...
    Pour John Kerry, il voulait passer le col, et il faut reconnaître que les cols d'une certaine altitude (et qui donc valent la peine qu'on se vante de les avoir gravis en vélo) sont généralement entre deux pays. Je crois qu'il n'avait pas l'intention de s'attarder en France. Sinon, je trouve fort peu raisonnable de faire encore du vélo à ce niveau de difficulté quand on a déjà été opéré de la hanche et qu'en plus on a des responsabilités importantes dans son pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre la France et... la France (mais on change de vallée et pour les gens d'ici ce n'est pas neutre...), le Col de la Colombière depuis Scionzier, c'est : 1108 m de dénivelé sur 16,3 km , pente moyenne + de 6% avec des pointes à 10,2%... Mon plus jeune fils, fou-taré de marathons, triathlons, tirals en montagne et vélo mais néanmoins père de famille, fait ça au petit déjeuner mais n'a que 34 ans et ne s'investit pas en politique... C'est une preuve supplémentaire que la politique américaine est entre les mains de diletantes qui s'y croient...

      Supprimer
    2. Col de la Colombière, vous êtes sûr ? Ce n'est pas de celui-là que j'avais entendu parler. Enfin, il a pu vouloir enchaîner.

      Supprimer
    3. Il s'est viandé dans un virage au dessus et sur la commune de Scionzer, banlieue de Cluses. Et le Dauphiné Libéré local dit qu'il s'apprêtait à monter au col de la Colombière (au-dessus de la Chartreuse du Reposoir et c'est bien la route logique, la seule, pour ça) C'est une montée bien connue des cyclo-tarés où a dû parfois s'illustrer Lance Amstrong au Tour de France...

      Supprimer
  4. Est-ce que ce n'est pas un peu tarte à la crème que de mentionner ainsi Béachelle ?

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Béachelle n'est pas seulement l'incarnation de l'inoxydable affairiste kulturel mondain poussé jusqu'à la caricature hélas non virtuelle. Il est aussi un malfaisant bien réel, à la fois receleur, complice et quasi commanditaire de (vrais) crimes contre l'humanité : que ce soit par homicides de masse ou par décérébration systémique des survivants et des témoins....Même si son égo surdimensionné ne lui laisse pas voir qu'il n'est qu'une marionnette ridicule, il en fait commerce et vit sans scrupules du sang de ses victimes...

      Supprimer
    2. "Il restera toujours pour nous la tête à tarte par excellence. C’est l’incarnation du pouvoir dans toute son horreur et nous avons le poil particulièrement hérissé par son arrogance nombrilesque. Il se prend tragiquement au sérieux, est de plus en plus influent et absolument antipathique."
      Noêl Godin "L'entarteur"
      Le bon sens belge !
      Droopyx

      Supprimer